©

devant
la  Crêche  et  les  santons
La "crêche"

A l'origine , c'était la petite mangeoire en croisillons de bois , dans laquelle on mettait le fourrage pour les animaux . Toute tapissée de foin , elle a fait un berceau de fortune pour l'Enfant Jésus , dans l'étable de Bethléem .
Tout le monde savait celà , dès le début , mais ce n'est que plus de 10 siècles plus tard que "la Crêche" fut représentée et symbolisa rapidement la grotte , le "berceau" de paille ....mais aussi tous ceux qui y étaient .
Ce serait Saint François d'Assise , à Greccio , qui aurait  le premier , au cours de la Messe de Noël 1223 , fait reconstituer "la Crêche" , avec le boeuf et l'âne gris ( mais sans représentation des personnages car c'était interdit à l'époque) .
Depuis , les choses ont bien changé . Cette représentation "familiale" de la naissance de Jésus , avec la "Sainte Famille" ( Marie , Joseph et Jésus ) dans une pauvre étable , avec seulement le boeuf , l'âne , les bergers et leurs petits moutons a vite été intégrée dans la vie du village . Chaque église a fait sa propre Crêche , et bientôt chaque famille .
Par contre , petit à petit , d'autres petits personnages sont apparus  porteurs de particularités locales...voire de traits physiques reconnaissables selon le talent des "santonniers" qui les sculptaient et les coloraient .
Les bergers sont apparus très vite (ils l'avaient bien mérité !) , avec leurs moutons et la belle Etoile brillant au-dessus de la grotte .
Les Rois Mages ( en retard !) ne sont apparus qu'après , avec leurs chameaux . Et puis , il y a tout le petit peuple qui vient adorer l'Enfant : les paysans , le meunier , la marchande , le rémouleur ,etc....il n'y a guère que l'aubergiste de Bethléem qu'on ne voit guère : il se cache !
On voit aussi de petits personnages très touchants : les "vieux" du village , avec un fagot de bois , une canne ou une pipe...et le "ravi" , ou "simple d'esprit" , cet "innocent" qui vivait (et était bien toléré ) dans le village où chacun le connaissait et le protégeait ....même en se moquant gentiment de lui parfois .
Il y eut donc des petites Crêches très diverses : des petites , des grandes , des belles , des très belles...et des toutes simples ...selon les goûts et les possibilités de chacun .
C'est surtout dans le Midi de la France que la création de petits personnages devint un art : ces "petits saints" ou  "santouns" devinrent des personnages hauts en couleur et en fantaisie .
La Sainte Famille , elle , ne présente guère de variantes : Saint Joseph a une barbe et une longue robe sur laquelle flotte une cape : c'était la tenue habituelle des hommes du peuple à l'époque de Jésus .
Marie n'est pas mieux pourvue ( n'oublions pas qu'ils étaient pauvres ) : robe et manteau tout simples , avec un petit voile sur ses cheveux .
L'Enfant Jésus , lui , a tout juste un petit lange....mais déjà une auréole , le plus souvent .
Le petit âne qui portait Marie pendant leur voyage est gris , le boeuf ( locataire habituel de cette étable ) est roux et placide ( personne n'a jamais dit qu'il avait élevé la moindre objection à ce partage impromptu de son espace vital ) .
Les petits santons sont devenus des personnages à part entière , porteurs de toute la magie des fêtes de Noël , très aimés des petits et des grands .
La preuve ?....voici leur "Noël" .
Le Noël des petits santons
Un soir alors
Parut l'étoile d'or ,
Et tous les petits santons
Quittent leur boîte de carton .
Naïvement , dévôtement ,
Ils vont à Dieu
Porter leurs voeux !
Et leur chant est touchant :
Dans une boîte en carton ,
Sommeillent les petits santons .
Le berger , le rémouleur ,
Et l'Enfant Jésus Rédempteur .
Le Ravi qui Le vit est toujours ravi .
Les moutons en coton
Sont rangés au fond .
" Noël , joyeux Noël , Noël joyeux de ma Provence ! "
Le berger comme autrefois
Montre le chemin aux Trois Rois .
Et ces Rois ont pour suivants
Des chameaux chargés de présents .
Leurs manteaux sont très beaux ,
Dorés au pinceau ,
Et ils ont le menton
Noirci au charbon .
De bon matin
J'ai vu passer leur train ,
Ils traînaient leurs pauvres pieds
Sur les gros rochers de papier .
Naïvement , dévôtement ,
Ils vont à Dieu porter leurs voeux .
Et leur chant est touchant......
" Noël , joyeux Noël , Noël joyeux de ma Provence ! "
Dans l'étable de bois blanc
Il est là le Divin Enfant ,
Entre le boeuf au poil roux
Et le petit âne à l'oeil doux .
Et l'Enfant , vagissant ,
Murmure en dormant :
" Les jaloux sont des fous ,
   Humains aimez-vous ! "
Mais au matin
Joyeux Noël prend fin
Et tous les petits santons
Regagnent leur boîte de carton .
Naïvement ,dévôtement ,
Ils dormiront dans le coton ,
En rêvant d'un doux chant :
" Noël , joyeux Noël , Noël joyeux de ma Provence ! "
Naviguez sur les 138 premières pages !

page précédente            page suivante

retour à l'INDEX
Que vous soyez "croyants" ou non ,nous vous souhaitons une jolie Crêche....autant dans votre maison que dans votre coeur .
Mettez-y la tendresse que vous n'osez pas toujours exprimer , mettez-y vos espoirs , vos remerciements ...et surtout votre "humanité" .
 
Tout sur nous :