Bon Noël ! Pour Noël , nous vous offrons deux choses que nous aimons beaucoup : Paris ...et une bonne soupe chaude , très parisienne .
Matin d'hiver   André Lemoyne
La neige tombe en paix sur Paris qui sommeille ,
De sa robe d'hiver à minuit s'affublant .
Quand la ville surprise au grand jour se réveille ,
Fins clochers , dômes ronds , palais vieux , tout est blanc .

Moins rudes sont les froids , et la Seine charrie ;
D'énormes blocs de glace aux longs reflets vitreux
Eclaboussent d'argent l'arche du Pont Marie ,
Poursuivent leur voyage et se choquent entre eux .

Les cloches qui tintaient à si grandes volées ,
Pour fêter dignement les jours carillonnés ,
N'ont plus qu'un timbre mat et des notes voilées ,
Comme si leurs battants étaient capitonnés .
Les barques des chalands au long des quais rangées ,
De leur unique voile ont fermé l'éventail ,
Et toutes dans la glace , en bon ordre figées ,
Sont prises dans leur coque et jusqu'au gouvernail .

Enrobant le Soleil sous deux ailes de flamme ,
Un goéland du Hâvre ou de Pont-Audemer
Vient comme un Saint-Esprit planer sur Notre-Dame ;
On reconnaît de loin le grand oiseau de mer .

Ce fut par de joyeux et clairs matins de neige ,
Où l'aurore allumait ses premiers feux pourprés ,
Qu'autrefois les Normands , blonds fils de la Norvège ,
Dressaient la haute échelle à Saint-Germain-des-Prés .
La soupe à l'oignon
Raoul Ponchon
Je m'invite , n'en doutez pas ,
Et j'en veux manger , de ce pas ,
A pleine louche , à pleine écuelle...
Ne me regardez pas ainsi ,
C'est ma façon habituelle .
La soupe à l'oignon , Dieu merci !
Ne m'a jamais porté dommage .
Ainsi , la mère , encore un coup ,
Insistez , faites-en beaucoup ,
Et n'épargnezpas le fromage .

Elle est prête ?...Alors on s'y met .
Ô simple et délicat fumet !
Tous les parfums de l'Arabie
Et que l'Orient distilla
Ne valent pas une roupie
De singe , auprès de celui-là .
Et puis !....quel fromage énergique !
File-t-il , cré nom ! file-t-il !
Si l'on ne lui coupe le fil ,
Il va filer jusqu'en Belgique !
Quel est ce bruit appêtissant
Qui va sans cesse bruissant ?
On dirait le gazouillis grêle
D'une source dans les roseaux ,
Ou l'interminable querelle
D'un congrès de petits oiseaux .
Mais celà n'est pas . Que je meure
Sous des gnons et sous des trognons ,
Si ce ne sont pas des oignons
Qui se trémoussent dans du beurre !

Hein ! qu'est-ce que Bibi disait ,
Et ce bruit sent bon - qui plus est .
C'est à vous donner la fringale .
Traitez-moi de syndic des fous ,
Je n'en connais pas qui l'égale .
" et pourquoi faire -direz-vous-
Met-on ces oignons dans le beurre ? "
Pourquoi faire ?...triple couyons ,
J'espère...une soupe à l'oignon .
Vous allez voir çà tout à l'heure !
Qu'est-ce à dire ? Je m'aperçois
Que j'en ai repris quatre fois .
Parbleu ! je n'en fais point mystère .
Mais j'en veux manger tout mon soûl .
Quatre fois ! peuh ! la belle affaire !
J'en reprendrais bien pour un sou .
Dussè-je crever à la peine ,
Je n'aurais garde d'en laisser .
et ne croyez pas me blesser ,
En m'appelant "vieux phénomène"...

Allons , bon !...Il n'en reste plus !
Et bien , alors , il n'en faut plus .
Ayons quelque philosophie .
Une soupe se trouvait là...
Elle n'est plus là...C'est la Vie !
Que voulez-vous faire à celà ?
La soupe la plus innombrable
Finit tôt par nous dire adieu .
Et je ne vois guère que Dieu ,
Finalement , de perdurable .

On me dirait dans cet instant :
" La fortune est là qui t'attend
Laisse là ta soupe et sois riche "
Que d'un cran je ne bougerais .
Qu'elle m'attende , je m'en fiche !
En vérité , je ne saurais ,
Quand elle passerait ma porte ,
Manger deux soupes à la fois ,
Comme celle-ci . Non , ma foi .
Alors , que le diable l'emporte !

Assez causé . Goûtons un peu
Cette soupe , s'il plaît à Dieu !
Cristi ! Qu'elle est chaude , la garce !
Autant pour moi ! Où donc aussi ,
Avais-je la cervelle éparse ?
Sans doute entre Auteuil et Bercy...
Elle ne m'a pas pris en traître ;
Sais-je pas sur le bout du doigt ,
Que toute honnête soupe doit
Etre brûlante ou ne pas être ?

Vous trouverez d' autres pages sur Noël sur notre site :
* Noël sans toi  ( p 52 )
* Noël sur le cahier de 1914 ( p. 53 ) et ( p.59 )
* le réveillon à Venise ( p. 55 ) et à Londres ( p.54 )
* Marie qui attend ( p.137 et 138 )
* la crêche et les santons ( p.139 )
* chanter Noël ( p.140 )
* Noël en Bresse ( p. 141 et 144 )
* Noël sous la neige ( p. 142 )
* le Père Noël ( et son frère ? )  ( p. 143 )
* le p'tit Ange déco de Noël ( p. 209 )
...sans oublier les belles Pages Tendresse que vous avez faites !

Il y a plein de petits cadeaux pour le coeur dans les 280 pages précédentes . Naviguez !

INDEX des pages 151 à 270
Noël ! C'est le grand moment pour envoyer ( juste un petit mail ! )plein d'amitié , de courage , de bons voeux sur la Page Tendresse !
Ecrivez-nous , participez !