©
Chut !....
Dès qu'on le partage...c'est qu'on n'y tient plus .

Ah , c'est dur . Un secret c'est souvent lourd . On serait tellement mieux de pouvoir le partager avec d'autres . Oui , mais quel danger ! Vous vous souvenez de ce que racontait le cher Jean de la Fontaîne ?
C'est un secret .
Les femmes et le secret

Rien ne pèse tant qu'un secret :
Le porter loin est difficile aux dames ;
Et je sais même sur ce fait
Bon nombre d'hommes qui sont femmes .
Pour éprouver la sienne un mari s'écria
La nuit étant près d'elle : " Ô dieux ! qu'est-ce celà ?
Je n'en puis plus ! on me déchire !
Quoi ! j'accouche d'un oeuf ! - D'un oeuf ?  - Oui , le voilà
Frais et nouveau pondu . Gardez bien de le dire :
On m'appellerait poule . Enfin n'en parlez pas ."
La femme neuve sur ce cas ,
Ainsi que sur mainte autre affaire ,
Crut la chose , et promit ses grands dieux de se taire .
Mais ce serment s'évanouit
Avec les ombres de la nuit .
L'épouse indiscrète et peu fine ,
Sort du lit quand le jour fut à peine levé ;
Et de courir chez sa voisine :
" Ma commère , dit-elle , un cas est arrivé :
N'en dites rien surtout , car vous me feriez battre :
Mon mari vient de pondre un oeuf gros comme quatre .
Au nom de Dieu , gardez-vous bien
D'aller publier ce mystère ."
- Vous moquez-vous ? dit l'autre : Ah , vous ne savez guère
Quelle je suis . Allez , ne craignez rien ."
La femme du pondeur s'en retourne chez elle .
L'autre grille déjà de conter la nouvelle :
Elle va la répandre en plus de dix endroits .
Au lieu d'un oeuf elle en dit trois .
Ce n'est pas encor tout , car une autre commère
En dit quatre , et raconte à l'oreille le fait ,
Précaution peu nécessaire ,
Car ce n'était plus un secret .
Comme le nombre d'oeufs , grâce à la renommée ,
De bouche en bouche allait croissant ,
Avant la fin de la journée
Ils se montaient à plus d'un cent .
Et pourtant , c'est si beau , un secret !

C'est ce qui est mis " de côté" , comme un trésor fragile .
Ce que l'on ne partage qu'avec soi-même... (et Dieu )...en principe .
Il est de lourds secrets , de tendres secrets , de redoutables secrets , des secrets d'état  , des secrets d'alcove , des secrets de Polichinelle .

Vous aussi , gardez le secret !

Le secret que l'on vous confie , bien sûr...mais aussi ce qui vous est réellement précieux ( en espérant que ce ne sera pas seulement votre lingot d'or !!) .
Gardez le secret sur vos amours , sur vos amitiés , et..(.hélas ), vos inimitiés ( elles vous sont précieuses ! Mais si : elles vous font avancer sur le chemin de la tolérance et du pardon !!) .
Des fonds secrets  , ce n'est pas mal non plus . On dit qu' ils aident parfois la police secrète et ses agents  secrets ( ceux qui trouvent toujours la porte secrète qui mène au nom moins discret escalier secret par  lequel ont tendance à s'envoler les secrets-défense ! ) ...mais ça , c'est à garder sous le sceau du secret .
On ne vous donnera pas son secret de fabrication , ( sauf peut être en confession mais alors vous seriez tenus par le secret professionnel  )mais il a bien existé un "sceau du secret" : c'était un sceau royal spécialement destiné à clore les lettres devant rester absolument secrètes ! La Révolution étant passée par là , depuis lors tous les citoyens peuvent user de ce sceau .
Et puis , copiez les américains !...prenez l'habitude  " d'aller très bien " . Pour eux , c'est la première des politesses : n'ennuyer personne avec ses petits bobos quotidiens . De toute manière , la plupart des gens ..."s'en fichent comme de l'an 40"...de vos petits bobos , alors....
Celà ne veut pas dire cependant que vous ne puissiez compter sur personne : de vrais amis vous aideront .
Notre cher Docteur insiste même beaucoup sur l'absolue nécessité de tout dire à son Médecin . Et " tout " , c'est "tout" .
Combien de cas semblant insolubles (même avec Sainte Rita !) , se sont subitement dénoués comme par miracle quand il a su le fin mot de l'histoire ( qui , par exemple , ne mentionnait même pas un symptôme-clé parce qu'il s'y était habitué au fil des années !....tel autre qui ne signalait pas une prise personnelle et inconsidérée d'aspirine , ou de "thé pour maigrir " ....) .
 
Petite chanson à dire au creux de l'oreille (de 3 à 93 ans !)

Tu ne pourrais dire....                            - Si , si , si !....
Mais dire sans rire ......                           - Non , non , non !....
Ces petits mots qu'on ne dit bien , qu'au creux d'une oreille , tout bas , tout bas .
Même si tu l'oses ....                               - Oui , oui , oui !....
C'nest pas la même chose !....             - Non , non , non !
Ces petits mots , on n'les dit bien , qu'au creux d'une oreille , tout bas , tout  bas .
NB : ça marche aussi avec votre propre moral : prendre l'habitude de vous dire que , finalement , tout ne va pas si mal ( voire...que" la vie est belle"  ? )...c'est une politesse exquise ... vous verrez comme c'est agréable de vivre avec ce compagnon intérieur toujours "de bon poil " .
Là non plus , nous ne vous demandons pas de nous croire !...juste d'essayer . Chiche ?
Si vous avez trouvé un moment de calme et d'oubli de vos soucis sur notre site....ne le dites pas !....dites seulement à vos amis (+ à la presse , + aux moteurs de recherche , +....à qui vous voulez !....) que vous avez découvert un petit site sympa .
Si nous vous avons apporté quelque chose ...c'est entre vous...et nous ( et le Seigneur  ou "la Vie " naturellement ! ) .
Moustache conquérante ,  air farouche et même un brin canaille ...deux fortes-têtes assurément ! Mais...efficaces !
-  Oh , my Dear !... ce béret crânement penché ....je vais vous confier un secret ...On raconte que....
NB : nous vous avons déjà présenté Tim et Tom , du Scottish Highland Army regiment . C'est confirmé : ils font bien partie du British Secret Service ( le fameux M15 ...voire du M16 , dont on ne parle qu'en baissant le ton , avec petits signes dd tête entendus et clins d'oeil avertis...mais pour l'instant nous n'avons pas plus de précisions . Nous enquêtons . Discrètement , celà va de soi .)
Quand vous nous écrivez , nous restons discrets !
Alors , n'hésitez pas : partagez vos jolis souvenirs avec ceux qui ne retrouvent pas (encore) les leurs !
Résultats de nos investigations (secrètes) dans les pages suivantes .