Page précédente

Page suivante

INDEX                       Tout sur nous ?

Ecrivez-nous : unmomentdecalme@aol.com

* dire "Merci" à sainte Rita

* autre Ex Voto de remerciement

Sur la Page Tendresse il y a du courage , de l'espoir , l'humour qu'il faut pour se supporter soi-même et même supporter "les autres" . Vous voyez , il y a de quoi faire . Pour l'enrichir : un mail de 2 ou 3 lignes  ( surtout pas plus ) .

Barbara . Joli prénom . Et pourtant , il vient de "barbare".... ce qui ne voulait pas dire du tout sauvage ou sanguinaire , mais "étranger".

Ce sont les Grecs de l'Antiquité qui l'ont utilisé les premiers en parlant des Romains ... qui ne trouvèrent rien de mieux que d'en affubler , avec un mépris non dissimulé , tous ceux qui n'étaient pas Romains ou Grecs . Et voilà comment on répand l'intolérance !

Mais , pourquoi parler d'elle aujourd'hui ? Parce que l'on vient de célébrer sa fête , le 4 décembre et que Lulu a rapporté de bien belles images d'une fresque qui la représente , admirée le jour de l'ouverture exceptionnelle des Antiques Oratoires Champêtres du Piémont , en Mai 2009 . ( nous vous avons déjà montré la fresque de "Panacea" ).
Avertissement : n'ayez crainte , ça va vous faire frissonner ....
mais ça finit bien !!

La voici :

C'est une toute jeune fille ( 16 ans à l'heure de sa mort ) qui vécut au IIIème siècle , peut-être à Antioche ?... ou en Turquie ?... en tout cas en Asie Mineure .

Son père , véritable "barbare"  , lui , cruel , fanatique et impitoyable , était aussi despotique que païen ... et fier de l'être ( en général , c'est comme çà ) .
Sa pauvre mère , victime de ce bourreau domestique , était chrétienne , en cachette naturellement . On ne sait pas trop si elle eut le temps d'élever et de convertir Barbara avant d'aller trouver la paix dans le Ciel , mais on est certain d'une chose : Barbara devint une splendide jeune fille que son père envisagea d'utiliser comme moyen d'échange , en un riche mariage avec n'importe quel ruffian de son espèce
( vous avez remarqué ?... il ne nous plaît pas ! ) du moment que celui-ci était riche .
Et pas question de liberté : la pauvre petite fut enfermée dans une tour ( soi-disant bâtie juste pour lui permettre de profiter de "bains" privés , grand luxe très prisé à l'époque ) . Mais elle y était bouclée à double tour !

Ah , cette tour ! Dans sa solitude , Barbara y priait sans cesse le Dieu des Chrétiens . Alors que son père partit un jour en voyage , elle demanda qu'une 3ème fenêtre fut percée dans le mur de la tour .
Caprice d'enfant ?
Intérêt subit pour la déco ?
Rien de tout celà : seul moyen qu'elle trouva pour honorer la Trinité divine . Pas banal .
Ne se doutant de rien , ses gardiens acceptèrent et la 3ème fenêtre fut percée .

La plupart des représentations
de Barbara la montrent avec cette tour percée de 3 fenêtres , qu'elle porte dans sa main , comme un glaive ou un sceptre .
D'autres la montrent avec un véritable glaive , ou un livre ( elle avait réussi à se procurer quelques livres pieux ) ou la palme des martyrs .... car elle vécut un martyre , elle qui n'avait déjà pas eu une enfance bien
gaie , pauvre petite .

C'est au retour de voyage de son horrible père que tout se précipita !
- Et pourquoi cette 3ème fenêtre ? tonna-t-il .
Et elle , avec "le courage des saints marchant vers le Ciel " , lui apprit qu'elle était chrétienne !
Ire du bonhomme , vous pensez bien !
Au point qu'il se jeta sur elle pour la tuer . Elle arriva à s'échapper et courut se cacher dans la montagne toute proche . Hélas , un sale berger qui l'avait vue , courut lui aussi ... la dénoncer à son père .
A cet instant , la puissance du Ciel se manifesta déjà et aurait dû faire réfléchir le père : les moutons du berger furent transformés illico en scarabées ( invendables ! ) Mais , aveuglé par sa haine , l'autre ne comprit rien et s'enferra "comme les damnés courant vers l'Enfer ".
Accrochez-vous bien : après , c'est pire !

Et ce pire est incroyable .
Ivre de rage , le père de Barbara la mena devant le tyran romain du lieu en la dénonçant comme chrétienne ( crime puni de mort ).
Le romain , tout content de cette bonne prise qui ne lui avait  pas demandé le plus petit effort , se surpassa en cruauté : Barbara fut torturée dans son corps comme dans son coeur ... mais chaque matin la retrouvait pleine de foi et de vaillance , expliquant que le Christ était venu la soigner pendant son sommeil .
Voilà , ça aussi ça aurait dû faire réfléchir ces bourreaux !
Même pas !
Le moins obtus des deux fut cependant le romain : quand le père
de Barbara demanda qu'on lui tranche la tête ... l'autre repensa à un lointain exemple , Ponce Pilate , et dit au père ...qu'il lui accordait le plaisir de couper lui-même la tête de cette fille indigne !
Le-dit  "père" ne vit là qu'un geste flatteur du romain envers lui ... et trancha bel et bien lui-même la tête de la petite Barbara ( qui n'avait que 16 ans ) .
MAL LUI EN PRIT  : il fut aussitôt totalement désintégré par la foudre et on n'en retrouva pas le plus petit morceau ( à la poubelle , zou ! ... on vous l' avait bien dit , que ça finissait bien !! ...ah mais ! ).



( çà , ce sont les derniers
instants de la fille - juste avant son arrivée aux Cieux ,
et du père .... mais lui , partant à toute vitesse ...
en direction oppposée . )

Voici pourquoi Barbara , devenue "sainte Barbara " , on s'en doute , après cette série de prodiges éclatants , fut aussitôt ,
et est encore ,

priée contre la
"MALE-MORT "
,
c'est-à-dire la "mauvaise-mort " , celle qui vous tombe dessus comme la foudre , sans que vous n'ayez seulement eu le temps  de demander l'aide du Ciel ou de la Terre .

Au Moyen-Âge la mort sans confession ou sacrements étant redoutée plus que tout , on représente aussi Barbara un calice à la main .

C'est ainsi que Barbara est devenue  la patronne , respectée et aimée , de nombreux corps de métiers , ceux qui sont les  plus exposés à la mort violente ou aux explosions , comme : les pompiers , les artilleurs , les marins , les mineurs , les artificiers , ...( tous essentiellement des métiers d'hommes ).

Elle est aussi la sainte de la "BONNE-MORT" ( sans être en état de "péché mortel" ou
avec le secours de la religion ).

Elle est la sainte protectrice contre la foudre , les orages ou
en cas d' 
explosion .

Sa protection est réputée puissante et sans faille ; son culte s'est répandu vite et loin et son prénom a été pratiquement de
toutes les époques .
Elle est donc surtout une "sainte d'homme" et on ne discute guère ses attributions : sur les bâteaux de guerre , la soute à poudre et aux armes s'appelle encore "la sainte Barbe" , et lors de la construction du Tunnel sous la Manche , la seule "femme" autorisée à y pénétrer ( sous forme d'image , statuette ou médaille ) - c'est une tradition absolue chez les mineurs et tunnelliers - a été Sainte
Barbe  ; le seul jour totalement chômé sur ce chantier a été le jour de sa fête , le 4 décembre .

Eh bien , pourtant , "l'Eglise" s'est crue obligée ... de la supprimer de la liste des saints en 1969 ... parce que l'on ne trouvait pas ... ses papiers d'identité ( tout au moins la trace exacte de sa naissance ) .

Aux dernières nouvelles , ils n'ont pas été foudroyés :
elle a drôlement bon caractère .

Notre habitude de "franciser"
les noms en a donc fait "Sainte Barbe" chez nous ... et naturellement on a étendu ses compétences à tout ce qui concerne
la barbe et ses maladies
Pourquoi pas ? Mais c'est un peu tiré ... par les cheveux , non ?

Des barbus , on en parle page suivante .... et surtout du plus célèbre d'entre eux :....
 

©