vous avez mal partout
et nous , nous avons "les radons"
Les radons ??
C'est moins "douloureux"...que d'avoir "des douleurs" !...même si celles-ci sont des folles...tout autant que celui qui les écoute , selon le dicton .
Les radons , ça va , ça vient...ça fait autant mal que les douleurs...mais en plus rustique ( ça devient "très tendance" la rusticité ) . En outre , muscles et articulations sont , non seulement douloureux , mais encore enraidis : chaque mouvement fait mal et est limité...mais c'est normal , quand on a bien compris la signification du mot .
Donc , on ne s'inquiète pas !...et ça , c'est beaucoup .
On "reconnaît" ses radons , on les identifie...on irait presque jusqu'à les accueillir assez civilement.
Vous pensez...on les connaît , et on ne les craint guère finalement ; on les voit arriver avec leurs gros sabots . Bref , ils ne font plus peur .
Ne cherchez pas dans le dictionnaire , le mot n'y est pas . Mais il est ( ou plutôt , était) employé chez Fonsine , chez Mémé Marguerite , chez Claudius dans le pré duquel coule la fontaîne de Saint Parasard .
En fait , ce mot est très explicite : il vient de "raideur"...mais avec ce rien de fatalité et de bonhomie paysanne qui sait faire face à l'adversité coutumière de la vie . Dire "j'ai les radons" , c'est un peu comme dire "j'ai un rhume" , une maladie qui va passer , qui est étrangère au corps , qui quittera celui-ci pour continuer sa propre route .
C'est "génial" pour vous aider à supporter les changements de saisons et leurs "arthralgies" , avouez . Et pourtant , "arthralgies" veut dire "douleurs des articulations" , tout comme les radons , mais la petite allure vieillotte et quasi "agricole" de  ceux-ci est en quelque sorte un gage de salubrité , non ?
Ils font mal , d'accord ; ils limitent la mobilité...mais ce n'est pas la première fois et on sait que ça va passer .
Leur origine ?
Aussi imprécise que multiforme : arthrose , courbatures , rhumatismes , etc....qui le sait ? Tout ce que l'on sait , c'est que ça fait mal ...et que ça revient souvent .
Alors , soignez-vous !!
Voyez votre Médecin , il est là pour çà !
Il est là pour vous aider . Faites ce qu'il faut , faites ce qu'il dit .
Et puis , rebaptisez ces mauvaises douleurs !...ça leur "fera les pieds" si vous nous passez l'expression...et vous , ça vous fera plaisir . C'est une petite revanche , non , que de les rebaptiser , surtout par un petit surnom comme "radons" ?
Elles vont se sentir ridicules , dominées , vos douleurs .
Et vous , vous serez mieux à-même de les combattre .
Une fois de plus , nous ne vous demandons pas de nous croire...seulement d'essayer .
Avec l'âge , les radons se manifestent de plus en plus souvent .
Soignez-vous !...mais surtout , protègez-vous : alimentation saine , exercice physique modéré mais quotidien , adaptation de vos conditions de vie (bonnes chaussures , bonne hauteur des plans de travail , traitement prescrit seulement par un Médecin , mais bien suivi , etc...) .
Des radons au coeur et à l'âme ?
Eh oui ! On peut avoir des radons au coeur ou à l'âme .
Il y a même d'illustres romanciers qui ont eu "des bleus à l'âme" .
Eh bien , dans ce domaine , c'est pareil : rebaptisez à tour de bras !
Avoir "des radons" au coeur ou à l'âme...ça fait moins mal que de déprimer ou de pleurer . Essayez ! Chiche ?
NB : Lulu , que vous connaissez bien , dit qu'elle est beaucoup plus sociable depuis qu'elle a décidé , il y a fort longtemps , d'avoir "des radons au caractère" plutôt que "mal au caractère" quand "yarienkiva" .
Alors , vous voyez bien...si c'est Lulu qui le dit...
Toujours à propos de Lulu , son "petit chameau " (et on en sait long sur les chameaux !  pages 147 , 148 , 149 , 150 ) de petit-fils a créé de nouvelles "espèces" dans la grande famille humaine :
***  les " Yzonmalou "
***  les " Jsuiraplapla "
*** les "

rit bien , jeune homme...on verra bien quand tu auras notre âge !
Même si vous avez les radons , écrivez-nous !
Même ( et surtout ! )si vous avez les radons...naviguez sur notre site : cette page est la 152ème .
 
tout sur nous  
page précédente       page suivante    retour à l'INDEX