Mystère à Sienne
Dans les pages précédentes Lulu nous a fait découvrir Sienne , la ville de Sainte Catherine de Sienne .
Dans cette ville magnifique , le Duomo ( cathédrale ) est magnifique , comme on pouvait s'y attendre....alors nous ne vous en parlerons pas car il vaudrait plusieurs pages à lui seul . Ou plutôt , nous ne nous intéresserons ici qu'à une minuscule portion de son sol . Pensez donc , sa surface totale est d'environ 3000 m² ... et ce qui nous intéresse , c'est l'un des 56 panneaux de marbre qui l'ornent sur 1300 m² . C'est unique au monde .
C'est une "broderie" en marbre polychrome  , représentant diverses scènes mythologiques ou sacrées , et de multiples allégories ou personnages . Le personnage le plus inattendu dans cette cathédrale , c'est sans doute Hermès Trismégiste : Hermès le Trois Fois Grand ... le symbole même de l'alchimie et autres disciplines souvent considérées comme "sulfureuses" par l'Eglise !
Et il ne se fait pas discret , cet Hermès Trismégiste : juste à l'entrée ! Paf !
Mais qui était-il ? Hermès ( Mercure ) le messager ou le "secrétaire" des dieux de l'Olymrpe ? Un prêtre , un philosophe , un astrologue , un mage , un mathématicien ? Le fils d'un dieu ?Le contemporain ( voire le prédécesseur ? ) de MOÏSE ou d'ABRAHAM ?
Un seul homme ...ou une "association" à travers le temps et l'espace , d'un certain nombre "d'initiés" dépositaires d'innombrables  secrets et  mystères , en particulier de l'Egypte des Pharaons ( il serait une manifestation du dieu Thoth ?) . En tout cas on lui attribue entre 20 000 et 50 000 ouvrages ... tous "hermétiques" naturellement . Le "texte" le plus célèbre qui lui est attribué étant celui de "la Table d'Emeraude" : quelques lignes qu'il aurait gravées avec un diamant , sur une belle émeraude . Ce texte résume "tout" :
"Ce qui est en bas est comme ce qui est en haut
Comme ce qui est en haut est comme ce qui est en bas
Pour que s'accomplisse la merveille de la chose unique ."
Des livres et des livres ont été écrits à propos de cette "Table d'Emeraude" . mais chacun est libre de la comprendre à sa propre échelle . La vérité est "une" ... en chacun . Lulu dit que sans le savoir , elle l'avait adaptée à sa façon dans ses rapports avec enfants et petits-enfants : quand elle disait : " si tu dis encore un gros mot , je te lave la bouche au savon de Marseille , parce qu'il faut être propre sur soi pour être propre dans son coeur et dans sa tête ! " . Il paraît que c'était assez efficace .
.../... Un centre de lumière inaccessible est là .
Hors de toi comme en toi celà brille et brilla ;
C'est là-bas , tout au fond , en haut du précipice .
Cette clarté toujours jeune , toujours propice ,
Jamais ne s'interrompt et ne pâlit jamais ;
Elle sort des noirceurs , elle éclate aux sommets ;
La haine est de la nuit , l'ombre est de la colère !
Elle fit cette chose inouïe , elle éclaire .
Tu ne l'éteindrais pas si tu la blasphémais :
Elle inspirait Orphée , elle échauffait Hermès ;
Elle est le formidable et tranquille prodige ;
L'oiseau l'a dans son nid , l'arbre l'a dans sa tige ;
Tout la possède , et rien ne pourrait la saisir ;
Elle s'offre immobile à l'éternel désir ,
Et toujours se refuse et sans cesse se donne ;
C'est l'évidence énorme et simple qui pardonne ;
C'est l'inondation des rayons , s'épanchant
En astres dans un ciel , en roses dans un champ ;
C'est , ici , là , partout , en haut , en bas , sans trêve ,
Hier , aujourd'hui , demain , sur le fait , sur le rêve ,
Sur le fourmillement des lueurs et des voix ,
Sur tous les horizons de l'abîme à la fois ,
Sur le firmament bleu , sur l'ombre inassouvie ,
Sur l'être , le déluge immense de la vie !
C'est l'éblouissement auquel le regard croit ;
De ce flamboiement naît le vrai , le bien , le droit ;
Il luit mystérieux dans un tourbillon d'astres ;
Les brumes , les noirceurs , les fléaux  , les désastres
Fondent à sa chaleur démesurée , en tout
En sève , en joie , en gloire , en amour , se dissout ;
S'il est des coeurs puissants , s'il est des âmes fermes ,
Celà vient du torrent des souffles et des germes
Qui tombe à flots , jaillit , coule , et , de toutes parts ,
Sort de ce feu vivant sur nos têtes épars .
Il est ! Il est ! Regarde , âme . il a son solstice ,
La Conscience ; il a son axe , la Justice ,
Il a son équinoxe , et c'est l'Egalité ,
Il a sa vaste aurore , et c'est la Liberté .
Son rayon dore en nous ce que l'âme imagine .
Il est ! iI est ! Il est ! sans fin , sans origine ,
Sans éclipse , sans nuit , sans repos , sans sommeil !

Renonce , ver de terre , à créer le soleil !
"CONCLUSION"
Non , non , nous ne nous lançons pas dans les sciences occultes et hermétiques . Nous avons simplement repensé à ce poème de Victor Hugo " Conclusion " , à propos de ce mystère dans le Duomo de Sienne , la présence d'Hermès Trismégiste
Cette description si puissante et pourtant vraie du plus grand des mystères  - la "Vie" - ne  ressemble- t -elle  pas beaucoup à la Table d'Emeraude  , finalement ?
Notre "unité" à travers le temps et l'espace , avec tant d'autres êtres de civilisations si diverses , ne nous parle-t-elle pas , exactement de la même chose , le vrai et admirable mystère de "la Vie " ?
Raison(s) de plus pour rerspecter , admirer et aimer "la Vie " !
Le "mystère" n'est pas qu'à Sienne....il est aussi en nous !
Ecrivez , participez ! unmomentdecalme@aol.com
Page précédente       Page suivante
Tout sur nous ?
* Dire "merci" à Ste Rita
* autre Ex Voto
Lire et enrichir la Page Tendresse