Gel en janvier , grain au grenier !
Eh bien , cette année nous sommes servis , les greniers seront pleins . Enfin une bonne nouvelle ... mais en attendant il faut supporter la neige et le froid .
Heureusement , comme tout , la neige a ses bons côtés ,
elle aussi ..... comme tout ce qui vit . Car elle vit .

La neige aussi passera ...elle vit .
La bise se rue à travers
Les buissons tout noirs et tout verts,
Glaçant la neige éparpillée
Dans la campagne ensoleillée.
L'odeur est aigre près des bois,
L'horizon chante avec des voix,
Les coqs des clochers des villages
Luisent crûment sur les nuages.
C'est délicieux de marcher
A travers ce brouillard léger
Qu'un vent taquin parfois retrousse.
Ah ! fi de mon vieux feu qui tousse !
J'ai des fourmis plein les talons.
Debout, mon âme, vite, allons !
C'est le printemps sévère encore,
Mais qui par instants s'édulcore
D'un souffle tiède juste assez
Pour mieux sentir les froids passés
Et penser au Dieu de clémence...
Va, mon âme, à l'espoir immense !
Verlaine
.. les jours rallongent déjà ! chic !
Toi et l'hiver . Chaleur .
Le soleil et mon coeur . Bonheur .
Petits haïkaïs bleus

Page précédente

*** Dire « Merci » à Sainte Rita

Les jours se suivent sans se ressembler . Un jour on a besoin de force et on lit la Page Tendresse .... un jour on en donne aux autres  ( un mail de 2 lignes ! ) . l

Page suivante

*** Autre Ex Voto de remerciement

INDEX       Nous ?

Ecrivez , participez : unmomentdecalme@aol.com

Et si vous avez envie d'un peu plus de neige , c'est :
* page 142  Neigez !  ( les giboulées c'est plus tard !)
* page 282 Matin d'hiver

La neige , la neige ... oui , bien sûr , mais le flocon - hein ? -qui en parle ? Il est pourtant mignon : à l'origine "floccus" chez Jules (César) , c'est la petite touffe de laine , de poils ou de n'importe quoi de doux.
Du bonnet à la têtière des ânes , du pompon du marin -( qui viendrait , lui ,  de "pimpant" ou de "rond" ou encore de "poupon de chiffon" et n'a donc rien à voir avec César ( Jules) - le flocon tout humble fait la neige toute resplendissante . Il faut de temps en temps rendre justice au "menu fretin" , non ?... lui sans qui les "grands"n'existeraient pas .


..voilà qui est fait .
             
                           
    

Caprice blanc   Emile NELLIGAN

L'hiver, de son pinceau givré, barbouille aux vitres
Des pastels de jardins de roses en glaçons.
Le froid pique de vif et relègue aux maisons
Milady, canaris et les jockos bélîtres.


Mais la petite Miss en berline s'en va,
Dans son vitchoura blanc, une ombre de fourrures,
Bravant l'intempérie et les âcres froidures,
Et plus d'un, à la voir cheminer, la rêva.


Ses deux chevaux sont blancs et sa voiture aussi,
Menés de front par un cockney, flegme sur siège.
Leurs sabots font des trous ronds et creux dans la neige ;
Tout le ciel s'enfarine en un soir obscurci.


Elle a passé, tournant sa prunelle câline
Vers moi. Pour compléter alors l'immaculé
De ce décor en blanc, bouquet dissimulé,
Je lui jetai mon coeur au fond de sa berline.

          
 

Tableau du soir     (Henri WARNERY)

... Le soir descend. Sur la neige des frissons roses
Courent, qui la font palpiter comme une chair ;
Et les toits des chalets, par leurs trappes mi-closes,
Laissent un filet bleu monter dans le ciel clair. [...]

La neige est belle de
mes pas vers toi .
Je me retourne ,
alors j'y crois !
Quand tout refleurira
Personne ne le saura.

Petits Haikaïs Bleus

Maintenant , allez sur ce lien :
http://www.youtube.com/watch?v=cT8rDYLuXYQ&feature=related

lancez la musique et envoyez  la page en bas de votre écran pour écouter en fond sonore un chant magnifique , dont on fête aujourd'hui le cinquantenaire : Signore delle cime de G.di Marzi .
C'est un chant qui a été traduit en 134 langues . Il a été composé pour un alpiniste ami , mort en montagne . Bien réducteur , direz-vous , je ne connais pas d'alpiniste !" 
Pas si sûr .
Nous connaissons tous quelqu'un qui montait vers "sa cime" , la cime de sa propre vie , et est parti avant de l'atteindre .
Alors ce chant ne pourrait-il  monter pour lui aussi ?....

 
Dieu du ciel, Seigneur des cimes,
tu as réclamé  un de nos amis à la montagne .  
Mais nous te prions, mais nous te prions :  
là-haut  au Paradis, là-haut au Paradis,  
laisse-le cheminer à travers tes montagnes .

Sainte Marie, Dame des neiges,  
recouvre de ton doux manteau blanc  
Notre ami, notre frère.  
Là-haut au Paradis, là-haut au Paradis,  
laisse-le cheminer à travers tes montagnes .

Dieu du ciel , le montagnard est tombé ,
Maintenant il repose au cœur de la montagne ,
Mais nous te prions , nous te prions ,
laisse un edelweiss descendre de tes mains ,
un edelweiss….