...avec un vieux cahier

©
L'un de nous a retrouvé un "cahier de poésie" appartenant à sa Mère , daté de 1914 . Voici un  Conte de Noël qui va vous émouvoir autant que nous .
Mais...pourtant ces bambins causent tranquillement.
De quoi parlent-ils donc ? Un grave evènement
Tient sans doute en éveil leur jeune intelligence
Car chaque soir ils vont tous avec diligence
Chez eux dès que le maître a fait rompre les rangs .
Même les plus petits interrogent les grands !...
Ils désirent savoir...car c'est tout une affaire !
Le bonhomme Noël , le lendemain , doit faire
Sa visite annuelle aux souliers et sabots ,
Et les remplir , dit-on , des jouets les plus beaux .
Conte de Noël

Il faisait presque nuit lorsque , sortant de classe ,
L'essaim des écoliers s'arrêta sur la place
Où d'ordinaire , aux beaux et longs jours d'été ,
Chacun d'eux vient jouer en toute liberté .
Le vent souffle , il fait froid , la gelée est tenace
Et , d'un nuage noir , la neige les menace...
Voilà pourquoi , ce soir , en sortant de la classe ,
Nos joyeux écoliers bavardent sur la place .
or , le petit Julien , l'un de ces écoliers ,
Voulut sans nul retard préparer ses souliers
Pour que le lendemain en faisant sa tournée ,
Noël les aperçut près de la cheminée .
Il s'empressa d'abord , les mit , puis les ôta
Et prenant une brosse , ensuite il les frotta
Avec un très grand soin , comme pour une fête...
Il appela sa Mère...elle fut satisfaite ,
Le lui prouva bien vite avec un gros baiser
Et lui permit alors d'aller les déposer
Devant la cheminée .
                  - Eh bien ! mon fils , j'espère
Que l'on a du courage , aujourd'hui , dit le Père
En rentrant ; pourquoi donc travailler aussi tard ?
Est-ce que par hasard tu serais en retard
Ce soir pour tes devoirs ? La Mère eut un sourire ,
Et le petit Julien , ayant fini d'écrire ,
Courut vers son Papa qui lui tendant les bras ,
L'embrassa fort , lui dit , mais non sans embarras :
J'écrivais...à..Noël..pour...qu'il s'arrête...
En passant....chez René...demain...Ma lettre est prête..
Veux-tu la lire , dis , Papa ? - Je le veux bien,
Afin de voir comment tu sais faire le bien .
Voici ce que Julien , de sa belle écriture
Avait sur le papier recopié sans rature :
Cher Noël ,
               Veuillez me permettre
De vous écrire cette lettre .
Je le fais pour vous demander
Si vous voudrez bien accorder
Un jouet à mon camarade
René . Sa Maman est malade.
Il n'a rien reçu l'an dernier .
C'est un bon petit écolier ;
Il contente toujours son maître
Et parmi nous il est peut-être ,
Cher Noël , le plus méritant .
Je vous dis celà franchement
Avec l'espoir que cette année
Vous mettrez dans sa cheminée ,
Ou placerez dans son sabot ,
Un jouet...même le moins beau !
Je vous remercie à l'avance
Et je vous donne l'assurance
Que je m'appliquerai très bien .
Je vous embrasse fort .    Julien.
Je suis plus satisfait que je ne pensais l'être
Dit le Père à Julien en lui rendant la lettre
Et je crois que Noël , pour ta bonne action
Sera généreux dans sa distribution .
En attendant , mangeons pour reprendre courage.
Le reste , n'est-ce-pas , chacun l'a deviné .
Le bonhomme Noël n'oublia point René
Et Julien découvrit au fond de sa chaussure
Ce très simple billet :
        - J'ai reçu , je t'assure ,
Ta lettre avec plaisir ."         Noël
         - Ah ! fit l'enfant ,
Que le bonheur rendait joyeux et triomphant,
René sera content ! ".

                               Certes , ce n'est qu'un conte ,
Un conte bien naïf...mais quand je le raconte ,
Mon fils , ému , me dit tout bas en m'embrassant ,
" A sa place , Papa , j'en aurais fait autant !"
                               ( Jules Jovelet )

Le parfum du bonheur , c'est encore du bonheur .
Le parfum de la vie , c'est toujours de la vie ,
Et dans le parfum des roses... tu me retrouveras .
Comme c'est doux de les retrouver et de s'émouvoir avec ceux qui ne sont plus depuis longtemps parmi nous !
1914.....2003 ... presque un siècle.....
Le temps , seul , passe .
Le passé , le présent...et l'avenir...tout ça , c'est l'homme.
Alors , vivez !....dans le temps que vous choisirez , mais...vivez !...parce que vous êtes vivants .
C'est ben bien vrai , çà......
L'un d'entre vous nous a écrit :
 Mes voisins sont extraordinaires : ils courent de Restos du Coeur en Téléthon , en passant par les permanences Croix-Rouge et les Enfants...de je ne sais plus quoi .Infatigables et gais ....de grands coeurs , vraiment .
"Heureusement" qu'ils sont athées...sinon j'avais 2 auréoles à côté de chez moi (très mauvaise plaisanterie , excusez!) . Je les fais rire en leur disant qu'ils vont être bien étonnés d'être reçus "avec les honneurs" quand ils retourneront "Là-Haut" !...et feront enfin connaissance avec Celui - quel que soit le nom qu'on Lui donne - qui les inspire si bien !
J'ai beaucoup d'admiration pour ceux qui sont "saints" ...comme çà , même pas pour servir une foi . Nous ,"croyants" ( quelle que soit la philosophie ou la religion ) dans nos pauvres petites bonnes actions que nous faisons ....nous savons pourquoi...mais eux...c'est encore plus fort , non ?
Les chemins du Seigneur me ravissent " .
La "religion de l'Homme "...c'est çà ?
" Dieu sait attendre , parce qu'il est éternel ."  (Lacordaire)
" Il était trop chrétien...ce n'était pas catholique !... ".
Vous aussi , écrivez-nous ! Participez ! Donnez vos jolis souvenirs...pour faire plein de moments de calme pour ceux qui viennent en chercher sur ce site :
retour à l'Index