...en faisant des maths !

©
édition du 1er décembre 2002
Ah , quel bonheur !....
Mais si !....c'est un vrai bonheur de faire des maths....quand ça ne compte plus !
Vous n'aimiez pas ça ? Nous non plus...mais avouez , si vous n'étiez pas champion en la matière , qu'il vous en reste comme un petit goût  de revenez-y ....une nostalgie des choses qui vous sont passé sous le nez ....
Vous allez voir .
La "preuve par neuf" ...ça vous dit quelque chose ?

C'était avant les calculettes . Ah , comme on était heureux quand "ça tombait juste" . Histoire de bluffer vos petits enfants , voici comment ça se passe :
* pour la multiplication :
    - on multiplie l'un par l'autre le reste de la division par 9 du multiplicande et du multiplicateur et on cherche le reste de sa division par 9   ce qui donne un nombre M
   - si "on a bon" ce chiffre M est égal au reste de la division par 9 du résultat de la multipication !!

exemple : 1427 X 309 = 440943
     1427 / 9  158 avec  reste 5
       309 / 9    34 avec  reste 3
     5 x 3 = 15 et   15 / 9  1 avec reste 6

     440943 / 9 =  48993 avec reste 6                            
exemple :
    872256 / 77  = 11328   avec reste 0
       77 / 9     8 avec reste 5
       11328 / 9  1258 avec reste 6
   5 x 6 = 30     et  30 / 9  3 avec reste 3

   enfin , 872256 / 9      96917 avec reste 3
...et    0 + 3 = 3 !!!!   c'est bon .
  
* pour la division :
   - on cherche le reste de la divison par 9 du diviseur et du quotient
   - on multiplie ces 2 restes l'un par l'autre et on cherche le reste  de la division par 9 de ce produit ..auquel on ajoute ...le reste de la division par 9 ...du reste de la division .
Ce résultat doit être égal au reste de la division par 9 du dividende ( nombre à diviser ) !
Si , si !....vous avez su faire ça à un moment ou l'autre de votre vie !! Vous voyez !.....
NB : petite astuce pour gens pressés   au lieu de faire toutes ces divisions par 9...il suffit de faire la somme de tous les chiffres de chaque nombre !   ( 8+7+2+2+5+6 = 30  3+0 = 3 ) .
Celà fait tout de même du bien de se rendre compte qu'à 9 ou 10 ans nous étions capables de faire ça !...
Avec une calculette , vous êtes capables , naturellement , d'être poètes ?
Nous , l'un de nos nombres préférés , c'est le  713705 ( mais c'est beaucoup mieux quand les chiffres sont anguleux ! ) .
Bien sûr , vous savez que ça se regarde à l'envers ...la tête en bas  !
Cherchez en d'autres , il y en a plein .
Et le Zéro  , alors.....??      

Magique ! Invention de génie : comment faire plein de choses à partir...de rien !
Mais , comme le dit avec tant de talent  Raymond Devos , lui qui joue si bien avec les mots : "rien" , ce n'est vraiment rien ; mais "un petit rien"...c'est déjà quelque chose !...alors , que dire de "trois fois rien " ?

Et les zéros , " des p'tits , des gros " dont le poète faisait des lassos , des tunnels  , une auréole pour Saint François ...et...je ne sais plus quoi pour Charlot , sur ses cahiers  d 'écolier ???

Et dire que le grand Victor (Hugo) a répondu à son professeur de mathématiques qui lui demandait ce qu'il pensait des célèbres duettistes inconnues X et Y :  - c'est bas de plafond " !!

Restons concentrés .
Les mathématiques sont-elles honnêtes ??
= 10
Bonne question . Si vous regardez les 2 figures ci-contre , vous pouvez répondre "OUI" sans hésitation .
Si vous êtes brillant mathématicien...aussi .
2 + 7 + 1  =  10
Donc...donc , reconnaissons l'égalité ci - dessus .
Il est parfaitement évident que le petit bout de droite ( en rose ) n'est qu'une toute petite partie de la longueur totale .
D'accord ?
Maintenant , décryptons :
* la longueur totale (ligne du dessus) , c'est la durée totale de la vie de quelqu'un que vous pleurez ;
* la petite partie en bleu clair à gauche , c'est sa jeunesse...jusqu'à sa vie avec vous ;
* au milieu , c'est le chemin parcouru ensemble ;
* à droite , le petit morceau en rose...c'est la durée de sa fin , les moments douloureux qui ont précèdé et accompagné la séparation.  
Sans nous traiter de tous les noms , SVP , acceptez de regarder et de re-regarder ce petit schéma tout bête . Comme une personne nous l'a raconté , reproduisez-le , avec les dates exactes , sur une grande feuille de papier .
Pouvez-vous admettre qu'il n'est pas "juste" de ne considérer que le petit morceau de droite quand vous regardez toute la longueur de la ligne ?
Pouvez-vous admettre qu'en dépit de l'extrême douleur qu'il porte , le petit morceau de droite ne représente pas la totalité de la vie de celui que vous pleurez ?
Il n'est pas juste de ne penser qu'à sa fin !
Nous l'avons déjà cité : " ce n'est que dans l'imagination des survivants que les morts n'arrêtent pas de mourir " (Alain , Propos sur le bonheur ) .
Quelquefois , nous vous chamboulons un peu.... nous vous heurtons , nous vous provoquons !
...parce que , de vrais amis ne sont pas là pour se laisser sombrer avec vous , mais pour , avec vous , donner le coup de pied au fond qui fait remonter à la surface .
écrivez-nous : unmomentdecalme@aol.com
retour à l'INDEX