...avec des roses .

©
retour à l'INDEX
Légende rose

C'était il y a fort longtemps , très loin . Elle était toute mignonne , souriante , douce et tranquille . Il était jeune , et très amoureux .
Aux petits cadeaux qu'il lui faisait , elle répondait le plus souvent par une petite fleur détachée en passant à un rosier sauvage .
IL la gardait tout le jour dans un repli de sa tunique , près de son coeur.
Un jour elle mourut, sous un acacia qui semblait pleurer sur elle des larmes de fleurs blanches .
Fou de douleur il partit dans la montagne , pleurant amèrement.
Il y rencontra le Dieu des Chagrins :
   - Pleure , mon enfant , j'ai le pouvoir d'effacer peu à peu le chagrin des mortels , et je vais t'aider ".
Mais rien n'y fit . Il offrit même sa vie pour que sa petite fiancée renaisse à la vie...mais le Dieu des Chagrins n'en avait pas le droit . Emu de tant de détresse , cependant , il accepta et , s'approchant  , il fit couler entre les lèvres pâlies , du creux de ses mains , la Vie qu'un autre avait donnée pour elle....les joues redevinrent roses et elle s'éveilla ....le Dieu des Chagrins retourna vers le jeune homme , qui à son tour , avait quitté ce monde pour attendre celle qu'il aimait aux jardin de ses aïeux .
Pour apaiser le chagrin de cette pauvre âme , le vieillard prit délicatement le coeur du garçon . C'était un coeur lourd , lourd , et gris , si triste....Le tenant dans ses mains , il le caressait et lui parlait doucement comme à un oiseau blessé ...et sous ses doigts , ce coeur se transforma peu à peu . Il devint bientôt un coeur du cristal le plus pur .
Se penchant pour en admirer les reflets , le Dieu des chagrins vit qu'en son centre , une sorte de coupe profonde était taillée , et qu'au fond de cette coupe , un petit bouton de rose , tout petit , tout simple , commençait à se faner...l'une des innombrables roses que la petite fiancée avait offertes à celui qu'elle aimait .
Le vieillard fut ému de ce coeur tout plein du souvenir d'un amour aussi beau et une larme tomba de ses yeux , juste sur la petite rose...qui se mit à grandir , grandir...et à déployer l'un après l'autre tous ses pétales , remplissant le coeur qui lui servait de vase .
Alors , il se fit une grande lumière et le Grand Dragon Blanc apparut auprès du Dieu des Chagrins .
Soufflant sur le coeur de cristal , sur les pétales de la rose , il fit palpiter celle-ci....et les pétales , comme encouragés par ce souffle surnaturel , maladroitement , lentement , commencèrent à battre , puis de plus en plus vite et de plus en plus fort , comme un véritable coeur humain .
Le Grand Dragon Blanc s'inclina doucement devant le Dieu des Chagrins et disparut .
Le vieillard , avec une infinie tendresse , remit ce coeur tout neuf dans le corps du jeune homme qui reprit vie instantanément...ne se souvenant même plus du chagrin dont il était mort .
Dans la forêt , on entendait la voix claire de Mademoiselle Rose du Printemps Joyeux....tandis que courait vers elle l'homme dont le coeur était une rose .
que ce "moment de calme" vous apporte aussi le parfum des roses !
Une pluie de roses .....
Elle s'appelait Marie-Françoise-Thérèse MARTIN (eh oui , l'un des noms de famille les plus répandus en France !) .
Née à Alençon (Orne) le 2 janvier 1873 , elle est entrée au Carmel de Lisieux à 15 ans (par dérogation spéciale ) et y est morte à 24 ans , le 30 septembre 1897 .
Elle a été canonisée en 1925 et est la patronne de toutes les Missions .
Elle a laissé beaucoup d'écrits , témoignages de son extraordinaire vie mystique , pleins aussi de bon sens , de joie , parfois d'humour, et l'on a de multiples photos d'elle .
Naturellement , il s'agit de Sainte Thérèse de Lisieux , Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus ...ou encore la "Petite Thérèse ", dont la fête est le 3 octobre ....qui voulut "passer son Ciel à faire du bien sur la terre " et y envoyer "une pluie de roses" .

Voici un lien qui vous fera tout savoir sur elle : www.therese-de-lisieux.fr
Allez à Lisieux , c'est très émouvant . Vous y verrez "les Buissonnets " la maison où elle a vécu jusqu'à 11 ans , le Carmel avec la salle des souvenirs : sa longue chevelure blonde coupée au Carmel , ses chaussures , son tablier , son battoir , sa bêche , ses livres.... Vous verrez aussi l'énorme basilique (qui va si mal avec sa modestie ) construite en son honneur...
Si vous ne pouvez vous déplacer , vous retrouverez tout celà sur le site que nous vous indiquons .

Allez voir aussi "deux roses à Venise" , histoire vraie et tendre .

Et ne croyez pas que vous n'y comprendrez rien : voici une de ses pensées :
" à l'extase , je préfère la monotomie du quotidien "
C'est sans doute la plus grande preuve d'amour qu'elle pouvait donner à notre humanité : être et rester près d'elle .

 

...et le 4 octobre...c'est Saint François d'Assise que l'on fête !

lien indispensable :(il y a une version française )
Il s'appelait Jean...mais a tout abandonné (y compris son nom ) pour vivre en tant que Frère François, le "Poverello" , de 1182 à 1226 , à Assise et dans ses environs .
Les légendes abondent car sa vie fut extraordinaire , elles sont souvent drôles , émouvantes ou stupéfiantes...comme il l'était. Les livres  et les récits qui le concernent sont innobrables (Les Fioretti ! ) et vous les trouverez sans difficulté . L'un de ceux que nous préférons est La harpe de Saint François (coll. "Livre de vie") .
Tout de lui est connu de tous , finalement : c'est lui , l'homme "qui parlait aux oiseaux " , c'est lui qui appelait son pauvre corps martyrisé "frère l'âne " , c'est lui qui a créé les Ordres des Frères Mineurs (nom choisi pour montrer qu'ils étaient les plus" petits" parmi les religieux) , celui des "Pauvres Dames" (les Clarisses , sous la houlette de Sainte Claire ) et le "Tiers Ordre de la Pénitence" .
C'est lui qui a écrit "le Cantique des Créatures " , vous savez :                                   circle_banner_s.gif


Loué sois-tu , Seigneur , dans toutes tes créatures spécialement Messire Soleil , par qui tu nous donnes le jour , la lumière ;
Il est beau , rayonnant d'une grande splendeur ,
et de toi , le Très-Haut , il nous offre le symbole ....

Loué sois-tu , mon Seigneur , pour soeur Lune et les Etoiles.....