©

Autres  coups !
Ce  "coup de foudre" ...nous en a fichu un coup ; mais nous avons réalisé combien la langue Française utilise souvent le mot "coup" . Serions-nous un peuple bagarreur .
Il est vrai que le mot en lui-même se retient facilement et est évocateur : on dirait presque le bruitage d'un bon vieux polar ....ou même des célèbres "Tontons flingueurs" mythiques et sympathiques vedettes du genre .
Des coups tout simples :
- de poing ....on l'a toujours sous la main ;
- de pied aussi ....mais attention , c'est peut être celui de l'âne d'à côté....auquel cas on se trouve en position de receveur , et non de donneur....ce qui change notablement la vision des choses ;
- puis , n'importe quelle arme ou quel ustensile :  fusil , canon , révolver , bâton , matraque  ....voire rouleau à patisserie ( très spécifiquement Français , semble-t-il car nous n'avons pas souvenir d'en avoir vu le moindre dans les grandes productions holywoodiennes ....nos concitoyens seraient-ils particulièrement volages....ou nos compagnes des traditionalistes convaincues en ce domaine ? ) .

...bref , un coup , c'est un mouvement rapide et le choc qui en résulte !....ça frappe , incontestablement .
nous , nous avons un petit faible pour  :
les coups " abstraits " :
- de chance (de "pot" de nos jours ) , de veine , d'éclat ...voire de folie , ou mieux : de génie à condition que ce ne soit pas un coup de bluff !
- le préféré de notre "amie champagne" étant naturellement le coup de baguette magique !
Ah , ah !.....le coup de Jarnac !

Il n'a pas toujours bonne réputation....mais c'est une petite merveille en réalité : il neutralise l'adversaire mais sans le tuer ( enfin , en principe ) .
Voici son histoire :

Le duel eut lieu le 10 Juillet 1547 , devant toute la Cour , à Saint-Germain . Tout est "nickel" : héraut d'armes et formule polie : " Laissez-les aller , ces bons combattants !" ....et c'est parti pour la mise à mort ....du pauvre Jarnac .
Ah , ça n'a pas traîné : quelques minutes à peine .

L'affaire remonte au début de  l'an 1547 . Guy de Chabot , baron de Jarnac  , ( mince et fragile )n'apprécie pas du tout , mais alors....pas du tout ! , d'être accusé d'être au mieux avec sa belle-mère !  Qu'on lui rende justice !! Un duel ! Un duel !....
Qui est l'accusateur ? Le duc d'Orléans , dauphin de François 1er... et futur Henri II . C'est là que l'affaire se corse : le dauphin ne peut pas se battre en duel avec un vulgaire baron ( et allez donc !) ....oui , mais il peut envoyer qui lui semble bon se faire tuer à sa place ( et allez donc , pourquoi se gêner  ?!) . Il y aura duel .
Evidemment , il choisit l'une des meilleures lames du royaume ( et favori !...voilà , on l'a dit !....non mais ! ):  François de Vivonne , seigneur de la Châtaigneraie .
François 1er s'interpose : pas de duel !
Mais....il meurt le 31 mars 1547 . Qui lui succède ?....Henri II , bien sûr !....et on repart pour le duel .
Que s'est-il passé ?
Le coup de Jarnac !...bien sûr .
Alors que l'on commençait à échanger furieusement coups d'estoc et de taille....voilà le petit Jarnac qui se courbe un peu...et tranche tout net " le jarret " gauche de son adversaire !...dont le genou se ploie irrémédiablement , signant la défaîte de la Châtaigneraie .
Bien fait .
Personne ne put rien y redire ...et Henri II fut bien obligé de déclarer vainqueur ( et donc lavé de l'affront ) l'imaginatif Jarnac  qui , soit dit en passant , avait profité du report dudit duel pour aller apprendre quelques "bottes secrètes" de...derrière les Alpes , auprès d'un maître d'armes italien .
Le coup n'était pas mortel . Jarnac eut l'élégance de refuser d'achever son adversaire....mais celui-ci en mourut tout de même...ayant refusé , par orgueil...mal placé , qu'on arrête l'hémorragie .
Il est sympathique , ce petit Jarnac . Dommage que sa botte secrète soit devenue synonyme de traîtrise ....imagination , surprise et grandeur d'âme auraient mieux convenu ....mais , allez donc  lutter contre le roi !
Non , ça n'a rien à voir avec "un coup en vache " !
Le  "coup de bambou " ?
Ce n'est pas notre tasse de thé .
Dès le XVIIème siècle , le "coup de bambou" était connu . Quel exotisme !
A l'origine , c'était une insolation , un gros coup de soleil , avec tous les effets secondaires qui peuvent l'accompagner : fièvre , désorientation , délire....
Depuis c'est devenu un état de choc dû à une émotion , ou un traumatisme , et surtout à un excès d'alcool .
Pas vraiment flatteur pour cette plante exceptionnelle , matériau principal de la construction familiale en orient et symbole de perfection .
Le coup de Trafalgar ?
Voilà de l'humour anglais typique . Tout pour embêter Napoléon .
Celui-ci avait mis sur pied une flotte franco-espagnole de 33 vaisseaux pour lutter contre les anglais ( qui n'en avaient que 27 ) . Le combat fut rude : 48 heures de coups de canon....et toute notre flotte sombra ...du côté du cap Trafalgar , au sud de l'Espagne , le 21 octobre 1805 .
Belle victoire pour l'amiral Nelson...qui mit un point d'honneur personnel à être tué sur son navire (dénommé ...le Victory ! ).
On ne sait pas si c'est pour çà qu'il a été remis "à la circulation"....mais toujours est-il que , depuis , il est juché sur une  colonne en plein milieu d'une place hyper encombrée de Londres .
Perfide Albion ....c'est plus fort qu'eux , hein ?!....
Et les autres ?
Il y a d'autres coups ... plus ou moins sympathiques  : le coup de main , le coup de pouce , par exemple ! Ceux qui vous permettent de tenir le coup , même lorsque vous avez pris un coup de vieux , même si votre vie est remplie de coups de théâtre et si vous gèrez par des coups de maître  tous les coups , qu'ils soient montés ou tordus !
Au premier coup d'oeil , vous n'êtes jamais aux 100 coups , et c'est très bien . Gardez votre calme .
Ne faites tout de même pas les 400 coups en rentrant en voiture au petit matin avec un coup dans l'aile , sinon , gare au "coup du lapin"...voire pire : au coup du Père François : étranglé par derrière et soulevé du sol pendant qu'un complice vous déleste tout d'un coup de ce que vous avez sur vous ...que celà vaille le coup ou non ! Pour le coup , ce coup dur serait le coup de grâce .
  
retour à l'INDEX
tout sur nous
Plutôt qu'un petit coup de fil...écrivez-nous : unmomentdecalme@aol.com