C'est le Printemps , avec une semaine d'avance , à Paris . Alors nous sommes allés faire un petit tour , parce que le Printemps à Paris , c'est plein de charme , de couleurs , et de sourires .
Nous les partageons avec vous .
Voici le "quai aux fleurs" , juste avant le Châtelet , au centre de Paris . C'est là que l'on trouve les graineteries qui fournissent les parisiens en mal de balcons fleuris . Il faut aller vite , vous pensez , à Paris !... on n'attend pas que les graines lèvent et que les petites plantes apparaissent : on va "sur les quais" et on ramène de jolies fleurs . On a (presque )  l'impression de jardiner . C'est déjà mieux que rien .
Pour commencer :
Dans les rues - pourtant polluées ! - les bourgeons pointent le nez partout . La vie réapparaît au milieu du béton . Chic .
Il n'y a pas que des bourgeons : les fleurs éclatent . Plif ! Plaf !! Comme si les arbres éclataient de rire .
Magnifiques primevères multicolores , mais attention : bigrement allergisantes , pour certaines personnes , parce qu'elles ont des feuilles duveteuses , et que ce petit duvet se prélasse volontiers sur la peau des victimes ...et gratouille , et gratouille !!!!...tant qu'il peut .
En allant vers Notre-Dame (la cathédrale de Paris) nous avons vu le principal signe de Printemps à Paris : des amoureux qui s'embrassent en bord de Seine ! Et il y en avait des dizaines .
En plus des amoureux , il y avait des centaines de touristes . Quelques uns très fatigués : voici une brochette italienne qui récupère un peu , sur le parvis de Notre-Dame .
...des bâteaux sur la Seine
Alors , nous avons regardé les étals des bouquinistes : un régal .
Un "bouquiniste"  , par définition , vend des "bouquins" ( de "buch" le livre , en allemand ) , c'est-à-dire de vieux livres ou publications ( et non de vieux boucs , ou des lièvres et des lapins mâles , et encore moins des embouchures de trompe de chasse - de "bucca" , la bouche , en latin-  ) . En fait , en plus de vieux livres sur n'importe quel sujet , et de vieux numéros de "Nous deux" , "Confidences" ou "Cinémonde" , le bouquiniste s'adapte bien souvent aux besoins des touristes : cartes postales , affiches , et posters plus ou moins historiques , etc...
Tout celà est rangé dans de grandes cases à couvercle relevable qui sont fixées le long des parapets de la Seine . En hiver , il fait trop froid : beaucoup de cases restent fermées . Mais dès les beaux jours , chacun revient , avec son petit pliant , son sandwich et parfois son ombrelle ...et hop ! on ouvre...et on regarde passer les touristes en surveillant son stock du coin de l'oeil .
... et quand c'est trop serré...on empiète un peu sur le rebord du parapet ( "gare , en-dessous !" )
Des bouquinistes sympas :
Comme nous sommes polis ( élevés comme çà , que voulez-vous ! ) nous avons demandé l'autorisation de faire des photos ...et nous avons fait la connaissance d'un bouquiniste très sympathique .
Nous lui avons décrit notre site et il a été tout heureux de savoir qu'on allait parler de son métier ( et de lui ! ) pour des lecteurs d'un peu partout : France , Belgique , Angleterre , Italie , Afrique , Nelle Calédonie , USA , Canada , etc...
Il s'appelle Rodolphe ( ça ne s'invente pas : Paris , c'est Paris , c'est romantique ) ; le voici ( en bleu )avec son ami Jean-Claude . Ils vous envoient un grand bonjour de Paris !
Page suivante : un coin de Paris dont on parle bien peu ...et pourtant ...
Un petit mail de 2 ou 3 lignes pour la Page Tendresse , et vous ferez refleurir l'espoir des autres .
Cette page est la 233 ème :c'est très facile de naviguer sur notre site .
tout sur nous
Retour à l'INDEX
* pages 1 à 150
* à partir de la p. 151
Page précédente    Page suivante