L'homme qui aimait

Vous savez depuis longtemps que nous préférons la réalité  à n'importe quelle fiction aussi romanesque ou spectaculaire soit-elle . Nous vous avons raconté de multiples histoires vraies , drôles le plus souvent ( le vol-au-vent des fiançailles de Tonton Jean , les funérailles du Mimi-d'la-Lison , Lolà , le chien d'Fonsine , les amours de Raymond et celles de Jules  , l'extraordinaire Luciano ... etc ).

Aujourd'hui  nous vous racontons la vie d'un homme extraordinaire , un brave homme , un homme tout simple , courageux et pas riche , dont  la caractéristique essentielle a sans doute été d'aimer , d'aimer de tout son coeur . Toute sa vie .

C'est une histoire absolument vraie .

Nous l'appellerons Mr MARCEL , Yves-Marie de son prénom ( il était un "enfant trouvé" et avait donc reçu selon l'usage du début du XXème siècle plusieurs prénoms dont le dernier lui servait de nom ). Né en Bretagne , il y fut élevé dans un orphelinat qui le plaça comme mousse sur un bâteau .( NB vous souvenez-vous de Mr Paul ? )
Il aima la mer toute sa vie .

A 20 ans , c'est en Amérique que son bâteau aborda .
Sans lui .
Il sauta à l'eau dans la baie de New-York , pour y tenter sa chance , au nez et à la barbe des services d'immigration .

Ah , l'Amérique !
Son rêve depuis toujours . A l'époque on pouvait y trouver du travail et gagner sa vie après quelques années de rude labeur . Mais oui , iI allait réussir !
Il aima l'Amérique toute sa vie ...

Il travailla dur . Sans relâche , bien avant le lever du soleil pour préparer les "croissants" tellement français" dont les riches clients de l'hôtel étaient si friands , et bien tard dans la nuit pour les petits soupers fins des mêmes privilégiés .Ce n'est pas pour autant qu'il les enviait ; ils avaient de l'argent , pas lui , mais il était libre , courageux ,  jeune et fort et donc il réussirait ... avec le temps .
Il aima l'effort ... l'espoir et la liberté , toute sa vie .

C'est comme cuisinier qu'il gagna sa vie . Il connaissait un autre Breton qui , muni , lui , de papiers officiels et d'une solide formation culinaire , travaillait au Waldorf Astoria . Il fit engager Yves-Marie et le protégea efficacement... en lui apprenant le métier . Finalement il fut un marmiton acceptable .
Il aima cuisiner toute sa vie .

Tout d'abord "logé"  - si l'on peut dire - dans un recoin de la réserve d'épicerie de l'hôtel , il arriva , la 3ème année , à trouver une petite chambre pas chère et pour la première fois de sa vie , se sentit "chez lui" . Il eut même un chat . C'était magnifique .
Toute sa vie il sut reconnaître le Bonheur qui passait .

Enfin il put s'acheter quelques vêtements (usagés d'abord , c'était moins cher ) et se promener vers les quais , pour voir les bâteaux .
Et c'est là qu'il la vit .


ELLE
... qu'il aima toute sa vie .

Ils tombèrent éperdument amoureux .
Mais voilà : son "employeur" ( très à-cheval sur la morale ... économique ) ne voulait pas la lâcher . Yves-Marie joua le tout pour le tout et consacra son petit pécule à payer des faux papiers pour tous les deux et un passage sur un vieux rafiot faisant route vers la France .

Ils n'eurent que le temps d'arriver au bâteau , lui perdant son sang à cause d'une balle qu'un des sbires du-dit employeur lui avait logé dans la jambe en essayant de les rattraper .

Peu importait ,
ils s'aimaient .

Ils s'aimèrent très fort , trouvèrent chacun un travail honnête et se marièrent . Malheureusement elle mourut en donnant naissance à leur fils . Yves-Marie continua à l'aimer à travers cet enfant qu'il éleva seul , comme il put ( et qui devint d'ailleurs un vrai bon-à-rien ! ).
Il ne se remaria jamais ... mais la vie continuait et il vécut d'autres aventures , parce qu'il aimait la vie .
C'est page suivante .

Ecrivez , participez : unmomentdecalme@aol.com

Page précédente
Page suivante

INDEX

Tout sur nous ?

*** Dire "merci" à Sainte Rita : un mail de 2 ou 3 lignes , pas plus ( mais aucune intention de prière , seulement un remerciement )
*** autre Ex Voto de remerciement

La Page Tendresse , c'est notre idée , mais ce sont vos petits mails qui la font , pleins de force et d'espoir pour ceux qui n'en ont plus .  MERCI !