Lulu en
Comme nous vous l'avons dit page précédente , Lulu a fait un beau voyage en Haute-Savoie . Pas peu fière , notre chère Lulu : elle a pris le téléphérique , plusieurs fois . Ce n'est pas qu'elle ait le vertige , mais enfin , elle n'était pas si tranquille que çà . "Contre toute attente , tout s'est très bien passé " dit-elle malicieusement .
" Et ça valait vraiment la peine !".
Lulu est montée là-dedans ! ( mais elle a refusé de faire du para-pente . La prochaine fois , peut-être ?? )
Oui , finalement , pourquoi ne pas rester au pied de la montagne ?
Elle est belle , elle est changeante , majestueuse , géante . Il nous en faut donc encore plus ?
Nous ne sommes guère sportifs , vous le savez ( encore que , stimulés et encouragés par "notre bon Docteur" , nous nous obligions à marcher tous les jours et à nous remuer un peu au lieu de somnoler sur le canapé ) . Nous ne ferons donc aucun exploit sportif , mais nous comprenons ceux qui "vont jusqu'au bout" .
Mais , pourquoi monter " là-haut sur la montagne "?
Aller jusqu'au bout ?
Celà ne veut pas dire faire des folies , prendre des risques insensés . "Aller jusqu'au bout" , finalement , c'est ce que la majorité d'entre nous est obligée de faire un jour ou l'autre ( et parfois au long cours ) dans la vie quotidienne .
Il faut aller jusqu'au bout . Ne pas abandonner ( vous souvenez-vous du récit de Malcolm ? ) , tenir bon , persévérer ,.
En même temps , pendant que l'on gravit les pentes de la vie , il faut respirer , voir les fleurs du bord du chemin , écouter les clarines des vaches et admirer la puissance des rocs .
Et puis un jour , on arrive en-haut . Fin de l'histoire ?
Mais pas du tout !
C'est le moment de remplir ses yeux ( son coeur ...et ses poumons , tant qu'on y est ) de beauté et d'immensité . Il faut regarder au loin , découvrir  d'autres cimes , d'autres vallées , d'autres buts ... Il faut aussi regarder en-bas , d'où l'on vient . Parce que la vue est belle , parce que  le chemin parcouru est beau , parce que l'effort a été beau .
Regarder avec ses yeux et avec son coeur
.../...
Et lorsque par hasard une nuée errante
Assombrit dans son vol le lac silencieux
On croirait voir la robe ou l'ombre transparente
D'un esprit qui voyage et passe dans les cieux.
           Baudelaire  ( Incompatibilité )
...et pour rire ? La Fontaîne bien sûr !
Ce n'est pas parce que nous sommes en période pré-électorale qu'il faut penser que nous avons choisi cette petite fable . Mais non ! ( hum , enfin...certains d'entre nous avaient peut -être bien une vague petite arrière-pensée , non ? Oh , les coquins ! ) .
En fait , c'est surtout parce que nous sommes convaincus de  la force créatrice ( ou destructrice ) de la Parole . Une promesse , c'est avant tout une "parole" . Autrefois on disait "parole donnée " , et on respectait sa parole , parce qu'on se respectait soi-même .
Voici une maxime que nous aimons beaucoup :
Tu es maître de la parole que tu n'as pas (encore ) dite .
La parole que tu as dite est ton maître .
La montagne qui accouche

Une Montagne en mal d'enfant
Jetait une clameur si haute ,
Que chacun au bruit accourant
Crut qu'elle accoucherait , sans faute ,
D'une Cité plus grosse que Paris :
Elle accoucha d'une Souris .

Quand je songe à cette Fable
Dont le récit est menteur
Et le sens est véritable ,
Je me figure un Auteur
Qui dit :  Je chanterai la guerre
Que firent les Titans au Maître du Tonnerre .
C'est promettre beaucoup : mais qu'en sort-il souvent ?
Du vent .
Quelques pages plus loin : la suite du voyage en Haute-Savoie
Page précédente      Page suivante


Tout sur nous .

*** mettre un Ex Voto à Sainte Rita
*** mettre un autre Ex Voto
Sur la Page Tendresse , juste par un petit mail , vous mettez votre force , votre espoir , votre amitié ...et tout çà , c'est bon , quand le soir tombe et que la vie se fait plus sombre .