Page précédente

Page suivante

INDEX                       Tout sur nous ?

Ecrivez-nous : unmomentdecalme@aol.com

* dire "Merci" à sainte Rita

* autre Ex Voto de remerciement

La Page Tendresse fleurit de toute
votre amitié , de votre courage , de
votre optimisme .
Pour l'enrichir : juste un petit mail de 2 ou 3 lignes .

Jacinthe

La jacinthe fait partie de ces fleurs "à orthographe remarquable" que se plaisaient à enseigner les demoiselles Renard . C'était avec une jubilation perceptible qu'elles dépoétisaient à tout jamais de superbes fleurs , pour toute une génération d'innocentes têtes blondes ( souvenir de "nos ancêtres les gaulois" , cette blondeur nationale ) .
On ne savait plus rien de la suavité du parfum de celle-ci ou des couleurs de celle-là . Non , rien que la faute à ne pas faire .
A propos de la jacinthe , elles se surpassaient . " l'orthographe  HYACINTHE  est encore utilisée par les personnes distinguées " sussuraient-elles , ignorant alors qu'on ne désignait plus ainsi qu'une catégorie de pierre précieuse , ou faisant un amalgame dangereux avec les relents de "leurs humanités" pendant lesquelles elles avaient rencontré "hyacinthus" ... jolie fleur romaine !
Et voilà pourquoi les dictées d'alors s'ouvraient sur de curieux jardins où fleurissaient en même temps , pour les besoins de la cause :
* jacinthes
*
hortensias
*
chrysanthèmes

* belles-de-nuit
* dahlias
* fuchsias
*
edelweiss
* amarantes
* lis ou lys ( mais amaryllis ! ) etc...

A propos du lys , nous devions , selon ces demoiselles ,  faire la différence entre la fleur blanche
-simple lis- et l'emblème royal -le lys- et préférer ce dernier en toute occasion pour mettre un peu plus de noblesse dans notre vie .... ce que nous avons mis en pratique , en compagnie d'ailleurs ...
de Verlaine [
les grands lys orgueuilleux se balançaient au vent]
et de Victor Hugo
[ ...c'est trop peu d'être blanc , le lys était candide]

Mais , dans le même ordre d'idées , que doivent dire les
petits écoliers italiens pour lesquels le "fiordaliso" ....c'est le bleuet ??!  Pauvres fleurs !!

Pauvres écoliers aussi !...

Alors , nous citerons d'abord la simple Jacinthe pour nous occuper ensuite longuement de Hyacinthe .
 
La jacinthe     
  Sully-Prudhomme
Dans un antique vase en Grèce découvert,
D'une tombe exhumé, fait d'une argile pure
Et dont le col est svelte, exquise la courbure,
Trempe cette jacinthe, emblème aux yeux offert.

Un essor y tressaille, et le bulbe entr'ouvert
Déchire le satin de sa fine pelure ;
La racine s'épand comme une chevelure,
Et la sève a déjà doré le bourgeon vert.

L'eau du ciel et la grave élégance du vase
L'assistent pour éclore et dresser son extase,
Elle leur doit sa fleur et son haut piédestal.

Du poète inspiré la fortune est la même :
Un deuil sublime, né hors du limon natal,
L'exalte, et dans les pleurs germe et croît son poème .


 
 

Petit détour par la toute modeste Jacinthe des Bois :

elle s'habille "pour la campagne" , décontractée mais jolie , et si elle n'a pas la grosse tête de la jacinthe de nos pots de fleurs , elle sent très bon aussi ( on en vend de l'huile essentielle ! ) ... mais elle est très toxique , agissant rapidement , et dangereusement , sur le coeur.

Son origine ?



C'est un scandale !

Sélené ( pour certains , Artémis ou Diane ) déesse de la Lune , tomba amoureuse d'Endymion , jeune et beau berger de son état .
Et savez-vous ce qu'elle fit ?
Voulant le garder jeune et beau
- bien que l'on murmure qu'elle avait déjà eu 50 filles avec lui ! -
elle demanda à Zeus de le plonger dans un sommeil éternel ...et la tête penchée du beau dormeur fut imitée par une nouvelle petite fleur qui se mit à pousser près de lui : la jacinthe des bois .
C'est un scandale !

Et Hyacinthe , alors ?

Hyacinthe , c'est le lacédémonien Huakinthos , jeune et beau lui aussi . Apollon le vit , devint son ami et il lui rendit bien son amitié . Inséparables et tout contents .
Un jour qu'ils faisaient entre eux un concours de lancer de disque , celui d'Apollon frappa rudement la tête de Hyacinthe ( certains disent que ce serait Zéphyr , jaloux , qui aurait fait dévier le disque ) ... Hyacinthe mourut en quelques minutes malgré tous les efforts et l'art d'Apollon ( dieu guérisseur et père d'Esculape ).

Apollon fut incosolable .
Du sang répandu sur le sol , il fit naître une nouvelle fleur ( rouge à l'origine , mais convertie à la polychromie depuis ) :
la hyacinthe
,
devenue jacinthe plus tard . .
Superbe , celle-ci eut vite un grand succès ,

Virgile lui-même décrit , dans ses Bucoliques, le taureau blanc aimé de Pasiphaé , l'épouse du roi Minos , entouré de fleurs : 
Ah! malheureuse amante, tu erres maintenant sur les montagnes; et lui, couché sur la molle hyacinthe, où s'étale la blancheur de ses flancs, il rumine de vertes herbes sous l'ombre noire d'une yeuse  "   ce que reprend Leconte-de Lisle  >>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Fultus hyacintho    Leconte de Lisle
[ la molle hyacinthe décrite par Virgile ]

C'est le roi de la plaine et des gras pâturages.
Plein d'une force lente, à travers les herbages
Il guide en mugissant ses compagnons pourprés
Et s'enivre à loisir de la verdeur des prés.
Tel que Zeus, sur les mers portant la vierge Europe,
Une blancheur sans tache en entier l'enveloppe.
Sa corne est fine, aux bouts recourbés et polis,
Ses fanons florissants abondent à grands plis,
Une écume d'argent tombe à flots de sa bouche,
Et de longs poils épars couvrent son oeil farouche.
Il paît jusques à l'heure où, du Zénith brûlant,
Midi plane, immobile, et lui chauffe le flanc.
Alors des saules verts l'ombre discrète et douce
Lui fait un large lit
d'hyacinthe et de mousse,
Et, couché comme un Dieu près du fleuve endormi,
Pacifique, il rumine, et clôt l'oeil à demi.

           ---------------------------

Amitié , amour , mort et fleurs .... ce n'est pas fade , la mythologie . Vous aimez ? Nous , oui .

©