C'est un magnifique adieu à un Léo bien-aimé .
Vous pleurerez peut-être mais l' amour et la compréhension du petit compagnon que vous y trouverez vous aideront . Ne ratez pas ce site magnifique .
" Qui n'a jamais perdu de chien (ou de chat , d'oiseau , etc...) ne peut pas comprendre ma peine " entend-on parfois . Comment oublier ce Garde Républicain en tenue d'apparat pleurant silencieusement au coin du Pont Alexandre III , pleurant sur son cheval qu'on venait d'achever à la suite d'un accident grave , un jour de répétition de Fête Nationale ?
- Ce n'est qu'un animal " dit-on au malheureux qui vient de perdre  un petit compagnon , qui a déjà tant de chagrin et se sent alors culpabilisé par l'attitude critique et moralisatrice des gens .

à la mémoire de la douce et jolie Daisy
Vous qui êtes dans ce cas , nous vous libérons , nous vous dédouanons , nous vous comprenons et nous vous disons :
- oui , votre peine est bien réelle et respectable et vous ne devez pas en avoir honte ;
- oui , c'est naturel d'avoir du chagrin ;
- oui , c'est bien d'avoir tant aimé .
Nous n'allons pas nous faire que des amis en disant çà et nous entendons déjà les objections :
- que s'attacher de trop à un animal c'est une forme d'égoïsme , qu'on ferait mieux de s'occuper des vieux , des pauvres , etc...
- que c'est une preuve d'infantillisme , d'immaturité , voire de bizarrerie ;
- que ça coûte cher , pollue les trottoirs  , etc..;etc...
Nous ne tenterons pas de convaincre ceux qui n'aiment pas les animaux...ayant nous-mêmes quelques préventions rédhibitoires ( les poules et les oies que l'un d'entre nous attire immanquablement et qui le suivent à grand fracas de hurlements divers et battements d'ailes...pour la plus grande joie des gamins de sa famille , d'ailleurs ! ) .
Par contre , nous voulons aider ceux qui pleurent la mort de leur petit compagnon .
On a largement démontré le rôle très bénéfique de la présence d'un animla auprès des enfants , des malades , des personnes âgées ou isolées . Ces petites bêtes sont en quelque sorte une petite part de Vie suplémentaire qui s'intègre à la leur et l'enrichit..;comme çà , gratuitement .
Une vieille dame de notre connaissance avait même nommé son joli petit chat " Pébéda " . Pébéda ???  " Et pourquoi pas ? répondait-elle péremptoire , réservant la traduction aux rares personnes jugées dignes de la connaître !...c'était : Petite Boule d'Amour ( P B d'A ! )car elle disait que ce petit chat ( un peu rondouillet d'ailleurs ) était une petite boule d'amour montée sur pattes que lui avait envoyé une Providence miséricordieuse sur la fin de ses jours .
Pourquoi souffrez-vous tant ?
Parce que votre chat , votre chien ou votre oiseau , c'est plus qu'un petit animal...c'est votre..., votre... votre ... Le vôtre . Celui qui aura accompagné un bout de votre route .
Pas comme le chat ou le chien de la maison d'à côté , mais comme un membre bien vivant de votre univers à vous ;
il s'est établi entre vous deux , même si vous ne vivez pas seul , des échanges affectifs qui ont une dimension toute spéciale . Qu'on ne vienne pas nous raconter que le chat se frotte à vous parce que ça lui lisse le poil , ni que le chien ne lèche votre main que parce qu'il y retrouve l'odeur de la pâtée que vous lui avez donnée , ni que l'oiseau ne chante à vote arrivée que parce que vous l'avez réveillé !
Tous ceux qui ont vécu avec ces petits copagnons ont eu la preuve de vrais échanges avec eux : un comportement affectueux quand , justement , on est triste ..et tant d'autres exemples . N'attribuons pas pour autant de sentiments humains à ces petites bêtes . Reconnaissons seulement leur personnalité et la richesse de l'affection qu'elles peuvent exprimer . Si , en retour nous ressentons des sentiments d'amour ou d'affection envers elles , il ne faut pas en avoir honte . C'est naturel ; c'est sain aussi , dans la mesure où celà n'empêche pas , naturellement , de rester dans une juste mesure et dans des relations sociales normales .
Et c'est vrai ! Beaucoup de ces petites bêtes sont des "cadeaux de la vie " pour un être humain .  Comment ne pas ressentir très cruellement leur disparition ?
Il y a une autre raison qui ajoute encore à cette peine : c'est la séparation physique . Un autre être humain , on peut le chérir , le cajoler , mais on n'est pas tout le temps en train de le déranger , de lui raconter n'importe quoi , de le regarder , de l'appeler , de le rabrouer ou de le flatter ..;comme on le fait , souvent sans s'en rendre compte , avec le moindre de ces petits compagnons .
La séparation est alors affective , mais aussi très physique ; la main , l'oreille et les yeux ont l'habitude de le trouver ..;et le cherchent désespérément ...et la peine s'alourdit .
Alors , vous qui venez de perdre un petit animal , nous comprenons votre peine et nous vous envoyons une grosse brassée de sympathie .
Et , que vous soyez croyants ou non , remerciez la Vie de vous avoir fait accompagner , sur un bout de votre route , par une Petite Boule d'amour .
Un beau cadeau de la Vie .
" Accompagner , c'est marcher à côté ...en aimant " J Lemarchant
Sur la Page Tendresse  il y a certainement les 2 ou 3 lignes qui vous aideront à passer une meilleure journée malgré vos peines et vos soucis .
N'oubliez pas d'envoyer , vous aussi , ces petits messages de 2 ou 3 lignes  qui réconforteront ceux qui ont de la peine , tout comme vous.
Page précédente       Page suivante
Retour à l'INDEX
Ecrivez-nous , participez !