©
Chacun ses goûts , na .
La vie et les vues de Trotinette .

C'était un de ces petits chiens aux longs poils qui donnent toujours l'impression d'avoir les cheveux dans les yeux . Tout blanc , avec une énorme masse de poils , il avait une petite allure emmitouflée hiver comme été . Les longues mèches qui tombaient devant ses yeux l'empêchaient de distinguer clairement ce qui se passait autour de lui , il n'avait pas trop de flair non plus...si bien qu'il avait toujours l'air d'être dans les nuages .
Un jour , arriva un nouveau chien dont les maîtres venaient de s'installer dans le quartier . Certains auraient bien aimé lier connaissance avec lui...mais celà n'alla pas sans mal .
C'était un long chien jaune , maigre , avec des pattes qui n'en finissaient pas , un air maladroit , une queue chauve , et surtout , un regard insoutenable...car , vraiment , ce pauvre chien louchait énormément !
Il se sentait très laid et croyait toujours que l'on se moquait de lui...aussi avait-il mauvais caractère .
Dès son arrivée , les choses se gâtèrent . Il montra les crocs et les chiens du quartier (qui étaient chez eux , tout de même !) , l'attaquèrent . Ce fut une chaude bataille , mais comme il était grand et fort , il résista bien , et d'un commun accord on décida de s'ignorer de part et d'autre .
Lui , restait toujours seul , toujours sur la défensive , sans ami ...et les autres reprirent leur petite vie d'avant .
Inutile de vous dire que Trotinette , toujours dans les nuages , n'avait rien suivi de toutes ces batailles . Il n'avait même jamais vu de près le nouvel arrivant...mais était bien trop occupé par une foule de choses passionnantes pour s'en soucier . En l'occurrence  depuis plusieurs jours , son petit nez qui ne sentait pas grand'chose à fleur de terre , il essayait de retrouver la trace d'un chat qui s'était permis de lui voler un joli petit bout de viande ...et auquel il tenait à exprimer sa façon de penser . Le matou le suivait en sautant de branche en branche , passait tout près de lui comme une fusée et ricanait parce que notre doux rêveur ne voyait rien !
Au hasard de ses recherches , Trotinette se trouva brusquement devant une sorte de branche posée en plein milieu du trottoir , toute droite . En réalité , il y en avait quatre . A y voir de plus près , d'ailleurs , ce n'étaient pas du tout des branches...mais les longues pattes jaunes d'un grand chien...tout jaune ! Glissant un oeil entre ses longues mèches , Trotinette découvrit , dans son brouillard habituel , un immense chien , immobile , dont il apercevait à peine la tête . Qu'il était grand , ce chien . Toujours aimable , Trotinette se présenta et engagea la conversation . L'autre répondit à peine , mais Trotinette n'y prit pas garde , il cherchait son chat !
Le lendemain et le surlendemain , ils se rencontrèrent à nouveau et peu à peu , lièrent conversation . Trotinette pensa beaucoup moins à trouver ce chat , dont il se moquait , après tout , sa maîtresse lui donnant toujours tant de bonnes choses .
Et puis , il y avait ce nouveau venu . Il était timide mais plutôt sympathique , finalement , et bientôt on vit Trotinette déambuler dans les rues avec le grand chien juane . Les autres chiens ne comprenaient plus . Ils interrogèrent  Trotinette mais celui-ci les détrompa : il ne pouvait s'agir du même chien...celui-ci était très gentil . Mais les autres tenaient bon : il ne fallait pas fréquenter ce méchant chien ! Trotinette se fâcha . Son nouvel ami était sympathique et il ne voulait pas l'abandonner .
Alors , tous les autres lui tournèrent le dos à lui aussi....et Trotinette resta seul .
Le grand chien jaune avait compris .
   - Ne viens plus me voir " disait-il "les autres t'en veulent à cause de moi ." .
Mais Trotinette , qui avait pourtant bien de la peine d'être traité ainsi , refusa et devint vraiment l'ami du grand chien jaune .
Celui-ci , parce qu'il n'avait jamais eu d'amis , était d'une gentillesse sans égale pour lui . Il le protégeait de tout , le comblait de menus présents . Ils s'entendaient très bien tous les deux .
Peu à peu , on s'habitua à ne plus voir l'un sans l'autre . Ayant moins peur , le grand chien devint plus doux et petit à petit , les autres recommencèrent à leur parler , à tous les deux . Au bout de quelques mois , tout fut oublié . C'était à qui serait leur ami !
Trotinette était bien heureux . Perdu dans le vague comme toujours , il souriait aux anges à longueur de journée et sa maîtresse le trouvait de plus en plus mignon . Un jour , comme elle l'avait vu dans un magazine , elle voulut le coiffer et relever les mèches qui lui tombaient sur les yeux par un ruban !
La réaction fut immédiate : Trotinette secoua tant la tête que le ruban tomba et sa maîtresse crut lire dans ses petits yeux " le monde est bien plus beau quand on le voit à sa propre manière ! "....alors , elle remit en place les mèches écartées , et le renvoya d'une petite tape amusée , découvrir d'un air innocent son petit monde à lui .
Chacun son mode d'emploi !

Notre bon docteur raconte comment , autrefois , il a mis des mois à "remonter" une brave femme à laquelle une "amie qui lui voulait du bien " avait démontré avec maestria qu'après tout , elle n'était pas si heureuse qu'elle le croyait !!
Bien sûr , il y avait le mari , "même pas cadre " , les gosses " qui seraient bien obligés d'en rabattre " , la " résidence pourrie " ...mais la brave femme y avait construit " son " bonheur , "leur " bonheur à eux . C'était son bonheur à elle .
Ne piétinons pas les fleurs des autres : ce sont aussi des fleurs .
Heureusement qu'ils se sont rencontrés !

Il ne vous est jamais arrivé d'être frappé par ce qui vous a semblé être l'étrangeté , l'insignifiance...voire la laideur de deux être que vous croisiez ?... mais de vous rendre compte bien vite qu'ils étaient transfigurés par l'amour ou la tendresse ?
Un de nos amis dit qu'il a l'habitude , alors , de remercier le Seigneur que ces deux-là se soient rencontrés ....et de se " botter les fesses mentalement " ...de continuer à les trouver bizarres , insignifiants ou moches !
Personne n'est parfait en ce bas monde .
Un moment de calme dans ce monde de brutes....ce n'est peut être pas tout à fait aussi bon que du chocolat ( l'un n'empêche pas l'autre ! )...mais c'est un début .
retour à l'INDEX