Page précédente

Page suivante

INDEX                       Tout sur nous ?

Ecrivez-nous : unmomentdecalme@aol.com

* dire "Merci" à sainte Rita

* autre Ex Voto de remerciement

Janvier , on recommence tout !
Ce n'est pas pour autant que les précédentes Pages Tendresse sont fanées : l'espoir , l'humour et le courage passent fort bien les saisons . Vous verrez !
Pour l'enrichir : 2 ou 3 lignes .

Comptons avec Janvier

Ce n'est pas un scoop , mais nous sommes entrés dans le mois de Janvier .
Et il faut compter
avec Janvier !
D'autant plus que celui-ci fait tout pour se faire bien voir : ce n'est pas lui qui sera trop doux cette fois .
( vous connaissez le dicton :
"un mois de janvier sans gelée n'amène jamais une bonne année" . Cette année tous les espoirs sont permis
( même si un pessimiste a écrit :
" janvier est le mois où l'on offre ses meilleurs voeux à ses amis . les autres mois sont ceux où ils ne se réaliseront pas ." ) .

Nous , nous préférons la poésie

             >>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Singulier rendez-vous ! - Oui, c'était un jeudi,
À la fin de janvier ; il faisait clair de lune.
Les glaçons charriés par le fleuve engourdi
Nous rappelaient, si blancs sur l'eau luisante et brune,
Les larges nénuphars cueillis pendant l'été...

Va ! sur ce pont désert, sous cette bise rêche,
Nous n'avions froid ni l'un ni l'autre en vérité !
Seulement, mon cher coeur, ta joue était si fraîche !...

Ta lèvre était tantôt glacée, ô mon amour,
Comme une fraise encore humide de rosée,
Et tantôt tiède ainsi qu'une fraise exposée
Au soleil, et qu'on cueille à la chute du jour...

Tandis que la rivière où le gaz se reflète,
Avec un cliquetis doux et charmant filait,
Dans chacun de tes yeux, à travers la voilette,
Une petite lune exquise étincelait
.

Sur le Pont d'Iéna    E. d'Hervilly

            

Songes-tu parfois, bien-aimée,
Assise près du foyer clair,
Lorsque sous la porte fermée
Gémit la bise de l'hiver,

Qu'après cette automne clémente,
Les oiseaux, cher peuple étourdi,
Trop tard, par un jour de tourmente,
Ont pris leur vol vers le Midi ;

Que leurs ailes, blanches de givre,
Sont lasses d'avoir voyagé ;
Que sur le long chemin à suivre
Il a neigé, neigé, neigé ;

Et que, perdus dans la rafale,
Ils sont là, transis et sans voix,
Eux dont la chanson triomphale
Charmait nos courses dans les bois ?

Hélas ! comme il faut qu'il en meure
De ces émigrés grelottants !
Y songes-tu ? Moi, je les pleure,
Nos chanteurs du dernier printemps.

Tu parles, ce soir où tu m'aimes,
Des oiseaux du prochain Avril ;

Mais ce ne seront plus les mêmes,
Et ton amour attendra-t-il ?

Janvier        François Coppée

       

Pourquoi ce besoin soudain de poésie ? La neige , sans doute ? heu ...

Qu’il est doux, qu’il est doux d’écouter des histoires
Des histoires du temps passé,
Quand les branches d’arbres sont noires,
Quand
la neige est épaisse et charge un sol glacé !
Quand seul dans le ciel pâle un peuplier s’élance,
Quand, sous le manteau blanc qui vient de le cacher,
L’immobile corbeau sur l’arbre se balance,
Comme la girouette au bout du long clocher !
Qu’il est doux, qu’il est doux d’écouter des histoires,
Des histoires du temps passé.   
        A. de Vigny

                       

Très romantique aussi , ce mois de janvier , voyez plutôt : 
en Italie avoir l'air d'un chat de janvier  ...c'est "rouler des yeux de merlan frit" , être amoureux comme un fou

Le mois de Janvier est bien souvent aimé  de manière cahotique :
* beaucoup les 3 ou 4 premiers jours ; pardi , on fait la fête !
* pas trop la semaine qui suit :
c'est la
crise de foie et la prise
de kilos ;
mince , alors ( si l'on ose dire ).
* encore moins quand on se rend compte des augmentations traditionnelles ... du coût de la vie

... mais il est quand même .......

... le mois Numéro 1 !
C'est en effet par lui que commence l'année civile ( alors que la Nature préfère manifestement le mois de Mars et son équinoxe de Printemps ) En voilà , une idée , d'avoir fait commencer l'année en plein dans les rigueurs de l'hiver !
De l'avis général des professions .... " psycho-quelque chose"  , Janvier serait même le mois le plus déprimant de l'année .
Voilà qui commence bien . Des noms , il nous faut des noms ! QUI ?
QUI a eu cette brillante idée , de faire commencer l'année en Janvier ?
Parce qu'elle n'a pas toujours commencé en Janvier ! Là aussi , c'est le chaos .
Pendant des siècles et des siècles , le mois de Janvier n'a même pas existé . C'est comme tout , il ne faut pas faire le malin , dans la vie . Mais c'est aussi la preuve que tout peut finir par s'arranger .

Drôle d'histoire , d'ailleurs , que celle du calendrier .
Les Etrusques et les Romains n'avaient que 10 mois : décembre ( 10 ) finissant l'année avant d'en recommencer une en "primus" qui venait naturellement avant "secondus" etc.... En fait , un vrai cafouillage : on intercalait des mois de temps en temps pour ne pas être trop en avance sur la nature ; de toute manière on avait une idée assez fluctuante du temps : on était "avant" un évènement , ou après un autre .... pourquoi pas , après tout ?
Deux siècles avant Jésus-Christ , le début de l'année fit un grand bond en arrière : du commencement du Printemps ( primus ) elle sauta ... en janvier , qui devint un nouveau mois , de même que février .

En 46 avant JC , Jules César  s'en mêla , et commença par faire le ménage dans ce chaos , en rajoutant d'un coup 90 jours ! Au passage , il fit calculer la durée réelle de l'année ( ô combien variée jusque-là ) et fixa la durée des mois et le rythme des années bissextiles . Chapeau .

Mais tout ceci n'empêcha pas la Terre de tourner ... autour du soleil comme autour d'elle-même , sur son axe . Est-ce bien raisonnable ?
Tout se décale à cause de çà ; et en 1582 , le calendrier "julien" ( celui mis au point par Jules ) fut révisé lui aussi pour rattraper le dérapage de la Terre : Grégoire XIII fit supprimer les journées du 5 au 14 octobre 1582 ( et voilà le calendrier grégorien ! ) .

Ouf . Mais à la fin des comptes , Janvier garda un peu de son mystère ... et resta dédié à JANUS , dieu des commencements et des passages .
Nous vous racontons çà page suivante .

©