Ce n'est pas parce que le Ramadan vient de se terminer , ni parce que la vésicule de notre amie Lulu est (temporairement ? ) assagie grâce aux conseils de notre bon Docteur ( 1 verre d'eau pétillante , suivi d'1/2 verre d'eau de Vichy , 5 à 6 fois par jour , loin des repas ) , que nous vous chanterons les délices du Tiramisu . Non . Seulement parce que nous trouvons celà savoureux .
C'est l'un des meilleurs et des plus connus des desserts , et l'un des plus faciles à faire : pas de cuisson , des ingrédients simples et frais .
La recette
L'histoire
Les recettes sont multiples . En voici une :
* 4 oeufs
* 80 g de sucre en poudre
* 500 g de mascarpone
* liqueur : 1 verre de Marsala
* 1 tasse de café fort ( ou déca fort )
* 250 g de gâteau de Savoie
* cacao amer en poudre

Curieusement , on ne se précipite pas tellement pour revendiquer la paternité de la recette du Tiramisu . Il semble pourtant que ce délice soit né à Sienne au 17ème siècle . Le Grand-Duc de Toscane , Cosimo ( Côsme) III de Médicis vint visiter cette merveilleuse ville . Enchanté ( car c'était un "méchant" , mais aussi un amateur d'art ) , mais affamé ( c'était un glouton ) , il exigeait en tout "le meilleur" ( c'était un vaniteux).
* Mélanger les jaunes d'oeuf et le sucre pour obtenir un mélange mousseux et y ajouter le mascarpone bien trituré , ainsi que les blancs montés en neige ferme avec une pincée de sel .
* Imbiber le gâteau de Savoie avec le mélange Marsala + café
* alterner 1 couche de gâteau de Savoie avec 1 couche de mousse au Mascarpone dans un grand plat .
* Décorer d' une couche de cacao amer et d'écailles de chocolat noir et laisser reposer 6 heures au réfrigérateur .
Chacun se mit à l'ouvrage pour flatter son palais ...et son exigeante personne . Les pâtissiers se dirent que des produits "exotiques" comme le chocolat et le café feraient bien dans la recette ( le mascarpone  venait du sud , mais il était "pure bufflone" ). Aussitôt dit , aussitôt fait , et comme on avait perdu beaucoup de temps avant de se décider , hop , pas de cuisson  , mais un joli nom , flatteur : "la zuppa del duca" ( la crème du duc ) .
Ce fut un grand succès , et celà devint  le dessert favori dudit gourmand , qui s'empressa de le ramener à Florence , puis de le faire connaître à l'occasion de ses voyages : Trévise , Venise , etc... Même succès partout .
Seigneurs et courtisans se gavèrent du succulent dessert , lequel , grâce à la richesse de sa composition ( et à la facilité avec laquelle on en engloutissait des quantités non négligeables ) se fit rapidement une réputation de "tonique" remarquable autant qu'agréable ( bien plus "goûtu" que l'huile de foie de morue reconnaissons-le ) . C'était un excellent "remontant" , notamment pour les courtisans relevant de prouesses guerrières ...ou autres . On prit l'habitude , dans cette jeunesse dorée mais fatiguée , d'en consommer de belles assiettes avant toute joute (navale ...ou amoureuse ) . - Allez , ça va me remonter ! "...disaient-ils .
Et voilà : "Tiramisu !" ...remonte-moi !...le nom était trouvé , beaucoup plus universel que le premier !
Alors , vous l'avez deviné , ce qui nous plaît surtout ...c'est ce nom plein d'espoir : "Tire-moi de là ...remonte-moi ! " ...du Tiramisu !
NB : n'oubliez pas qu'il y a une échelle dans toutes les crevasses !
Vous connaissez bien Lulu , maintenant
NB : notre amie Lulu (la plus gourmande de nous tous !) exige que nous mettions le rectificatif suivant : "après son goût délicieux , qui compte avant tout , le nom de "Tiramisu" nous plaît bien aussi ." Dont acte . Mais c'est bien pour lui faire plaisir .
Participez à la Page Tendresse : un mail de 2 ou 3 lignes suffit .
 page précédente         page suivante
retour à l'INDEX des 206 pages actuelles :
* INDEX des 150 premières pages  
Ecrivez-nous , amusez-vous , oubliez un instant vos soucis : unmomentdecalme@aol.com
 
Tout sur nous :