Amour et
Jalousie !
Odette et Laurent ont été mariés , en 2èmes noces pour lui , pendant près de 30 ans . Ils ont eu trois enfants , mené une vie de labeur , de peines et de joies . Vers la cinquantaine , le couple n'allait pas bien du tout . On aurait même pu croire qu'ils allaient déserter , l'un après l'autre , mais , fut-ce pour les enfants , la "famille" , la vie sociale ?... au dernier moment ils retrouvaient un nouveau modus vivendi et "tenaient" encore quelques années .
Nous avons été les témoins , à l'occasion d'un deuil , d'une souffrance qui nous a broyé le coeur . C'est pourquoi nous avons décidé de vous en parler . C'était une terrible crise de jalousie désespérée . Terrible .
Laurent , qui était un "muet du coeur" a laissé dans ses affaires , une sorte de roman de sa vie . Odette l'a lu . C'est un vrai cri d'amour pour elle . Les luttes , les chagrins , les fureurs de ce mari à la fois exigeant et si fleur-bleue sous des dehors autoritaires et sérieux . Deux époques du récit ont bouleversé Odette : la séparation de Laurent d'avec sa première épouse et leur crise de la cinquantaine .
Lorsque Laurent divorça , il rechercha un nouvel amour ... et Odette ne fut pas élue d'emblée . D'autres femmes étaient passées dans la vie de cet homme jeune , et celà elle ne le savait pas. Elle souffre .

Lors de la crise de leur cinquantaine qui ébranla si fort leur nouveau couple , Laurent , se sentit abandonné et trahi ...et chercha gentillesse et douceur dant de multiples autres bras , avant d'accepter un nouveau mode de "co-habitation" avec Odette , et avec raison ; le temps laissa reparaitre entre eux la tendresse , à défaut d'amour partagé . Elle n'avait pas voulu s'en rendre compte . Elle souffre et pleure .

Un oeil extérieur comprend vite , pourtant , cette quête de ce mari blessé comme un appel maladroit à l'épouse aimée  . Et ne peut qu'admirer cette décision de "dire" et d'expliquer , de la part d'un homme si réservé ( trop ? ) sur ses propres sentiments , en regrettant ce gâchis de tant de larmes.

Voici ce qu'Odette aurait pu "entendre" dans les mots de Laurent . C'est aussi ce que beaucoup d'entre nous devraient essayer d'entendre de ceux qui les aiment ...pour être un peu moins malheureux parfois .
Laurent n'était pas un poète . C'était "un taiseux" comme on disait dans certaines de nos campagnes . Nous avons déjà parlé de ces "muets" . Il ne faut pas leur en vouloir . Il faut même les comprendre au point , lorsqu'ils font l'effort de "dire" ...d'extrapoler un peu , en s'aidant de ceux qui savent dire : les poètes .
On est moins malheureux alors . On comprend et on "traduit" pour son propre coeur ( qui n'entend bien que sa propre langue lui aussi ) , ce que ressent profondément un autre coeur .
Exercice difficile , mais , qui le fera , sinon celui qui aime assez ?
Ardeur des sens , ardeur des coeurs , ardeur des âmes ,
Vains mots créés par ceux qui diminuent l'amour ;
Soleil , tu ne distingues pas d'entre tes flammes
Celles du soir , de l'aube ou du midi des jours .

Tu marches aveuglé par ta propre lumière ,
Dans le torride azur , sous les grands cieux cintrés ,
Ne sachant rien ,  sinon que ta force est plénière
Et que ton feu travaille aux mystères sacrés .

Car aimer , c'est agir et s'exalter sans trève ;
O toi , dont la douceur baigne mon coeur altier ,
A quoi bon soupeser l'or pur de notre rêve ?
Je t'aime toute entière , avec mon être entier .
E.Verhaeren

Quand le plaisir brille en tes yeux
Pleins de douceur et d'espérance ,
Quand le charme de l'existence
Embellit tes traits gracieux ,
Bien souvent alors  je soupire
En songeant que l'amer chagrin ,
Aujourd'hui loin de toi , peut t'atteindre demain ,
Et de ta bouche aimable effacer le sourire ;
Car le Temps , tu le sais , entraine sur ses pas
Les illusions dissipées ,
Et les yeux refroidis , et les amis ingrats ,
Et les espérances trompées !

Le temps emporte sur son aile
Et le printemps et l'hirondelle ,
Et la vie et les jours perdus ;
Tout s'en va comme la fumée ,
L'espérance et la renommée ,
Et moi qui vous ai tant aimée ,
Et toi qui ne t'en souviens plus !
A. de Musset
"l'Amour , ce sont deux trajectoires qui se rapprochent , mais elles ne fusionnent jamais ."
Mais crois-moi , mon amour ! tous ces charmes naissants
Que je contemple avec ivresse ,
S'ils s'évanouissaient sous mes bras caressants ,
Tu conserverais ma tendresse !
Si tes attraits étaient flétris ,
Si tu perdais ton doux sourire ,
La grâce de tes traits chéris
Et tout ce qu'en toi l'on admire ,
Va , mon coeur n'est pas incertain :
De sa sincérité tu pourrais tout attendre .
Et mon amour , vainqueur du Temps et du Destin ,
S'enlacerait à toi , plus ardent et plus tendre !

Le retour fait aimer l'adieu ;
Nous nous asseyons près du feu ,
Et tu nous contes
Tout ce que ton esprit a vu ,
Plaisirs , dangers , et l'imprévu ,
Et les mécomptes .

Et tout celà sans te fâcher ,
Sans te plaindre , sans y toucher
Que pour en rire ;
Tu sais rendre grâce au bonheur ,
Et tu te railles du malheur
Sans en médire .

Ami , ne t'en va plus si loin .
D'un peu d'aide j'ai grand besoin ,
Quoiqu'il m'advienne
Je ne sais où va mon chemin ,
Mais je marche mieux quand ma main
Serre la tienne .
Musset . A mon frère revenant d'Italie
... et même , quand "l'autre revient" ...on peut s'aimer encore , parfois
Oui , si tous tes attraits te quittaient aujourd'hui ,
J'en gémirais pour toi ; mais en ce coeur fidèle
Je trouverais peut-être une douceur nouvelle .
Et , lorsque  loin de toi les amants auraient fui ,
Chassant la jalousie en tourments si féconde ,
Une plus vive ardeur me viendrait animer .
"Elle est donc à moi seul , dirais-je , puisqu'au monde
Il ne reste que moi qui puisse encore l'aimer !"

Mais , qu'osè-je prévoir ? Tandis que la jeunesse
T'entoure d'un éclat , hélas ! bien passager ,
Tu ne peux te fier à toute la tendresse
D'un coeur en qui le temps ne pourra rien changer .
Tu le connaitras mieux : s'accroissant d'âge en âge ,
L'amour constant ressemble à la fleur du soleil ,
Qui rend à son déclin , le soir , le même hommage
Dont elle a , le matin , salué son réveil .
G.de Nerval   Mélodie
Si on aime l'autre , il faut le lui dire , et si possible dans la langue que son coeur comprend . Le silence peut être si cruel , parfois . Il faut beaucoup , beaucoup, d'amour pour le supporter .
Enrichissez la Page Tendresse ! Vous avez tant à donner aux autres . Juste un mail de 2 ou 3 lignes . Merci .
Naviguez , c'est facile !
Ecrivez , participez ! unmomentdecalme@aol.com
Page précédente        Page suivante


Tout sur nous ?
Ex Voto
* Dire Merci à Sainte Rita