Quelques gourmandises d'Italie .
Page précédente , nous avons vu la "Torta di nocciole" d'Oropa .
Marengo ? Celà vous dit sûrement quelque chose ? ... ( "à Marengo , les p'tits battent les gros ! "...au moins , non ?) .
En France nous connaissons surtout le veau Marengo...en Italie , on parle beaucoup plus du poulet Marengo . En voici l'histoire ( nous n'oserons tout de même pas ajouter "la seule , la vraie ! " ).
La bataille de Marengo : c'est le 14 Juin 1800 . Une horreur . Commencée à 8heures le matin , elle se poursuivit jusqu'à 22 heures . Sous le commandement de Napoléon , les Français ont vaincu les Autrichiens . Il y a des morts par milliers : près de 10 000 Autrichiens , et moitié moins de Français ....mais ceux-ci ont "gagné" 3000 canons et 12 drapeaux sur l'enemi ! ( NB : allez voir p.471 ce que l'on y chantait  ).
NB : Marengo est près d'Alessandria
Au soir de la bataille , Napoléon dit qu'il avait faim . Une brave aubergiste du coin fut priée de se mettre aux fourneaux d'urgence . Elle prit ce qui lui restait sous la main en ces temps de guerre : un poulet , qu'elle prépara de son mieux (frit dans l'huile parce que ça va plus vite ).
Catastrophe !....Napoléon n'aimait pas le poulet !
Comme elle n'avait aucune autre viande sous la main , elle eut l'idée de "masquer" ce pauvre poulet ; elle le fit flamber (cognac ou autre liqueur) en compagnie de quelques écrevisses attrapées dans le ruisseau par son garnement de fils la veille ; elle le désossa , le couvrit de quartiers de tomate , de champignons , et ajouta naturellement ail , persil , basilic , muscade ; un peu de bouillon pour faire mijoter tout çà  , un peu de vin blanc sec , et 3 ou 4 anchois restés au fond d'un pot . Avant de servir , elle ajouta un jus de citron (vitamine C ...souveraine contre la fatigue ! ) et cacha le tout sous des tranches de pain de campagne aillées et frites décorées de rondelles d'oeuf dur .
Napoléon ne sut jamais ce qu'il avait mangé (voir NB)....mais en redemanda souvent ! Il paraît que c'est depuis ce jour , 14 Juin 1800 , qu'il n'appela plus son cheval que "Marengo" .
NB : si on est riche , on prend du veau , on rajoute thym et oignons , mais pas de citron ...D'après Tim et Tom , agents secrets émérites comme chacun sait ,rien n'empêche de baptiser "Veau Marengo" un honnête  "Poulet Marengo"...c'était le but de la manoeuvre !
Un autre veau ? "Vitello tonnato "(le veau thonné ?)
L'avantage de cette recette ...c'est qu'elle peut se faire avec ...du dindonneau !!...Dans les 2 cas , c'est délicieux .
Il faut faire mariner la viande (1 roti roulé de 1kg) toute la nuit dans du vin blanc sec , 2 baies de genièvre , 2 feuilles de laurier , 2 clous de girofle , 2 cuillerées de vinaigre (balsamique éventuellement) , 1 feuille de céleri et du poivre .
Le lendemain , filtrer la marinade , ajouter la même quantité d'eau , saler (peu) et y faire cuire la viande pendant 1heure au moins.
Ajouter 3 anchois à mi-cuisson .
Laisser refroidir la viande puis la découper en tranches assez fines .
Mélanger (ou mixer) 3oeufs durs , 1 boite de thon à l'huile de 250g , 3 anchois , le jus d'1 ou 2 citrons , 2 cuillers de câpres , 1/2 verre d'huile d'olive ( ou de crème allègée à 5% ).
Napper les tranches de viande avec la sauce .

Encore plein de recettes et d'anecdotes italiennes dans les pages suivantes !
un mail de 2 ou 3 lignes pour partager courage et amitié sur la Page Tendresse !
Ecrivez-nous , participez .
la Page Tendresse est votre oeuvre : 38 pages en juillet 2005 !
 
tout sur nous :