Les Amours de Raymond
Voici encore une histoire authentique . Vous savez que nous aimons celà : la vraie vie dépasse l'imagination . Nous vous avons déjà raconté d'autres histoires de ce genre , la dernière était celle de Prosper , quand il enleva sa belle . Voici celle de Raymond .
Raymond , c'est un doux , un tendre , un gentil . C'est "Notre Bon Docteur" qui l'a connu , alors qu'il était Visiteur Médical pour un petit laboratoire . Au fil des rencontres une sympathie est née et peu à peu Raymond livra les fils de l'écheveau compliqué de sa vie .
Tout avait commencé d'une manière on ne peut plus banale , dans les années 60 . Modeste ouvrier dans un garage de Paris , Raymond tomba amoureux ( voir notre étude - relativement scientifique - du coup de foudre ) de Monique , superbe , "blonde platinée" comme on disait à l'époque... et assez délurée , pour le moins .
Il lui offrit une petite bague et ils convolèrent en justes noces .
En fait , Monique trouva la bague bien petite et se mit en tête d'assurer l'ascension sociale de ce mari gentil mais peu ambitieux .
A force de le pousser , de lui faire changer de patrons ( on trouvait du travail , à l'époque ) pour apprendre de nouvelles choses , d'aller voir les-dits patrons quand elle le trouvait sous-payé , elle fut en effet à l'origine de la carrière de Raymond . De ses malheurs aussi , d'ailleurs.
Jamais contente , elle devint de plus en plus exigeante , dépensière , frivole et autoritaire ...au point que Raymond n'eut d'autre solution...que de prendre carrément la fuite ( craignant au plus haut point les représailles qu'auraient pu exercer quelques "relations" douteuses de son épouse s'il avait demandé le divorce .
Non . Il boucla une petite valise , passa prendre les quelques sous qui restaient sur son compte perpétuellement dévasté ..et fila .
Où aller ? Il pensa que la meilleure solution était de mettre la Méditerranée entre elle et lui ...et il prit donc le premier bateau pour l'Afrique que l'on appelait Noire à l'époque . Après tout , il avait un bon métier dans les mains , et , des voitures , il y en avait même en Afrique , il se débrouillerait toujours .
C'est bien ce qui se passa , il trouva du travail dans un garage de Douala . Qui irait le dénicher là-bas ?  Tout se passa bien , sa bonne connaissance technique y étant très appréciée . Il y passa 2 ou 3 années heureuses ...et même assez affectueusement remplies .
Le hasard voulut qu'il soit remarqué , et "enlevé" par le propriétaire d'un des plus grands garages du Sénégal . Une paie très supérieure et la promesse d'une association rapide surent le convaincre . Et le voilà donc à Dakar . Le garage marchait très bien . Il faisait même l'importation de grosses voitures , très prisées là-bas . Raymond travaillait , travaillait ...et fut vite "promu associé" . Son patron le chargea de plus en plus de responsabilités : il ne s'occupait plus seulement de l'atelier , mais bien plus des voitures ( souvent d'occasion ) qui rentraient à un rythme croissant  ( qui aurait dû lui ouvrir les yeux ....mais Raymond , c'est Raymond , un doux , un naïf  ).
Et le jour où les gendarmes vinrent chercher son associé , justement parti la veille pour "un voyage d'affaires" urgent , Raymond ne dût son salut qu'à sa capacité de faire ses bagages en un instant et de prendre la poudre d'escampette , avant que les gendarmes ne reviennent lui demander des comptes à lui , autre associé .
Là , Raymond fut heureux . Vraiment heureux . Il s'intégra sans difficulté à leur vie errante , pleine de soleil , de sable et de chaleur et rendit mille services . Il faisait partie de la famille , du clan . Il en prit même la tenue traditionnelle .
Il passa trois années de rêve ...mais son coeur se mit à battre un peu trop pour une des ravissantes filles de la famille . Celà fit une histoire terrible ... et , pour échapper à un père indigné et offensé ...il ne dut à nouveau son salut qu'à la vitesse ...du chameau qu'il s'était acheté ! Fantasia en plein désert !
C'est ainsi que , de ville en ville , avec des fortunes diverses , il se retrouva aux portes du désert . Son aspect humble et doux , son incontestable ingéniosité mécanique , lui valurent l'amitié d'une famille de Touaregs au grand coeur , qui lui donna l'hospitalité ...bien qu'il ne sache rien de l'entretien des "vaisseaux du désert" qui remplaçent les voitures dans la région !
Où aller ? Raymond avait la nostalgie de son Paris ....il décida d'y revenir , pensant qu'on n'est jamais si bien caché que dans la foule . Il y mena donc une vie modeste et renfermée , ayant par précaution changé de métier et de quartier . Jusqu'au jour où il dût demander un papier à la Mairie . Oh , on le lui donna sans problème... mais il y avait une petite ligne inhabituelle: " décès de la conjointe Monique L. , à .... ,  le ......" .
Voilà , Raymond était libre . Une nouvelle vie s'ouvrit à lui , sûrement plus tranquille ....mais parfois peuplée du souvenir de ses tumultueuses amours . Raymond , c'est un doux , un tendre , un gentil ...
Page précédente    Page suivante

INDEX de la p.151 à la p. 270

Tout sur nous

* Ex Voto gratuit sur Internet
**Ex Voto à Sainte Rita
Vous avez aimé ce que d'autres ont écrit pour vous sur la Page Tendresse ? Alors , donnez à votre tour ! ( un mail de 2 ou 3 lignes )
Participez-donc ! Ecrivez-nous :unmomentdecalme@aol.com