Voici une histoire vraie , émouvante et gaie , comme la vie . Authentique .
Mireille a 71 ans . Active ( elle s'occupe d'oeuvres sociales et de ses petits-enfants ) , elle est aussi très élégante , depuis toujours . Une poupée ! Mince , bien habillée , maquillée avec soin , hauts talons et longs cheveux blonds  magnifiques , elle fait l'orgueil de son époux et de sa famille.
Récemment , elle a fait une très mauvaise chûte  - vous en connaissez de bonnes , vous ? - et s'est cassé l'épaule droite et le poignet gauche . D'un seul coup sec !
Catastrophe  et hôpital , naturellement . Il faut opérer , à droite comme à gauche . Et là , tout se gâte .
Mireille craque .
Mireille a craqué .
Mireille continue à craquer .
Elle ? Ben oui .....
Grosses larmes . Torrents de larmes . Mireille hoquète de douleur .
Tout le monde est inquiet . Ce n'est pas le résultat de l'anesthésie , puisqu'elle n'est pas encore opérée .... il y aurait-il hématome intra-cérébral ou fracture du crâne pouvant expliquer ce changement brusque de comportement ? Mais non . Tout va bien , et Mireille continue à se désespérer .
- Mais Madame on va vous opérer puis vous irez en rééducation et vous récupèrerez très bien , vous verrez !  " je sais " répond-elle entre 2 sanglots .
- Mais Madame , ça ne peut pas ètre aussi douloureux que çà , tout-de-même ?   " Non , je n'ai pas mal " ...
L'époux , trop habitué à la force légendaire de son épouse , vire comme une âme en peine , totalement inutile . Finalement , c'est une vieille amie  qui arrive à savoir :
- je suis fichue . je sais bien qu'avant d'aller en salle d'opération il faudra qu'on me fasse un shampooing à la Bétadine ."
- Oui , comme à tout le monde . Et alors ?
" Alors , mes pauvres cheveux ! c'est tout ce qui me restait de bien ! maintenant je suis fichue ."
Tête de la-dite amie . Incroyable . Surtout venant de Mireille , cette force de la nature , toujours forte , toujours prête à aider - efficacement - n'importe qui , souvent dans des circonstances bien difficiles .
Première réaction : stupéfaction puis fou-rire . Quoi ?? Mais le shampooing à la bétadine n'a jamais abimé les cheveux ! ils ne tombent pas ( çà , c'est la chimio , c'est plus grave . )Mais , à bien y réfléchir ?....
Eh bien , en y réfléchissant un peu , on découvre que Mireille est une petite futée . Consciemment ou non , elle déplace le problème ... et avec un tel réalisme qu'elle arrive à s'en convaincre elle-même . Ce qui risque d'être grave ou handicapant , ce sont les fractures ; l'épaule pourra-t-elle retrouver la mobilité qu'il faut pour s'habiller , prendre quelque chose sur l'étagère du  haut? ... le poignet permettra-t-il d'éplucher les légumes , tenir une marmite ?
Et vous , qu'en pensez-vous ?
Ne soyez pas trop critiques , SVP !
Elle nie la réalité ?
Non . Elle a parfaitement conscience de ses fractures et de leurs risques de complications et séquelles  . Elle en a vite fait le tour , et il n'est pas si rose que çà finalement .
Elle se met la tête sous l'aile comme l'autruche ?
Non plus . Elle dit bien pourquoi elle pleure et se désole .
Elle a choisi , parmi d'autres , l'épine qui la fait pleurer . C'est son droit non ?
Mireille a une extraordinaire faculté : elle déplace sa souffrance . Bien sûr , le risque opératoire , le risque de séquelles et de handicap ne lui échappent pas . Mais qu'y peut-elle ?
Tandis que le shampooing à la Bétadine ?.... elle sait très bien que ce n'est dangereux ni pour elle ... ni pour ses beaux cheveux ....alors , ça lui fait moins mal de ce côté-là ....et c'est ce qu'elle choisit ...et s'y cramponne .
C'est sans doute le meilleur moyen qu'elle ait trouvé pour supporter le reste .
Alors ?
Alors , nous , nous disons "Bravo ! "
Mais si , c'est bien souvent la solution !
Quel mal il y aurait-il à essayer de souffrir un peu moins ?
Le "but de la manoeuvre" c'est de passer le cap . De suspporter , de passer les jours difficiles et de pouvoir continuer ou réapprendre à vivre . Non ?
Choisissez votre épine ! celle que vous pourrez suppporter ! ..
Lâchez prise sur celle-là ( mais sur celle-là seulement ) et tenez bon sur les autres épines du bouquet . Pendant ce temps-là , le Temps fera son oeuvre , et vous connaissez sa puissance , et même sa tendresse ... nous en avons beaucoup parlé .
Comme vous le savez , nous sommes de joyeux  fantaisistes , attachés au bon sens et , avant tout , admiratifs et respectueux de la Vie . Eh bien , nous resterons modestes et ne vous dirons pas qu'en fait , tout celà concerne " la résilience "  , notion très en vogue de nos jours .
Des gens beaucoup plus savants que nous vous auraient dit la même chose ... mais avec des mots beaucoup plus savants, eux aussi   , comme de juste .
Nous , ça nous est bien égal . Ce qui compte , c'est que vous passiez le cap , que vous supportiez le choc  ( NB : c'est en mécanique que le mot résilience a été utilisé en premier , pour exprimer la résistance d'un objet à un coup supposé le briser  ; maintenant on parle de " capacité à se reconstruire après un choc  , de capacité à rebondir , de résistance au stress ou à un choc , d'aptitude à vaincre l'adversité " ) .
Peu importe , oubliez tout : choisissez seulement votre épine , repensez au shampooing à la bétadine ...et tenez le coup , faites du Temps votre allié , faites-vous confiance et faites confiance à la Vie !    "... la Vie , ce n'est jamais ni comme on croit , ni comme on craint " , vous savez bien .
La Page Tendresse est votre page . Vous y trouvez ( en la lisant ) force et réconfort , vous y mettez ( un mail de 2 ou 3 lignes ) espoir et courage .
Page précédente                 Page suivante

*** Dire "Merci" à Sainte Rita
*** autre Ex Voto de remerciement