Page précédente

Page suivante

INDEX                       Tout sur nous ?

Ecrivez-nous : unmomentdecalme@aol.com

* dire "Merci" à sainte Rita

* autre Ex Voto de remerciement

La Page Tendresse est presque aussi efficace que le chooclat pour les coeurs qui ont besoin d'un petit souire en passant . En plus , elle est totalement "allègée" ( zéro calorie ) .
Pour l'enrichir : un léger mail ( 2 ou 3 lignes pas plus ! ) . Allez , courage !...

 

Le Docteur de
 

Si vous avez lu les deux pages précédentes , vous ne serez pas étonnés de voir arriver Pinocchio.

C'est un personnage très célèbre , et Lulu l'avait photographié sur les marchés d'Italie : le voici à
 Borgomanero .

Avant toute chose , allez vous rajeunir le coeur en regardant la naissance de Pinocchio , c'est toujours aussi ravissant . (NB , c'est la toute première version , quand sa petite conscience s'appelait encore "Jiminy-Grillon" et pas encore "Jiminy-Criquet " ) .
Quel talent , Monsieur  Disney !
Même par de jolis dessins on
peut "faire" quelque chose pour les autres . Il suffit d'y mettre une bonne portion de coeur . Comme dans tout , finalement .

Petite information de
dernière minute :
Il est totalement inutile d'essayer de faire taire la petite voix de sa conscience... un jour ou l'autre elle profite d'un moment d'inattention et - hop ! - on est cuit : elle s'est fait entendre ...et va continuer

Autant le savoir .

L'histoire de Pinocchio ?
Vous la connaissez !

Henri Salvador l'a très bien racontée ( sur des paroles de Bernard Michel ) :

Un vieux bonhomme fit une marionnette
Et la surnomma Pinocchio,
Il fit le voeu que cette marionnette
Devienne vivante subito
Et voilà qu'une fée de sa baguette
Transforma presque Pinocchio
Et bien qu'il fut toujours en bois
Pinocchio se mit à parler
Il se mit à marcher
Dans la maison c'est une joie formidable

Tout le monde fait danser Pinocchio
Et Jimmy, le criquet raisonnable
Sera l'ange gardien de Pinocchio
Le lendemain il l'emmène à l'école
Oui mais voilà que Pinocchio
Suit deux voyous à l'air mariolle
Qui lui promettent un grand destin
Et qui le vendent pour trois fois rien
A un vieux bohémien
Grâce à la fée, il s'enfuit, mais pas de chance

Il est revendu par nos voyous
Au postillon d'un drôle de diligence
Qui, bien sûr, lui promet le Pérou
Pleine d'enfants, voilà la diligence
Qui part vers l'île du plaisir
Où l'on peut faire, où l'on peut dire
N'importe quoi et même le pire
Où l'on devient d'affreux jojos
Malheur à Pinocchio
Oui, dans cette île où les enfants se damnent

Pinocchio est terrorisé
Car les enfants sont transformés en ânes
Lui même voit ses oreilles pousser
Mais Jimmy le criquet le retrouve
Et tout deux peuvent s'échapper
Ils ne sont pas au bout de leurs peines
Car dans le ventre d'une baleine
Ils vont retrouver, ho-hisse et ho ,
Le père de Pinocchio
Le vieux bonhomme, partout sur le rivage
Avait recherché Pinocchio


Dans la baleine, il avait fait naufrage,
Ils sont ensemble de nouveau
Mais c'est la fée qui arrange l'histoire
Et les ramène à la maison
Attendez la fin de l'histoire
Attendez la fin de la chanson
Voilà le plus beau, vous aller voir
Que la vie a du bon
La jolie fée, sans dire un mot
A changé notre Pinocchio
Elle en a fait et pour de bon
Un vrai petit garçon.

Et d'où vient ce nom ?
En langue Toscane , c'est la "pigne de pin" , cette petite amande blanche utilisée dans la cuisine provençale .
Certains autres disent qu-il s'agirait plutôt d'un "oeil" du pin ... mais personne n'en sait rien .
Par contre , Gepetto , s'écrie , dans le conte : " je vais l'appeler Pinochio , ça lui portera bonheur. J'ai connu toute une famille de "Pinocchio" qui se la coulaient douce . Le plus riche était mendiant " .   
Oh , Gepetto !!

 

En effet , le "Papa" de Pinocchio , c'est Gepetto , l'habile et vieux menuisier . Dans la vie réelle , ce joli conte ( l'un des livres les plus lus au monde , traduit dans plus de 400  langues , base morale de l'enseignement scolaire pendant des dizaines d'années tout autour du monde ) a été écrit par  Carlo COLLODI ... euh , en réalité Carlo LORENZINI , ayant pris pour nom le village natal de sa Maman : Collodi , en Toscane , près duquel on trouve la source nommée "Pinocchio" bien avant la naissance du petit pantin .
( NON , nous n'y avons pas envoyé Lulu , quand elle est allée
en Toscane
( plein de pages et de photos ), elle n'a pas eu le temps  ).
L'histoire de ce conte est jolie , pourtant : Carlo Lorenzini était un assez  obscur journaliste né et mort ( 1826-1890 ) à Florence et ne sachant guère gèrer son petit budget .  En 1881 , il est criblé de dettes ( y compris de dettes de jeu ! ) , l'avenir se couvre de gros nuages . Questionné , le directeur de son journal lui propose , en désespoir de cause , de créer - "Et pour la semaine prochaine , hein !"- une sorte de roman à épisodes ( un "feuilleton" autrement dit ).
" Si ça marche , je te paie , sinon , on arrête et tu te débrouilles . Choisis-toi un bon sujet ! " C'est clair et net , çà . Aïe !
Nécessité fait loi dit-on >>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>
>>> Eh bien ,
les neurones de Lorenzini l'ont réalisé tout-de-suite : sous le nom de Collodi ,celui-ci écrit :
"Les aventures d'un pantin " ... et c'est immédiatement un triomphe . Semaine après semaine , Collodi donne vie à ce petit pantin pour le plus grand plaisir de tous .
Il a 54 ans et il est heureux : il paie ses dettes !
Le feuilleton deviendra un livre 2 ans après , mais jamais Collodi ne retrouvera pareille inspiration . Par contre il est , sans le savoir ,  à l'origine de l'unification de la langue italienne . Belle histoire .

Décidément , Pinocchio est voué au succès  , que ce soit en livre ( des millions de livres depuis 1883 ...et ça continue ! ) ...

... en dessin animé ....

 ...ou en film ( il faut vraiment voir celui de Roberto Begnini : inspiré!)  

MAIS ......

MAIS .... ( il y a toujours un "mais" ....mais ne vous inquiètez pas .) Pinocchio vieillit .
Comme tout le monde .
Non qu'il perde de son actualité
( parce que son histoire traverse les siècles ) , pas du tout ... mais c'est plutôt que , comme à nous , ses articulations lui jouent quelque fois un mauvais tour 
( nous , nous disons que nous avons "les radons" quand ça coince et que ça fait mal , les jours de pluie ! ) . C'est normal , après tout .
Et comme il fallait s'y attendre >>>

Lulu a traqué l'actualité ( mais jure qu'elle n'a rien d'une "paparazza" ) en prenant cette photo sur les bords du Lac Majeur ( le jour où elle est allée  "à la noce".
Et l'on voit avec soulagement une charmante jeune dame ( elle a accepté la photo, merci Madame !)
ciseaux et tounevis en main , redonner force et souplesse à l' épaule du superbe Pinocchio qui trône à l'entrée de son magasin .
Ouf . Soulagés .
Tout le monde l'aime , ce Pinocchio !
Pas vous ?

Eh bien non , nous ne retombons pas en enfance : nous osons garder la liberté d'aimer - et souvent de dire -  certaines choses , parce que c'est un peu d'air frais que nous pensons répandre ainsi autour de nous .

Et vous , un peu d'air frais pendant "un moment de calme" - de l'avis de notre bon Docteur - ça ne peut vous faire que ... sourire . C'est sain .