Page précédente
Page suivante
INDEX
Tout sur nous ?

* Dire "Merci" à
sainte Rita

* Autre Ex Voto de remerciement

Il faut regarder la réalité en face .
C'est sûr . 
Mais ça ne la rend pas plus drôle pour autant . Tandis que passer quelques instants sur la Page Tendresse , ça peut redonner un peu de "peps" ... juste pour pouvoir continuer encore un peu .

Alors , il ne faut pas oublier de l'enrichir , cette Page Tendresse ! ( un mail de 2 ou 3 lignes )

Figurez-vous que notre site est utilisé par certains professeurs de Français d'Italie , du Canada , de Belgique , d'Angleterre ... pour amuser (efficacement) leurs élèves .
Jouer avec les mots , voilà de quoi les faire progresser , dans la joie .

Un scandale du feu de Dieu !

Comme si elle avait le feu aux trousses , elle sortit de sa maison et se dirigea vers les feux de la ville .
Le soleil avait depuis longtemps jeté ses derniers feux , mais l'heure fatidique du couvre-feu , puis de l'extinction desdits feux , n'avait pas encore sonné chez ses voisins , deux charmants petits vieux qui aimaient à papoter le soir au coin du feu .
En fait , ces deux-là s'aimaient vraiment , leur amour n'avait pas été un feu de paille , mais elle en riait un peu car ils étaient trop gentils , tirant trop souvent les marrons du feu pour qui en avait besoin , et ne voyant que du feu aux stratagèmes plus ou moins innocents dont ils étaient victimes ( à son avis ).
Ce soir-là , après avoir fini un bon pot-au-feu ( cuit dans un vieux poëllon en porcelaine à feu qui venait de feu la Mère de madame ) ils avaient allumé un bon feu de bois et savouraient tranquillement un sorbet au gingembre ce" feu sous la glace" .

Le feu aux joues à cause du froid et de la course , en bon Bélier qu'elle était
( signe de feu , chacun le sait ) elle tambourina à leur porte et ....
... et attendit un peu car , l'ayant reconnue par un interstice du volet , il rechignait à lui ouvrir . Faisant la part du feu , finalement , il ouvrit .

                                                 

- Eh bien , eh bien , il n'y a pas le feu , si ?!" bougonna-t-il .
Faisant feu des quatre fers , elle le poussa et s'adressa à la vieille dame : " Cette fois , je l'ai vu !"
- Mais qui donc ?
" Le dragon cracheur de feu ! Il est dans la cuisine de l'auberge , je vous dis ! Vite , prenez votre pique-feu , et une ou deux armes à feu , il faut y aller ! " haleta-t-elle avec feu .
- Aller à l'auberge ? Mais c'est l'heure du coup de feu là-bas ! il n'en est pas question . Et puis un dragon cracheur de feu ?Êtes-vous sûre ? Et quand bien même ! Ces gens-là sont libres d'accueillir qui ils veulent chez eux , ce ne sont pas des gens sans feu ni lieu , ces aubergistes ." .... "sans foi ni loi " rectifia doucement son épouse en digne nièce d'un oncle pasteur et pieux ,ce qui ne changea rien .

Ainsi , ses voisins ne voulaient pas venir avec elle faire le coup de feu contre ce suppôt de satan crachant ce qui ressemblait bien au feu de l'Enfer ?
Mais pourquoi ? Les langues de feu de la Pentecôte n'étaient pas descendues les inspirer !
Lui s'était illustré pendant la guerre et n'en était pourtant pas à son baptême du feu , tout-de-même !
Alors ?...

"Fais du feu dans la cheminée ... "
écoutez Nana MousKouri, c'est toujours aussi charmant .

... Alors , rajustant son étole couleur feu autour de ses épaules d'un geste digne des feux de la rampe qui l'avaient jadis éclairée quelques temps , prise par le feu sacré de la justicière qu'elle était persuadée d'incarner ...elle tourna les talons , et tout feu tout flamme , monta vaillamment au feu .
Dans le feu de l'action elle ouvrit la porte de l'auberge en criant : "Feu à volonté !" sous le feu croisé des regards des dîneurs étonnés.
Comme elle ne faisait des moulinets qu'avec sa fameuse étole , le patron comprit la situation . S'armant du siphon d'eau gazeuse du bar , il l'aspergea d'une légère giclée en criant  : - Attention , en joue , feu !" ... ce à quoi elle répondit  d'une voix plaintive : "Cessez le feu , cessez le feu !" .

Le gag avait fait long feu . Tout le monde riait et s'interrogeait .
- Mais ce dragon , je l'ai vu " protesta-t-elle .
"Mais oui il est là , venez voir , chère Madame ." dit le patron en l'entraînant vers les cuisines .
Là , en effet , un jeune homme , armé d'un petit chalumeau , faisait d'élégants croisillons sur des dizaines de petits pots de crème et des rangées de tartelettes , pendant que les grillades rissolaient à feu vif et que le civet mijotait à feu doux .

Il ne faut pas jouer avec le feu ... mais on peut jouer avec  les mots !

Confuse , le feu de la honte au front , elle dut avouer son erreur , et s'en fut très vite. Revenu près de ses clients , l'aubergiste raconta que cette voisine , charmante au demeurant , était coutumière de ce genre de faits .
- Que voulez-vous , il faut absolument qu'elle mette ses lunettes , sinon , elle ne fera pas long feu car les feux de joie , les feux de la Saint-Jean et les feux d'artifice de la Fête nationale approchent ! Elle n'y voit vraiment plus rien ... mais c'est une coquette , elle se ferait cuire à petit feu plutôt que de les mettre , j'en mettrais ma main au feu ! Et puis , vous verrez , il n'y a pas de fumée sans feu , je vous le dis ,
un jour , après avoir grillé un feu rouge , elle mettra la ville à feu et à sang en criant "au feu !" et là...je crains le pire ." .... Il avait parfaitement raison , cet homme .