©

avec les  "Johnnies "
Connaissez-vous les Johnnies ?

Il n'y en a plus...mais ils furent nombreux et actifs : c'étaient les marchands ambulants d'oignons , venant de Roscoff , du début du 19ème à la moitié du 20ème siècle environ .
Le 1er qui en eut l'idée ( et les mollets nécessaires ! ) fut un certain Olivier Henri en 1828 .
Le pays était pauvre , les paysans aussi , mais le sol ( "engraissé" par le goëmon que l'on ramassait sur les grèves à pleines charrettes )donnait en abondance une vraie richesse : l'oignon rosé de Roscoff , gros et rond , à la robe couleur coucher de soleil et au goût suave .
Ô , My God !
Ces oignons-là ne poussaient pas ailleurs , il fallait en profiter...et partir les vendre un peu partout (idée de génie pour l'époque !)...On assembla donc les tiges des oignons en les assemblant avec du rafia ou du jonc en longues grappes...et , avec de mauvaises charrettes à bras ,les ouvriers agricoles de l'époque partirent pour d'épuisantes tournées quotidiennes de 30 à 50 km , rentrant à la nuit noire pour repartir de bonne heure le lendemain , avec pour tout viatique , dans le meilleur des cas , un bout de pain et de lard .

Vers 1920 , la bicyclette changea la vie de ces pauvres bougres , qui purent ainsi en emmener jusqu'à 100kg à la fois...et bien plus loin .
Et il fallait vendre , vendre , vendre (déjà !)....
Quand les campagnes alentours furent rassasiées d'oignons ,  2 ème idée de génie : ENVAHIR LA GRANDE-BRETAGNE toute proche !
Mais si , mais si , Lady Patricia !
Ces paysans-là , c'étaient des Bretons , et donc des marins .
On chargea donc les bicyclettes et de gros stocks d'oignons sur les robustes petits bâteaux de pêche ou de frêt du coin....et " à nous les petites (ménagères) anglaises !" .
Loin de chez eux , la vie de ces colporteurs n'était pas facile . Ils partaient souvent ( le 3 ème dimanche de juillet , traditionnellement ) pour plusieurs semaines , voire plusieurs mois , dormant dans les granges...ou à l'Armée du Salut , apprenant à boire du thé et à manger les petits biscuits anglais .
 Mais le Breton est courageux et obstiné : pas une maison qui n'ait reçu leur visite , au moins au sud de l'Angleterre , sur des km à la ronde . Les oignons doux de Roscoff plaisaient bien (ils auraient même fait faire un grand bond en avant à la "gastronomie" anglaise ?)...les colporteurs étaient bien accueillis car la marchandise était bonne et le vendeur simple et honnête ( sachant compter dans la monnaie du pays !...et baragouiner quelques mots suffisants pour se faire comprendre ) .
Celà en faisait , des sonnettes à tirer ...et ils n'hésitaient pas : au point qu'on les surnomma les  "bell-breakers" ( casseurs de sonnettes )...et que les ménagères les "anglicisèrent" avec bonhomie ; du prénom Jean , très répandu alors , on fit " John"... " Johnny "...d'où , au pluriel : les "Johnnies" . Voilà .
Nous avons même retrouvé la trace de l'entraînement intensif suivi par les petits Bretons avant de devenir des Johnnies .
Il y en a même qui ont dévié....mais se sont quand même fait un nom : Robic , Bobet , ....
Le souvenir des Johnnies est très vivace à Roscoff : ils y ont leur musée , émouvant et l'on vient de fêter l'oignon rosé . Dans toute la ville , il y a des grappes d'oignons pendues aux devantures ou étalées dans les vitrines des boutiques , ou accrochées à de vieilles bicyclettes , comme autrefois .
Allez donc voir de superbes photos de Johnnies sur ce site sympathique : http://goemonfurieux29.monsite.wanadoo.fr/page3.html
Vous voulez du frais , du charmant ? Allez sur le site de  cette classe de CM1-CM2 :
Fins limiers comme vous êtes , vous avez deviné que certains d'entre nous rentrent d'un petit voyage en Bretagne .
Allez voir pages 7 et 8 ce que nous en avions rapporté l'année dernière ( à Marie des Bretons et Chanson à ND du Folgoët ) .
NB : ce qui plaît le mieux à cette coquine de Lulu , page 7 , c'est le petit poème  "Bing ! "...elle le recommande de temps en temps , mine de rien , à qui lui semble souffrir de  "mégalocéphalie aigue " ( "ceux qui ont la grosse tête" , çà , c'est notre bon Docteur qui le lui a dit ) . Il faut bien aider son prochain .
page précédente      page suivante      retour à l'INDEX
et tout sur nous ?
Ecrivez-nous !...mais si , vous  avez quelque chose à donner aux autres...à ceux qui ne retrouvent plus leurs bons souvenirs , par exemple . unmomentdecalme@aol.com