Vivons , disons
C'est l'une des premières choses que l'on apprend au petit enfant : dire "Merci" . Celà devient naturel  ( " Qu'est-ce qu'on dit ?"....lui demande-t-on chaque fois qu'il l'oublie ) . C'est l'une des premières marques de "communication" qu'il connaît : dire "Bonjour" et dire "Merci" ...et c'est un bon début , finalement .
" La politesse est à l'esprit ce que la grâce est au visage " disait-on autrefois ( lorsque la grâce était encore de mise chez les demoiselles qui ne se disaient alors ni "tueuses" ni "meufs" ) si bien que l'on apprenait aussi à dire "merci" aimablement , en regardant la personne à laquelle on s'adressait et , pourquoi pas , en ajoutant un sourire à la parole .
Alerte !...charmant usage en voie de disparition !
Et pas seulement chez " les jeunes" comme disent ceux qui ne le sont plus assez .
En regardant autour de nous , c'est tous les jours que nous voyons des visages fermés , indifférents , impatients , voire hostiles . Beaucoup de gens muets : "ni bonjour ni bonsoir " , rarement "s'il-vous-plaît " et encore moins "merci" .
Eh bien , nous , nous pensons que ces "muets" s'emmurent eux-mêmes dans le silence et dans la froideur . Et c'est bien dommage .
Dire "Merci" , c'est se mettre en relation avec l'autre , quel que soit l'objet de la "transaction" . C'est ne plus rester au simple plan d'un échange de choses , mais entrer dans le plan de "l'humain" , c'est ouvrir une dimension de plus .
Nous avons droit à cet univers "humain" !
Être réacif...c'est vivre , tout simplement . C'est montrer et ressentir qu'on est vivant .
Quelle force !
Ne nous privons pas .
Ne privons pas les autres .
Dire merci ? C'est très facile .
Il suffit d' être réactif ( donc vivant ). Ce n'est pas 6 mois après qu'il faut remercier ( encore que "mieux vaut tard que jamais " reste vrai ) . Il faut remercier tout-de-suite ...parce que "l'autre" ( celui qui a donné ou fait quelque chose )attend ...et même se réjouit à l'avance de notre propre joie .
Ce qu'il attend , ce n'est pas le "Merci" , non , c'est notre joie .
Ce n'est pas une parole liée à une coutume , non , c'est l'apparition d'un peu de soleil sur notre visage .
Or nous , qu'avons nous comme moyen de manifester cette joie ? La parole : dire " celà me rend heureux" , et , en personnalisant " votre geste me rend heureux"  , c'est témoigner notre joie .
Rester de marbre ou indifférent , c'est rester fermé à celui qui est venu nous donner quelque chose .
Ne pas remercier , non seulement c'est de l'ingratitude , mais c'est aussi une vraie blessure que l'on inflige délibérément .
Nous avons donné ou fait quelque chose pour quelqu'un , alors nous guettons sa réaction , son plaisir , son étonnement . Quelle déception s'il ne dit rien . de même , quelle déception quand on ne répond pas à notre courrier ou à notre mail . L'absence de réponse est dûe bien souvent au manque de temps...ou à un peu de flemmardise , elle n'est pas un affront délibéré ....mais c'est bien comme celà qu'elle risque d'être ressentie . Quel dommage .
* un petit coup de fil c'est vite fait
* un mail , encore plus vite ( juste à cliquer sur "répondre" ! )
* un sourire...juste le temps de contracter ses zygomatiques
c'est à la portée de tous , non ?
" Ouvre la bouche pour dire  "Merci" il en sortira un peu de soleil . "
Lao Tseu
NB : Restons prudents : ne soyons à la merci de personne ...on ne nous ferait peut-être pas merci ( miséricorde ) !
Dire merci ? Un besoin humain , simplement .

.../... La nuit meurt , l'hiver fuit ; maintenant la lumière ,
Dans les champs , dans les bois , est partout la première .
Je suis par le printemps vaguement attendri .
Avril est un enfant , frêle , charmant , fleuri ;
Je sens devant l'enfance et devant le zéphyre
Je ne sais quel besoin de pleurer et de rire ;
Mais complète ma joie et s'ajoute à mes pleurs .
Jeanne , Georges , accourez puisque voilà des fleurs .
Accourez , la forêt chante , l'azur se dore ,
Vous n'avez pas le droit d'être absents de l'aurore .
Je suis un vieux songeur et j'ai besoin de vous ,
Venez , je veux aimer , être juste , être doux ,
Croire , remercier confusément les choses ,
Vivre sans reprocher les épines aux roses ,
Être enfin un bonhomme acceptant le bon Dieu .../...
Victor Hugo  Après l'hiver
Dans une prochaine page  , un magnifique Merci , celui de Verhaeren .

INDEX des pages 151 à 270

Tout sur nous : présentation