Bonne fête , Docteur !
©
27 septembre :
 Saint Côme et Saint Damien

Vous pensez bien que nous n'allions pas passer à côté : c'est la fête de tous les Médecins , dont Côme et Damien sont les saints patrons .
Vous en avez déjà entendu parler , en raison des innombrables miracles qui leur ont été attribués .
Jumeaux , ils sont nés dans la ville d'Egée au 2ème siècle et ont fait des études de Médecine...mais, c'est par la prière qu'ils ont guéri ...pendant leur vie , aussi bien qu'après les horribles tortures auxquelles les fit soumettre Dioclétien , inquiet de la renommée que leur valaient leurs miracles.
 Un tableau célèbre représente l'un de leurs miracles les plus connus : le remplacement de la jambe gangrénée d'un pauvre homme , pendant son sommeil , par la jambe d'un Maure qui venait de mourir . A son réveil , le brave homme n'avait plus aucune douleur ...et une superbe jambe ...un peu"basanée" .
Bonne fête à notre Docteur !

* Ah , Docteur , j'ai bien failli vous perdre ! (Sacha Guitry , après une opération ).
* Je soutiens un combat contre quatre médecins ?...s'il en vient un cinquième...je suis mort . (attribué au Saint Curé d'Ars ).

* S'il n'est nul médecin près de votre personne
Qui dans l'occasion puisse être consulté ,
En voici trois que l'on vous donne :
Un fond de belle humeur , un repos limité ,
Et surtout la sobriété . (Ecole de Salerne ) .
En dépît des médecins...nous vivrons jusqu'à la mort !

On voit plus de vieux ivrognes que de vieux médecins .

Même le pire  médecin en laisse à tuer plus qu'il n'en tue .
La vieille bonne , qui , elle , n'est pas partie en vacances et "veille au grain", signale que "c'est le jour de Mme Le B..." au hameau de Plou...."le Docteur y va tous les premiers jeudis du mois"...bon , allons-y .
Déjà , ce n'est pas facile à trouver , et la vieille Mme Le B...ne manque pas de souligner l'heure tardive de la visite . Pour le reste , elle n'est guère loquace . Le semblant de fiche trouvé au cabinet parle d'un diabète...sans beaucoup de détails . Elle va bien , mais elle est "maigre comme un sang de clou " (ou "un cent de clous"...suivant les régions !) et maigrit encore...et notre jeune docteur se dit que quelques analyses seraient les bienvenues pour faire le point , les dernières remontant à ..."  oh , là , là..." .
Mais voilà ,elle refuse l'idée d'une prise de sang ! Pas question !
Finalement , après ferme discussion , une analyse d'urines est acceptée , ce qui donnera déjà une indication . Bien sûr , aucun laboratoire ne se déplaçait pour ça , à l'époque , et personne n'allait à la ville ...le docteur , il allait devoir se débrouiller avec ses analyses .
Son premier remplacement
Nous n'allons pas brimer notre bavard de cher Docteur tout le temps . Voici le souvenir de son premier remplacement , dans les années 60.....
C'était en Bretagne , avec une vieille 2CV , "à toute allure" sur les petites routes pas encore "nationales" et encore moins "voies rapides" .
Premier remplacement , premières frayeurs . On ne sait plus rien , tout à coup ; la sécurité du vieil hôpital dans lequel on a fait tant de gardes est loin ...et tous les cas semblent bizarres , voire compliqués .
C'est alors qu'il faut penser à tout , débusquer les pièges de la maladie , ne pas "passer à côté" ...enfin , se montrer digne de celui qui pour un temps (et moyennant la moitié des honoraires !) vous cède maison et patients .
Bon , bon...."je reviendrai dans 8 jours , et pour ce jour-là , vous garderez les urines de la veille , j'apporterai de quoi faire une analyse " dit-il à la fille de MmeLe B...qui , soupçonneuse , assistait sa mère devant ce docteur aussi jeune que révolutionnaire .
Et c'est de là que tout est venu .
La semaine suivante , à son arrivée , il trouva une odeur bizarre dans la petite maison...et un air ronchon aux deux femmes .
Il demanda les urines promises . La fille lui fit signe de la suivre et entra dans une sorte de petit cellier sombre , dans lequel il vit...et sentit...l'horreur de la situation : dans des bassines , des pots , de vieux vases de nuit...la récolte de tout le liquide rejeté par la vieille dame ...depuis son passage !(et comme son diabète s'était aggravé...il y en avait !!) .
Sa fille avait compris "les urines de la vieille"...et non pas de la veille !

  - Au moins , celà m'a appris à être explicite avec mes patients "...dit le docteur , qui en rit à gorge déployée...maintenant .
On n'a pas de très bonnes nouvelles d'Angleterre .

Pensant faire une gentille blague à une délicieuse vieille dame anglaise de ses amies , l'un de nous lui a envoyé récemment une carte postale...avec la recette authentique des cuisses de grenouilles !
Oh , my Dear !
Eh bien , la charmante old Lady a de l'esprit : elle vient de répondre...qu'elle est obligée d'attendre un peu  avant de leur courir après "parce qu'il pleut formidablement en ce moment " .
Réflexion faite , notre équipe a décidé de lui envoyer la recette des escargots à l'ail .
C'est bon aussi , is it not ?
Dernière minute :
voici , pour remplacer grenouilles ou escargots , la recette-minute d'un "beurre-aillé " dont vous nous direz des nouvelles :
- un peu de beure frais (si c'est du beurre breton salé , c'est encore meilleur )
- un peu de mélange pour salade avec persil et ail , que vous trouvez dans tous les supermarchés (vous savez ..."celui qui se décarcasse" ...)
 vous malaxez bien entre vos mains gros comme une orange de beurre , avec le mélange persil-ail...et c'est tout !
Vous mettez au frigo 1heure et vous avez un délicieux beurre dont vous mettrez une noisette sur viande , poisson...ou pain grillé tout chaud .
Essayez !
écrivez-nous , si vous avez passé un moment de calme :
retour à l'INDEX


bye  !....