©

 

 

Le  4  ou  le  9 ?
Les calendriers divergent .
La fête du Saint Curé d'Ars est-elle le 4 ou le 9 Août ?
Aucune importance !

Allez à Ars -sur-Formans !
* c'est très facile : autoroute du sud A6   sortie à Villefranche -sur-Saône , juste avant Lyon . Après , c'est indiqué , à une poignée de kilomètres .
* pourquoi ?
- parce que c'est une région superbe , encore préservée (aux confins de la Bresse , de ses poulets , de ses grenouilles et de ses champignons à la crème)...
- et parce que c'est le village d'un immense saint :
le Saint Curé d'Ars , patron de tous les prêtres .
Le petit village n'a presque pas changé depuis un demi-siècle .
Dans l'immense basilique , où il y a toujours des pélerins , de tous les pays du monde , il y a encore les minuscules chapelles latérales où le Saint Curé confessait ses paroissiens .
Dans une châsse dorée et vitrée , son corps est allongé , un sourire très doux sur son visage émacié (il ne prenait pas le temps de manger ...et surtout pas un sou pour acheter de quoi manger , car il donnait tout !).
Il s'appelait  Jean-Marie Baptiste VIANNEY .
Né à Dardilly le 8 mai 1786 , il est mort le 4 Août 1859 , a été déclaré patron de tous les curés de France en 1905 (chaque nouveau prêtre peut aller célébrer sa 1ère Messe à Ars , avec le calice du Curé d'Ars ) et canonisé en 1925 .
Sa foi , son énergie à "sauver" ses paroissiens , ses prêches enflammés et ses confessions interminables de milliers de pélerins accourus de toutes parts l'ont rendu célèbre de son vivant..sans parler de ses innombrables miracles .

Ma grand-mère nous racontait être allée plusieurs fois, en char-à-banc , assister à la Messe à Ars avec sa propre grand-mère (qui avait mis sa plus jolie coiffe) , après que celle-ci se soit confessée au Saint Curé .
Dans les années 1950 , on pouvait encore entrer dans la maison du Curé d'Ars , dont la paillasse , la table de cuisine , les bésicles et les sabots, et le petit chaudron dans lequel il faisait cuire quelques rares pommes de terre , n'étaient protégés que par une cordelette . Nos parents nous racontaient sa vie et nous étions conscients d'entrer chez un saint .
...à Ars , vous trouverez la Paix .
...à Ars , vous ferez une rencontre .
Quelques citations :

"Nos fautes sont comme des grains de sable en face de la grande montagne des miséricordes de Dieu " .

" Il y a loin du pont à la rivière ." (à une femme dont le mari s'était jeté dans la rivière ; pendant sa chûte il avait donc eu le temps de retrouver Dieu...puisqu'il y a loin entre le pont et la rivière ).

" Celui qui prie est un aigle intrépide qui approche du Soleil et qui plane ".
Il y a des dizaines de livres consacrés au Curé d'Ars .
par exemple , parmi les moins récents (pour ne vexer personne ):
* La Vie prodigieuse du Curé d'Ars"  Michel de Saint Pierre  Le livre de poche chrétien .
*" Jean-Marie , Baptiste Vianney , Curé d'Ars . Pensées".
présentées par l'abbé Nodet . Ed Desclée de Brouwer .
un site à voir :  www.musee-ars.org
...que vous prépariez une escapade jusqu'à Ars....ou que vous restiez devant votre ordinateur .
Un peu de fantaisie :  le Père qui aimait le surf .

Au dessus d'un petit village en bord de mer , il y avait une montagne couverte d'une forêt où vivaient quelques vieux religieux . En fait , les autres étant retournés au Ciel , il n'en restait qu'un , maigre et chancelant ...mais qui tenait beaucoup à sa montagne...et à sa paix .
La folie des hommes mit un jour le feu aux broussailles et les villageois le sauvèrent de justesse ; installé dans une petite cabane isolée du bord de mer , il y passa quelques années aussi tranquilles que pieuses .
Avec le "progrès" il vit bientôt d'étranges garçons vêtus de bizarres costumes , chevaucher les vagues de l'océan...et celà le fascina . Il restait des heures à les contempler et peu à peu des liens se nouèrent .
-"c'est cool " disaient les surfeurs " ce Père est vraiment fan de surf !"....
Lui , émerveillé , s'esclamait  "ah , quelle puissance , l'océan ...jamais les vagues ne s'arrêtent , jamais elles ne faiblissent!...."
Un jour , un des jeunes lui demanda pourquoi il s'émerveillait tant ?
- Voyez-vous , répondit le Père en souriant , en vous regardant je me rends compte que dans le Ciel et sur la Terre , tout est vraiment pareil : prier , c'est faire du surf sur les vagues toutes puissantes et sans cesse renouvelées de l'Amour de Dieu ...juste le dessus des vagues d'un océan .".
Plus d'un resta coi , mais au fil du temps , plus d'un trouva réconfort dans l'image du vieux Père .


écrivez-nous :  unmomentdecalme@aol.com