Nous avons déjà chanté les charmes de la pétanque  , mais nous n'avons rien dit de "la Consolante " .Pourquoi en parler aujourd'hui ? Le Printemps nous donnerait-il des fourmis dans les jambes ?
Non , pas du tout . C'est tout simplement parce quil arrive une belle histoire à l'une de nos amies , et que ce terme de "consolante" nous est revenu en mémoire en l'entendant prononcer à propos de la sortie d'un livre du même nom de Mme Anna Gavalda ( que nous n'avons pas encore lu ) .
" La consolante " c'est la partie que l'on dispute après le match - souvent entre 3èmes et 4èmes - comme çà , "pour du beurre" , rien que pour le plaisir , parce qu'il n'y a aucun titre ni aucune médaille à remporter , mais seulement des moments de grand plaisir , des éclats de joie et des rires ensoleillés .
On a perdu , et alors ? On joue . On joue encore , on espère encore , on s'amuse encore . Quelquefois même , on gagne !
C'est chouette , "la consolante " !
Faut-il attendre "la consolante " ?
Mais non ! Surtout pas ! On s'approcherait alors de ces "regrets-menteurs" que nous venons de démasquer . La Consolante , on a , ou on n'a pas le temps de la jouer . Ce n'est pas un dû . C'est , parfois , le petit (ou le grand ) rayon de soleil qui arrive alors que la tempête que l'on vient de traverser semblait devoir ne jamais finir .
La Consolante , c'est un petit clin d'oeil de la vie .
C'est comme découvrir brusquement une étoile qui clignote allègrement entre les nuages .
Ce n'est pas un dû , mais ça fait rudement du bien .
Faut-il s'en méfier ?
C'est de nous que nous devons nous méfier ! Pas de la Consolante .
Par définition , elle n'existe que lorsque le tournoi est fini , quand on a fait tout ce qu'on a pu ... et que l'on pense avoir perdu ; quand on pense n'avoir plus rien à perdre .
Croyez-vous que l'on soit le même avant et après une vraie grosse tempête comme la vie sait nous en réserver ? Bien sûr que non .
On a souffert , on a lutté , on a appris .
On a reçu des coups et des blessures , on a saigné et cicatrisé .
Plus ou moins bien  .
Certaines cicatrices du coeur ou de l'âme restent fragiles , ou douloureuses , ou limitatrices ....comme les cicatrices du corps . ( nous , nous pensons que l'on peut "faire la Paix " , avec son corps , tout autant qu'avec son coeur ou son âme ) .
Quels pièges sommes-nous capables de nous tendre alors ?
*** penser que l'on recommence le match .
Mais non ! il est fini et on n'a pas remporté la médaille . La consolante c'est une nouvelle partie , sans enjeu si ce n'est de continuer à jouer ...à vivre .
*** "repartir comme en 40 !" c'est-à-dire ne pas tenir compte des années et des épreuves subies , qui pèsent un peu plus sur les épaules qu'elles voûtent et sur les visages , qu'elles rident ; ne pas tenir compte non plus "des leçons du passé" et ...rester fidèle à ses chères bonnes vieilles erreurs , en pensant que , cette fois , ça va marcher ( on se demande bien pourquoi ! ) . On ne peut faire changer qu'une seule personne au monde : soi-même !
*** vouloir "sa revanche sur la vie " et donc être trop gourmand : on n'a pas eu assez , alors ...on veut tout ! Mais non ! La consolante n'est pas au courant de nos faims passées .
*** "tout miser" sur la consolante . On oublie tout , et on s'accroche à la consolante comme à une bouée ou à une béquille ( dont on n'a plus besoin !! c'est fini , le match est joué ! ); on en devient dépendant ; on en devient esclave ... et on vit alors les tourments qui vont avec . ce n'est vraiment pas le but du jeu ! ce jeu-là c'est un jeu ...calme ( vous savez que nous aimons bien le calme , voire le bonheur-calme ) , un jeu que l'on doit savourer , admirer , et au cours duquel on doit sourire , pas trembler .
Alors ?
Alors  , c'est magnifique , quand on peut jouer une "consolante " . C'est ce que nous vous souhaitons ! Vivez la bien , pleinement , heureusement  , "humainement" avec vos forces et vos faiblesses , avec vos enthousiasmes et vos sagesses !
Et pour les petits curieux :
en furetant un peu partout dans des dictionnaires français et italiens , nous avons été émerveillés de la richesse du mot "consoler" :
il vient de "cum" = "avec" en latin , et de "solari" qui est "contenter" , au propre ( une personne ) comme au figuré ( la faim ou un besoin ) ;
mais "solari" ...c'est aussi ...le soleil !
La consolante , c'est celle qui ramène le soleil !! Joli , non ?
Nous avons trouvé aussi une
Prière à Notre-Dame de la Consolation :
Suffoquant sous les épreuves , gémissant et pleurant sous le poids de mes misères , j'ai recours à Vous , Vierge Marie .
Vous ètes la Reine du Ciel , des Anges et des saints , mais sur notreTerre , Vous voulez être la Mère Consolatrice . Vous êtes la Consolation et la Consolée et moi , votre enfant , je voudrais aussi être consolé .
O Marie , je ne Vous demande ni honneurs , ni plaisirs , ni richesses : je Vous demande la consolation . O Mère très douce , Vous seule savez comment me consoler et je m'en remets à Vous .
Dites pour moi une parole à Jésus que Vous tenez avec tant d'amour entre Vos bras et je connaitrai la joie du réconfort .
Consolé par Vous et Votre Divin Fils , O Marie , je porterai alors en paix mes épreuves ; il me sera plus facile de souffrir , plus doux de mourir ; et , au pied de Votre trône je chanterai Votre éternelle miséricorde .
Nous avons trouvé aussi une "oraison jaculatoire" ( comme à la Madone de la Confiance ) :
Marie Consolatrice , je ne suis que douleur
Comme Vous étiez Douleur au pied de cette Croix.
Si cette épreuve ne peut être éloignée de moi
Marie Consolatrice , ayez pitié de moi !
Ecrivez-nous , c'est facile : unmomentdecalme@aol.com
Page Tendresse : vous finissez la 54ème ! Allez , on continue ! ( un mail de 2 ou 3 lignes , pas plus ! )
*** Dire "Merci" à Sainte Rita
*** autre Ex Voto de remerciement