Voir : Sainte Rita  1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9
L'éclat de la sainteté
Rita se soumit avec abnégation à la règle de son Ordre  . Au contraire de Saint Benoît qui écrivit les 73 chapîtres de la Règle de son Ordre , Saint Augustin avait été concis : 8 chapîtres seulement , mais d'une exigence totale : la recherche de la perfection évangélique aussi bien au service des plus pauvres et des plus faibles que dans la vie spirituelle personnelle et communautaire .
Ce n'était pas assez pour Rita : quand ses compagnes jeûnaient 2 jours...elle en jeûnait 4 ; quand les autres dormaient 6 heures , elle en dormait 3 et s'abimait dans la prière , les privations et les punitions corporelles (la "pénitence" ) .
Elle passait aussi des heures , au parloir ou au dispensaire du monastère à soigner , écouter , consoler , aider tous ceux qui avaient recours à elle ( sans parler des exigences de toutes sortes auxquelles la soumettaient supérieure et consoeurs ! ) . Aucune limite n'exista à sa foi et à son amour de Dieu .
Une épine de la couronne
Rita brûla d'amour ainsi 25 ans , revivant sans cesse la Passion du Christ , continuant à se mortifier , à se flageller ( c'était une pratique fréquente ) et à s'oublier elle-même pour les autres .
La semaine sainte était naturellement le moment crucial de l'année liturgique . Des processions de pénitents parcouraient les rues au son des tambours de mort , des cérémonies grandioses se déroulaient chaque jour .
En 1432 , un franciscain renommé , fra Giacomo della Marca vint prêcher la passion à Santa Maria della Plebe que Rita connaissait bien , nous l'avons vu. Le Vendredi Saint tout le couvent se déplaça pour l'écouter .
Au retour , Rita , très émue , s'abima , seule , dans la prière devant la fresque du Christ en Croix . Soudain , un petit fragment de la fresque , tout petit , représentant une épine de la couronne du Christ , se détacha du mur et vint la frapper dans la partie gauche du front , avec une telle violence que Rita s'évanouit .
Les soeurs la trouvèrent inanimée , le visage ensanglanté , une épine fichée dans le front .
Cette épine resta définitivement sur le front de Sainte Rita , signant à jamais l'amour qui l'unissait au Crucufié et qui le liait à elle .
Les multiples examens auxquels on a soumis son corps depuis sa mort ont retrouvé très précisément la plaie cutanée et la lésion de l'os frontal en-dessous : il ne s'agit pas d'une légende mais d'un fait réel , matériellement incontestable .
Cette épine changea brutalement la vie de Sainte Rita :
*  d'abord parce qu'elle en faisait une "stigmatisée" ( comme sainte Catherine de Sienne , saint François d'Assise , etc...) digne du "signe de Dieu" , une sainte révélée aux autres :
* ensuite parce qu'elle s'accompagna de douleurs atroces jusqu'à la fin de ses jours , qu'elle intégra totalement dans sa vie spirituelle
* enfin , plus prosaïquement , parce qu'elle s'accompagna d'une odeur pestilentielle qui fit qu'elle vécut le reste de sa vie complètement isolée , loin de quiconque , soeurs ou visiteurs ; ( il est probable qu'il s'agissait d'une ostéomyélite : une infection de l'os lui-même ).
En fait , la plaie se ferma -  temporairement -  en une occasion particulière : 3 ans après la stigmatisation , en 1435 , le couvent tout entier décida d'aller à Rome en pélerinage (c'était une "année sainte" )et voir le Pape Eugène IV .
La supérieure déclara cauteleusement à Sainte Rita qu'elle , elle ne pouvait pas venir à cause cette odeur . Rita sourit et la rassura :
      - ce sera fini dans 2 jours , ma Mère " ...laquelle n'y crut pas , bien sûr.
Rita demanda qu'on lui apporte un peu d'onguent , une sorte de pommade adoucissante , dont elle se frotta le front . Le lendemain...il n'y avait plus rien ! Rita fit donc le pélerinage .
Le lendemain du retour , la plaie était à nouveau là , la douleur et l'odeur aussi !
La sainteté de Rita ne faisait plus de doute pour personne . Les prodiges , les souffrances et l'amour brûlant de Sainte Rita n'allaient pas faiblir jusqu'à sa mort .(page suivante )
( suite et fin de la biographie page suivante )
N'oubliez pas la Page Tendresse : juste un petit mail de 2  ou 3 lignes ...pour réconforter sûrement plus que vous ne le pensez .
Ecrivez-nous , participez : unmomentdecalme@aol.com
Page précédente                Page suivante
Retour à l'INDEX :
 
tout sur nous