Page précédente

Page suivante

INDEX                       Tout sur nous ?

Ecrivez-nous : unmomentdecalme@aol.com

* dire "Merci" à sainte Rita

* autre Ex Voto de remerciement

Sur la Page Tendresse on est tout simple : on sait ce que c'est que "le
gros temps" et on dit aux autres qu'ils vont s'en sortir aussi ( un mail de 2 ou 3 lignes , pas plus SVP ) .

 

et vive la

Ouf . On le tenait enfin , ce saint Napoléon qui avait osé faire attendre l'Empereur .
En réalité ... on tenait Neopolus ,  dit  encore Neopolo , obscur martyr chrétien mort avec trois amis en l'an 304 à Alexandrie ( dans certains textes il n'est même pas mentionné : c'est de "Saturninus and C°" -
"Saturninus et compagnie "-  qu'il est question . Bien entendu ces textes furent "pieusement" ré-enterrés dans l'oubli d'où ils sortaient . On avait Neopolo  , non ? .... alors , on s'y cramponna .
Neopolo , en grec ancien , c'était la "nouvelle ville " , le nouvel état... toute nouveauté , en somme . et comme nouveauté , le 1er Empire se posait quand  même un peu là ! Quel signe prémonitoire !!!!!!!!!!!!!
Impérial , il n'y a pas d'autre mot .
De quoi marquer les foules .
Juste ce qu'il fallait . " Nunc est bibendum "  , donc !!

Encore fallait-il passer de Neopolo à Napoléon .
Absolument aucun problème .
Une partie de la Curie de l'époque démontra une souplesse et une adaptabilité totalement insoupçonnables en l'occurrence
 - Allez , un petit effort pour l'Empereur !"

Tout d'abord on s'attela à la biographie du nouveau saint ;
quelques traits généraux des martyrs de l'époque et ce que l'on savait de Saturninus , firent l'affaire . Incarcération , foi chrétienne , martyre ... et hop ,
on avait un Saint Napoléon très présentable .
La seule chose qui clochait , c'est que Neopolo n'avait rien d'illustre. Enfin , ce n'était pas grave , la gloire de l'Empereur - prodigue de ses faveurs , parfois  - rejaillirait sur son saint patron , voilà tout .
Et la "machin...ation" se mit en route. "Le bas-clergé" reçut un "topo" concernant le nouveau saint , à apprendre par coeur et à faire entrer de toute urgence dans la tête du "bon peuple de Dieu" .
L'Empereur veillait .
Cette date du 2 mai
 retrouvée à propos de Saturninus , ne ressemblait à rien .
- Non , on va fêter saint Napoléon le 15 Août , le jour de mon anniversaire " dit l'Empereur avec la modestie qu'on lui connaît .

Vous croyez peut-être que nous plaisantons ?
Pas du tout .
- le 15 Août , j'ai dit ! ".
Oui , seulement voilà , il y a un  "petit" problème d'antériorité :  depuis l'an 431 ( ou en 594 pour d'autres ) le 15 Août , c'est le jour de la Fête de Marie pour tous les chrétiens .
C'est "l'Assomption" c'est-à-dire la mort ( ou "dormition" ) et la montée au ciel de l'âme et du corps de Marie , puis son couronnement .
Et c'est toujours le 15 Août ! D'autant plus que Louis XIII consacra la France à Marie en 1638 .
- Bon , et alors ? La saint Napoléon ce sera le 15 Août . Et on en fera même la Fête Nationale de la France !" s'entêta l'Empereur .

Il faut dire aussi que la Sainte Vierge Marie n'avait rien fait pour gagner les faveurs de Napoléon :
Mais il y a bien , bien longtemps : lorsqu'attendant la naissance de Jésus  , elle alla visiter Elisabeth , sa cousine , qui , elle , attendait la naissance de Jean-Baptiste .
C'est à cette occasion que Marie prononça pour la 1ère fois le
"Magnificat " ( allez l'écouter chanté par Mina , c'est à couper le souffle ) .
... tout celà nous ramène donc à la naissance de Jésus , ce n'est pas d'hier !
( Evangile de Luc , I , 46 ).


Marie rencontre Elisabeth
: la "Visitation" , et dit ...
son "Magnificat ...."

Et que dit-elle dans le Magnificat ?
Eh bien , entre autres choses ,
que le Seigneur :
.../... " a déployé la force de son bras ;
Il a dissipé ceux qui s'enorgueillissaient dans les pensées de leur coeur ,
Il a renversé de leur trône les potentats ,
Et il a élevé les petits ;
Il a comblé de biens les affamés ,
Et les riches , il les a renvoyés les mains vides ." .../...
Une vraie subversive , une nuisible , cette sainte Vierge Marie ! Décidément , c'était une idée de génie de lui souffler la 1ère place le 15 Août .
Et que croyez-vous qu'il arriva ? Eh bien le 15 Août fut la saint Napoléon et la Fête Nationale , officiellement , de 1806 à 1813 .

Et voilà . Aberrant , non ?
Voilà comment tournent les choses , quand on laisse faire , quand personne n'ose dire que
"le roi est nu" comme dans le conte d'Andersen que nous
lisions dans notre enfance .
 
( église du Chesnay )

On fit des vitraux à la gloire de Saint Napoléon : le martyr du IVème siècle
<<<<<<

mais très vite tout s'emballa    
( Vichy )



là , on précise bien que sa fête est le 15 Août ... pour ceux qui ne seraient pas encore convainus .

on ne recula devant rien ,
imagerie , "souvenirs" divers ...
et avec le temps on n'hésita plus , tous les symboles rappelant la vie de Napoléon furent utilisés sans vergogne
pour accentuer le côté "prophétique" de ce saint patron .

Les Princes et toute la "noblesse d' Empire" , les courtisans , beaucoup de gens - y compris une loge maçonnique ! - adhérèrent sans trop se forcer à cette nouvelle dévotion . On trouva même que "Buonaparte" était aussi très allégorique et prémonitoire : sur les médailles antiques , Apollon était toujours représenté tourné vers la droite
( "la buona parte" = le bon côté ) , eh bien , le nom même de Napoléon confirmait sa destinée lumineuse : Napoléon était le nouvel Apollon ... le soleil personnifié , quoi !

Il y eut  tout-de-même quelques opposants - notamment Pio VII et nombre de cardinaux - horrifiés , qui trépignèrent devant cette folie collective et impériale ... mais le décret était pormulgué et avait donc force de loi .
Le 15 Août était jour de Fête Nationale ... et impériale .

La roue de la Vie ayant tourné sérieusement ... dès son arrivée , en 1814 , Louis XVIII abolit cette fête du ... "Moi , c'est Moi ... et
vive Moi ! "  ... qui redevint celle
de l'Assomption ... mais resta définitivement chômée !

Voilà comment se "tricote" et se "détricote" l'histoire .
Pensons-y et restons zen !

Et comme rien n'est ni tout noir ni tout blanc , citons quelques trouvailles de cet Empereur étonnant :

*** les hommes de génie sont des météores destinés à brûler pour éclairer leur siècle
***  on déjoue beaucoup de choses en feignant de ne pas les voir
*** on est toujours forcé de donner quelque chose au hasard

et concluons avec Henri Monnier :
" Ce qui a perdu Napoléon , c'est l'ambition . S'il était resté simple officier d'artillerie , il serait encore sur le trône ."