Vous ne connaissez peut-être pas la Madone de la Confiance ( appelée aussi Vierge de la Confiance , ou Notre-Dame de la Confiance ou Marie de la Confiance ) ? Nous , nous ne la connaissions pas  , jusqu'à ce que l'un d'entre nous en reçoive l'image  de Rome , ces jours-ci .
C'est une image assez rare , parce que la Madone de la Confiance est en quelque sorte ... un domaine réservé . A qui ? Au Séminaire Romain Majeur du Latran ( séminaire pontifical ) !
Dans ce domaine on pourrait penser que séminaristes et pontifes ne sont pas très "partageurs " . La Madone de la Confiance reste au Séminiare et n'est jamais montrée aux pauvres profanes que nous sommes . On ne visite pas .
Cette image est celle d'un petit tableau probablement peint par Carlo Maratta au XVIIème siècle sous le pontificat de Clément IX ( dont il fit un magnifique portrait ) . Le tableau , tout simple et frais , a un détail particulier ( voulu ou non par le peintre , ça on ne sait pas ! ) qui a été à l'origine de son nom : l'Enfant Jésus regarde le visiteur et lui désigne sa Mère en tendant le doigt vers elle . C'est ce petit bout de doigt tendu vers Marie qui a frappé les générations : Jésus désigne Marie aux hommes . Aussitôt on en conclut que c'était là un message éclatant : "Ayez confiance en ma Mère !" .
Pourquoi pas ?
Toujours est-il que le petit tableau appartint à une noble dame , Isabella , qui devint Abbesse du Couvent des Pauvres Clarisses de Saint-François , à Todi  , et le conserva pieusement  jusqu'à sa mort en 1744 .
On ne sait pas trop quel fut ensuite le destin du tableau , mais on le retrouve en 1773 dans un séminaire de Rome qui deviendra le Séminaire Majeur quelques années plus tard et déménagera ... en emportant soigneusement sa petite Madone .
C'est à l'occasion de plusieurs épidémies ( choléra , grippe , etc.. )qui décimèrent des milliers de Romains que son culte prit de l'ampleur .  La petite Vierge de la Confiance était une protectrice puissante !
Pendant la 1ère Guerre Mondiale de 1914 , les 100 séminaristes du Séminaire Majeur se vouèrent à sa protection , au cri de  "Mater mea , Fiducia mea " ( ma Mère , ma Confiance ) . On dit que tous - sauf un seul- revinrent vivants . "Leur" Madone les avait protégés . Elle devint leur "patrone" officielle .  Une autre version dit que tous - sauf un - furent tués pendant la guerre après s'être montrés particulièrement héroïques grâce à la force que leur avait donné la Madone de la Confiance .
Toujours est-il que les plaques d'identité des 100 séminaristes partis à la Guerre , furent placées autour de l'image de leur Madone protectrice , comme des rayons de lumière .
le petit tableau initial , sur l'autel
... selon une ancienne tradition , la Vierge et Jésus furent couronnés à même le tableau
autre représentation du tableau initial sur un mur du séminiare
Est-ce une "prière" ?
Des théologiens très savants se sont penchés , au cours des siècles , sur la forme de la prière . Autant dire tout-de-suite que la liberté a triomphé en ce domaine ! " Toute élévation est prière ."
Pas besoin de mots savants , de textes figés ou de longs discours , tous les grands saints l'ont amplement démontré .
Cette formule " Mater mea , Fiducia mea " est une prière particulièrement courte et forte . C'est ce qu'on appelle une "oraison jaculatoire" . Nous , nous dirons plutôt un "cri de confiance" .
De nos jours , la Madone de la Confiance est toujours vénérée au Séminaire Majeur Romain ( non ouvert au public ) et fait l'objet d'un pélerinage annuel de tous les Papes le jour de sa fête : le dernier samedi avant le début du Carême . Il existe (assez peu ! ) des petites images de la Madone de la Confiance avec son cri-prière  , son "cri-confiance"  : " Mater mea , Fiducia mea " .
Jaculatoire : dérivé de "javelot" = qui est jeté rapidement
Pourquoi un "cri" ?
Que ce soit avant la bataille , l'effort ou le match... le"cri de guerre" , ce n'est pas nouveau . Et c'est bien un "cri" , quelque chose qui s'entend . bien sûr , c'est pour se donner du courage ou pour sceller une action commune , mais c'est quelque chose qui s'entend , qui , le plus souvent , est dit à haute voix .
Alors ?...il faut parler tout seul ?
Eh bien , pourquoi pas ? Parler "tout seul" , ça rassure ....alors , on n'est plus seul ! Bien sûr , il y a une "petite différence " entre le "cri de guerre" - ou "cri de confiance" comme nous le rebaptisons  - et le fait de perdre les repères habituels de la vie en société . Répondre vertement au présentateur télé ou ne pas s'apercevoir de l'amusement des autres clients quand on s'étonne " qu'ils aient encore changé le café de place au rayon épicerie "... n'a jamais vraiment aidé personne . Exprimer un sentiment ou une conviction qui vous permettent d'affronter une difficulté , c'est très différent .
Page suivante , nous vous donnons tout plein de "cris de confiance" , glânés ici ou là . Abondance de bien ne nuit pas ; vous y trouverez peut-être celui qui vous aidera une prochaine fois , et vous verrez que vous n'êtes pas seul à jeter ce "cri" .
Vous êtes devant l'épreuve , vous avez peur , vous vous sentez seul ? N'ayez plus peur ! Mettez toutes les chances de votre côté , réfléchissez , respirez un bon coup ... et lancez-vous en poussant votre "cri de confiance" ! Vous verrez que "la vie" vous aidera .
Page précédente         page suivante
Tout sur nous ?

*** Dire "Merci" à Sainte Rita
*** Autre Ex Voto de remerciement
Regardez la Page Tendresse ... et puis lancez-vous ! ( un mail de 2 ou 3 lignes)
Participer ? un mail unmomentdecalme@aol.com