Nous avons déjà parlé de Roméo et Juliette , les Amoureux de Vérone ... , de St Valentin et de beaucoup d'autres amoureux .
Voici les Amoureux de Crémone : Francesco Sforza et Bianca Maria Visconti .
Dans les pages précédentes , nous avons suivi Lulu dans son voyage à Brescello , à Piacenza , à Lodi et à Crémone .
Les voyages forment la jeunesse "...et affament la vieillesse " dit Lulu . Elle est donc entrée dans une patisserie ( et allez donc ! ) où on lui a proposé " la Torta di S.Omobono " ( farine , beurre , sucre , levure , oeufs , cacao , châtaignes , pignons , raisins secs , orange confite , vanille  : très bon ! ) et du "Torrone" : délicieux nougat ...qui a pris la  forme du campanile de Crémone .
Comme Madame la Patissière était aimable  ( et avait le temps !...) elle a raconté l'histoire de ce "torrone" à Lulu . Alors que beaucoup de pays méditerranéens réclament la paternité du nougat ...c'est à Crémone qu'il est né ( tout au moins sous sa forme de Campanile de Crémone ! ).
C'était le 25 Octobre 1441 et l'on célébrait avec faste les noces de Francesco Sforza et de Bianca Maria Visconti dans la petite Abbaye de San Sigismondo (à 2 km du centre ville de Crémone ) . Mais que faire de nouveau pour célébrer cet évènement ?
Les patissiers eurent une idée : le campanile le plus haut du monde méritait de figurer au festin ; avec des oeufs , du miel et des amandes , ils firent un délicieux nougat ...qu'ils montèrent en forme de campanile ( mais pas aussi haut que le vrai tout de même ! ) . Voilà l'histoire . Et l'histoire de deux amoureux .
Ils se sont aimés , ces deux-là ! C'était le 2 ème mariage de Francesco . Leur amour était tellement évident qu'il a , dit-on , fait modifier "l'arcane des Amoureux "des Tarots : dans la version "Visconti" ce seraient Francesco et Bianca Maria qui seraient représentés comme sur une miniature , très en vogue à l'époque .
san Sigismondo tel qu'il est depuis 1463
Au moment de leur mariage , san Sigismondo était une petite abbaye assez modeste . C'est Bianca Maria qui décida , en 1463 , d'y faire édifier une somptueuse église en souvenir de leur mariage en ces lieux. La construction se fit en plusieurs temps , mais le résultat est magnifique : c'est l'un des plus beaux joyaux de la Renaissance en Lombardie .
San Sigismondo de Crémone
On ne sait ce qu'il faut admirer le plus à san Sigismondo : l'harmonie du cloître ? les fresques splendides ? la nef pure et lumineuse ? les orgues ? .... ça ne se décrit pas ...ça se savoure .
En 1963 , pendant les travaux de consolidation de la façade , à 1m70 de profondeur , on trouva une petite stèle votive , datée du 31 Août 1492 sur laquelle reposaient 2 petites fioles renfermant , l'une du vin , l'autre de l'huile d'olive , en geste de bon augure pour cette église .
porte en bois sculpté ; le médaillon du bas montre l'emblême des Sforza ( 3 cercles entrelacés ) qui figure aussi sur les murs du palais de Crémone ...et interroge beaucoup d'occultistes
les fresques décorent la totalité de la surface disponible ; les couleurs ont gardé une fraîcheur et un éclat remarquables
NB : encore 2 petits détails  
¤¤¤  Francesco est le père de Ludovic le Maure , vous savez , celui qui avait fait monter une " cage à ennemis" en haut du campanile de Piacenza !
¤¤¤  on peut voir aussi  une fresque du " Christ avec la femme adultère " dans laquelle les personnages n'ont pas de pupilles : c'est pour que personne ne lui jette le moindre regard accusateur ; suprême miséricorde du Christ ...racontée par les murs .
stalles sculptées et orgues
Enrichissez la Page Tendresse : un mail de 2 ou 3 lignes pour redonner espoir ou joie à ceux qui viendront en chercher .

INDEX
* à partir de la p.151