Au plaisir !
Le sommeil du condor Leconte de Lisle
Chanson gothique G.de Nerval

Le plaisir , c'est un "état affectif agréable " provoqué par " la satisfaction d'un besoin , d'un désir ou l'accomplissement d'une activité gratifiante " .
Par-delà l'escalier des roides Cordillières ,
Par-delà les brouillards hantés des aigles noirs ,
Plus haut que les sommets creusés en entonnoirs
Où bout le flux sanglant des laves familières ,
L'envergure pendante et rouge par endroits ,
Le vaste Oiseau , tout plein d'une morne indolence ,
Regarde l'Amérique et l'espace en silence ,
Et le sombre soleil qui meurt dans ses yeux froids .
La nuit roule de l'est , où les pampas sauvages
Sous les monts étagés s'élargissent sans fin ;
Elle endort le Chili , les villes , les rivages ,
Et la mer Pacifique , et l'horizon divin ;
Du continent muet elle s'est emparée :
Des sables aux coteaux , des gorges aux versants ,
De cime en cime , elle enfle , en tourbillons croissants ,
Le lourd débordement de sa haute marée .
Lui , comme un spectre , seul , au fond du pic altier ,
Baigné d'une lueur qui saigne sur la neige ,
Il attend cette mer sinistre qui l'assiège :
Elle arrive , déferle , et le couvre en entier .
Dans l'abîme sans fond la Croix australe allume
Sur les côtes du ciel son phare constellé .
Il râle de plaisir , il agite sa plume ,
Il érige son cou musculeux et pelé ,
Il s'enlève en fouettant l'âpre neige des Andes ,
Dans un cri rauque il monte où n'atteint pas le vent ,
Et , loin du globe noir , loin de l'astre vivant ,
Il dort dans l'air glacé , les ailes toutes grandes .
Belle épousée ,
J'aime tes pleurs !
C'est la rosée
Qui sied aux fleurs .

Les belles choses
N'ont qu'un printemps ,
Semons de roses
Les pas du Temps !

Soit brune ou blonde
Faut-il choisir ?
Le Dieu du monde ,
C'est le Plaisir .
C'est bigrement réducteur , et même égoïste . Bien sûr , ça a assez mal commencé : " car tel est notre bon plaisir" disait le roi en apposant son sceau sur un décret  , dès le Moyen Âge .
Le mot a eu une utilisation plus altruiste , aux XVIII ème et XIX ème siècles , mais au XXIème siècle , il est plus que jamais égocentrique .
"Je me suis fait plaisir" dit l'insouciant qui a tout dépensé et vient demander secours à papa-maman . " Vous avez droit au plaisir " clament les magazines .
Mais on régresse !
Au Moyen-Âge , " Voilà le plaisir ! " criaient le long des rues les marchands d'oublies , ces petits gâteaux croquants et gaufrés . Le plaisir , c'est tout simple , il ne faut pas l'oublier .
Il est très utile de redonner ce pouvoir , ce droit , à chacun . Notre langage est un élément essentiel de ce pouvoir .
On continue bien à faire dire " s'il vous plaît " aux enfants ... mais qui fait encore attention à ce que signifie l'expression ? C'est une demande polie , mais c'est aussi la reconnaissance implicite de la liberté de l'autre d'accorder ou non ce qui est demandé . Et la liberté de l'autre , c'est important . Nos amis Belges poussent même souvent l'élégance jusqu'à répéter "s'il vous plaît " lorsqu'ils vous servent ce que vous avez demandé . Joli , après tout , ce souci de souhaiter que celà plaira à l'autre .
Autrefois , c'était même la Puissance et la Volonté de Dieu qui étaient ainsi reconnues : "Plaise à Dieu que ..." pour souhaiter quelque chose , ou au contraire " à Dieu ne plaise " pour rejeter ne serait-ce que l'éventualité d'un évènement . On dit encore " Plaise à la Cour " dans les tribunaux .
Ces expressions sont parfaitement correctes , mais un peu désuètes quand même ! enfin , rien ne nous empêche de les remettre en circulation .
Nous avons déjà parlé de "Faire plaisir " (page 167 ) parce qu'il nous a semblé essentiel de rappeler que "chacun de nous a un pouvoir magique : celui de faire plaisir et de rendre heureux " .
D'autres expressions toutes simples mériteraient sans doute aussi de retrouver un peu plus de place dans notre langage , et ce faisant , redonneraient un peu d'onctuosité aux rapports sociaux .
" Celà me fait plaisir , merci " ce n'est pas grand'chose , et pourtant c'est autre chose qu'un vague hochement de tête ou un "merci" à peu près inaudible comme on le constate bien souvent .
" Avec plaisir " va nous changer radicalement de " Ouais " ou de "O.K." , surtout si un sourire l'accompagne , en réponse à une demande . Ce n'est rien , c'est juste un peu plus aimable ; "aimable" ... c'est "digne d'être aimé " , non ?
Et quand on s'en va ?
"Salut ! " , "R'voir" , "Ciao " ... hum ... c'est dit "à la va-vite ".
Au risque de passer pour encore plus "vieux" que nous ne le sommes , il est une expression que nous voudrions remettre en usage .
Ce n'est pas une expression "noble" , ni "coincée " , ni même très distinguée . Non . C'était l'expression courante des "petits-bourgeois" du XIXème et du XXème siècles . On l'a dite "populaire"( pas très élogieux çà ) mais c'était l'expression de gens simples , qui exprimaient simplement des sentiments courtois et pacifiques . Ils se disaient seulement : "Au plaisir " ( ou , dans la version longue : " au plaisr de vous revoir " ! ) .
Mais non , ce n'est pas empoulé , ce n'est pas ridicule ... ni inutile .C'est quitter son interlocuteur sur une note aimable , en lui disant qu'on a eu plaisir à lui parler et que l'on aura encore plaisir à le rencontrer . Ce n'est vraiment pas grand'chose , mais ça changera beaucoup de choses si nous nous y mettons tous , si nous nous intéressons aux autres .
Osons ! Nous , depuis quelques mois , nous osons réutiliser l'expression ( mais à juste propos bien sûr , pas n'importe comment . "Au revoir Madame" nous suffit quand nous sortons de la boulangerie ). Nos interlocuteurs semblent un peu étonnés , tout d'abord : ils n'ont plus l'habitude de cette expression , mais invariablement , le temps qu'elle chemine de leur oreille à leur cerveau , elle est accueillie par un grand sourire . c'est important de faire sourire les gens .
Essayez ! Pourquoi pas ?
Et nous ne vous dirons pas alors que nous vous "souhaitons bien du plaisir" - parce que çà , c'est plutôt une menace ! - nous vous dirons seulement que le plaisir aussi ça vaut la peine de le donner et de le partager , c'est comme le bonheur .
Le plaisir , c'est trop joli , trop joyeux , pour être relégué à un usage égoïste : il faut lui redonner sa place dans notre langage !
Page précédente      page suivante
Tout sur nous ?

* autre Ex Voto (remerciement)

Ecrivez-nous : celà nous fera ...plaisir !unmomentdecalme@aol.com
Faites plaisir aux autres ... enrichissez la Page Tendresse ( un mail de 2 ou 3 lignes ! )