Page précédente

Page suivante

INDEX                       Tout sur nous ?

Ecrivez-nous : unmomentdecalme@aol.com

* dire "Merci" à sainte Rita

* autre Ex Voto de remerciement

il n'y a pas de vacances pour le réconfort , l'espoir et l'amitié  ( juste un mail ) .
Comme il n'y a pas de vacances pour beaucoup de personnes , parce qu'elles sont seules , ou n'ont ni la force ni les moyens de "partir en vacances" .

La Page Tendresse reste avec elles .

 

Nous avons donné notre langue au chat  : parmi nous , personne ne savait ce qu'est le Canard Napoléon .
Alors , nous avons téléphoné à l'excellent
Dr Z. ( vous savez , celui qui zinzinabule et qui connaît si bien la faune et la flore du globe tout entier )

Nous le considérons  comme l'empereur de la culture , dans notre petit groupe
et il le mérite bien , en dépit d'une modestie que Lulu qualifie de quasi  "sainte" ....
( Encore un peu d'ailleurs et cette pauvre Lulu va nous le béatifier !
... mais certaines anecdotes que nous vous avons relatées semblent
tout-de-même s'y opposer , et
ce , de manière définitive ).
D'une voix quelque peu "chiffonnée" ( était-ce la séquelle de quelque "débordement" de la veille ?? oh ! ) l'excellent Dr Z. hasarda qu'il s'agissait sans doute d'un rarissime canard naissant avec l'aile droite congénitalement repliée vers la gauche ...
  ... mais ??....
En fait , le mystère restait entier , s'épaississait même avec le temps comme une crème patissière ayant soudain dépassé ses propres limites , car l'origine même de la question devenait une énigme .
Tout le monde était concerné ... mais qui
 avait lancé le premier le bouchon dans l'eau ? Hein , qui ??
Chacun avait été questionné et avait questionné ... mais qui avait été le premier à poser la question , et donc au moins à en avoir entendu parler ??
Nous ne sommes quand même pas très nombreux , dans notre
petit groupe !
Une assiduité notable devant les séries de police scientifique généreusement programmées à la télé fut un atout majeur dans l'enquête interne . Il fallait reconstituer les faits .

Qui avait appelé qui , quel jour et à quelle heure ?? QUI ?? ......

La piste se termina brutalement ... sur ... Lulu . Mais naturellement , il fallait s'y attendre ! "Elle est capable de tout , le pire comme le meilleur . Rien ne l'arrête ." a coutume de dire notre bon Docteur ... à la grande joie de l'intéressée qui dit ainsi se découvrir une dimension tout-à-fait surprenante mais délicieusement canaille .
( Elle est  aussi "définitivement perdue pour la profession " dit son dentiste en admirant ses quenottes une fois l'an ) .

La perfide avoua dans un éclat de rire . C'est en apprenant l'organisation de festivités dans la vallée Vigezzo ( connue pour être "la vallée des peintres" tant elle est belle )au-dessus de
Domodossola , tout en-haut du Piémont , qu'elle avait connu çà .
     

Et alors ? Eh bien , dans la vallée Vigezzo , on trouve Santa Maria Maggiore dont un hameau se nomme Crana .
Et à Crana , Giovanni Paolo FEMINIS est né , en 1670 . Bon .
Le cher petit avait de la parenté en Allemagne où on l'envoya encore enfant , comme on faisait dans beaucoup de familles de la région à l'époque , parce qu'en Allemagne les opportunités de faire ( une petite )fortune grâce au commerce , ne manquaient pas .

Le voilà donc à Rheinberg puis à Magonza , pays des distilleries , apprenant et travaillant fort .

Laissons-le à son apprentissage de la vie et du commerce pour nous intéresser à une histoire parallèle mais indispensable à notre récit .
Faisons un bond en arrière pour remonter jusqu'en 1380  ( donc 200 ans avant sa naissance ).
Nous sommes en Hongrie . Le Seigneur venait-il de chausser de nouvelles lunettes ?... çà on ne sait pas ... toujours est-il qu'un de ses Anges apparût à une vieille femme de 70 ans ( c'était très vieux , à l'époque )  boiteuse , souffrant de goutte  et fort laide : " Fais macérer romarin , sauge et marjolaine dans un flacon de bonne eau-de-vie ; tu en boiras chaque jour et te frictionneras avec aussi ." Ce qui fut fait .

Trois ans plus tard , transformée , regaillardie , rajeunie et pleine d'entrain , la dame fut demandée en mariage ( mais pas à Vérone ) par son voisin .
Le-dit voisin était le roi de Pologne , et la dame... la reine de Hongrie !
Emerveillé par la transformation de sa reine , le peuple en attribua - avec juste raison - le mérite à "l'Eau de la Reine de Hongrie" ... qui n'avait d'ailleurs "d'eau" que le nom puisqu'elle avait l'eau-de-vie pour base .

Cette "eau" devint célèbre , et comme bien souvent , couvents et abbayes se mirent à la fabriquer et à la vendre sous le nom d'Aqua Regina ( l'eau de la Reine ).

Au XVIIème siècle le couvent de Santa Maria Novella , à Florence , était célèbre pour son "Aqua Regina" ou encore "Aqua Mirabilis" qu'il préparait et vendait avec succès - et grand profit -  depuis plus de 2 siècles .

Le "marketing" n'existait peut-être pas encore mais la "publicité" de leur "Eau" allait bon train : un médicament-miracle , il n'y a pas d'autre mot ! Bon pour la peau , le ventre , le coeur , la circulation , les accouchements , la migraine , etc ... sentant bon et bon au goût .

Même si elle avait beaucoup évolué au cours des siècles , la recette exacte de cette Aqua Mirabilis était un secret . Même dans le couvent . Chacune y était spécialisée : qui dans la cueillette , qui dans la préparation des plantes ( et encore , catégorie par catégorie ) . Seule la Supérieure du couvent connaissait l'exacte proportion à respecter dans le mélange de tous les ingrédients ( elle passait en cachette de ses filles rajouter le petit soupçon de ceci ou de celà , qui ferait toute la différence ) .
Et un secret de Mère Supérieure , c'était un secret . Secret . Archi-secret .

Et c'est là que nous retrouvons notre Giovanni Paolo FEMINIS .
Pour un italien , rien d'extraordinaire à aller à Florence ( mais on ne sait pas trop bien si c'est par amour des voyages ou parce que la renommée de cette Eau Admirable lui faisait miroiter des cascades de belles pièces d'or ...) toujours est-il qu'il se rendit au couvent et fit la connaissance de la Mère Supérieure .

Que se passa-t-il alors ? Coup de coeur ? Intervention divine ? Aberration soudaine ? ... la Mère Supérieure lui donna la formule au grand complet !

-  Bon , c'est bien beau tout çà , mais moi alors ?...

....patience ,
petit canard ,  patience ,
on y arrive !