....toujours en Bresse

     ©

Après  Noël...mais  avant "les Rois" !
Les  uns  vont  aux  noisettes
Aller quêter les noisettes ?

C'est une vieille coutume de Bresse . Entre Noël et la fête des Rois , autrefois , les jeunes gens "à marier" trouvaient là une occasion de se rencontrer , de s'apprécier...puis de se marier  .
C'est ce que l'on appelle "les grandes ébaudes"  ( de "ébaudir" : se réjouir ) ou encore les "ébaudes aux alagnes" (aux noisettes) .
A la nuit tombée de petits groupes de garçons , parfois accompagnés d'un ménétrier ou plus simplement chantant et  tapant sur tambours , clochettes ou casseroles , se rendaient , par les petits chemins parsemés de fondrières car la Bresse est souvent maarécageuse , dans les fermes où ils savaient trouver des "filles à marier" ( souvent venues en voisines pour profiter de l'occasion , rare à l'époque ),
Une fois les "gars" entrés (les maîtres de maison qui avaient des filles à marier les voyaient arriver d'un bon oeil le plus souvent ! )...on faisait mine de rien...ou presque , on passait par là en bons voisins , quoi... mais la soirée avançant , les garçons "quêtaient" des noisettes ! Tiens donc , comme ça se trouve !....justement les filles présentes en avaient mis de côté et ne demandaient qu'à les distribuer....mais il fallait les payer d'un petit baiser (sur la joue bien sûr ! )....ce qui rapprochait bien tout le monde ...il faut le reconnaître ....et  préparait l'atmosphère pour les jeux et les ris qui s'ensuivaient ( avec de quoi se sustenter naturellement ) . On faisait ainsi connaissance et on se faisait une idée de "l'autre" ( dans certains cas , même , sous l'oeil vigilant de la maman , la jeune fille laissait voir le contenu de l'armoire dans laquelle étaient cachées les noisettes...et , ce faisant donnait une idée du trousseau qu'elle préparait pour ses futures noces !) .
Si on se plaisait , on se donnait rendez-vous pour d'autres ébaudes .
Mais n'allez pas croire que le choix était réduit à 5 ou 6 visiteurs : c'est tous les soirs entre le 26 décembre et le 6 janvier que ces demoiselles voyaient arriver ces jeunes "conscrits" comme on disait ....et seulement des célibataires . Très efficace .
...pendant que d'autres font "la fête des rats"
Traditionnellement , autrefois , cette "Fête des Rats" était célébrée le 29 décembre , en Bresse . Ce jour-là , on ne travaillait pas , ce qui était bien rare ...et d'autant plus apprécié . on se réjouissait , on chantait ...et l'on mangeait des "mate-faims" , ces grosses crêpes savoureuses ( quelquefois fourrées avec des tranches de pommes tombées , ramassées dans le jardin ) .
La légende veut que Gaspard , le Roi Mage arrivé bon dernier à Bethléem (mais il venait d'Ethiopie , qui n'était pas la porte à-côté ! ), ait fait fuir rats , souris et mulots qui infestaient la Crêche...et faisaient peur à Marie ( elle est toujours si proche de nous , les humains !) . Comment les fit-il fuir ? Avec une flûte enchantée , comme Till Eulenspiegel ?....pas du tout : rien qu'en entrant dans la grotte : les petites bestioles n'avaient jamais vu de visage aussi noir....et prirent leurs petites jambes à leur cou pour ne plus revenir ( de nos jours , ce n'est pas sûr que ça marche , tourisme et émigration aidant ) .
C'est donc Gaspard que l'on fête ce jour là ! ...ou bien Saint Etoupi (déformation d'Ethiopie ) . Peut être la ressemblance entre "Roi" et "rat" est-elle à l'origine de cette fête ? Finalement on n'en sait rien . Le plus important c'est que les maisons soient débarrassées de ces rongeurs un peu trop goulus .
On attribue le même popuvoir "dératisateur" à Sainte Ratte ( qui serait en réalité Sainte Gertrude , fêtée le 17 mars ! ) et à Saint Martin de Porrès .
Fonsine , elle , disait qu'en donnant un bol de lait supplémentaire ce jour là (une fois n'est pas coutûme !) à "la Grise" , la vieille chatte de la maison , ça marchait aussi très bien .
...et que d'autres se marient à Brou !
Il y a juste 50 ans , dans l'extraordinaire Eglise de Brou (à Bourg-en-Bresse , nous vous en reparlerons ) l'archiduc Robert de Habsbourg (fils de l'Impératrice Zita , présente) épousait Marguerite de Savoie Aoste ....faisant écho à l'amour exceptionnel qui fit bâtir ce monument  .
les Rois Mages , bien sûr ....on en a déjà parlé mais on vous en dit plus page 146 .
....les  autres  vont vers la Crêche
Naviguez ! Cette page n'est pas la dernière....et il y en a 143 autres avant ....ne dites pas qu'il n'y a rien à lire sur notre site !
page précédente         page suivante        retour à l'INDEX
écrivez-nous , partagez : unmomentdecalme@aol.com
tout sur nous :