Page précédente

Page suivante

INDEX                       Tout sur nous ?

Ecrivez-nous : unmomentdecalme@aol.com

* dire "Merci" à sainte Rita

* autre Ex Voto de remerciement

La Page Tendresse est là quand le monde entier se ligue contre vous .
Elle ne résoudra pas vos problèmes , mais vous changera un peu les idées .

Pour l'enrichir : un mail de 2 ou 3 lignes .

 

Figues

Le figuier et la figue sont le quotidien de la Bible et de l'Antiquité ; c'est leur âge d'or avant un déclin bien injuste . 
Fruit du plus pauvre paysan , qui la consommait , avec le pain , l'huile et les olives de ses champs , à la place du miel , bien plus cher , la figue  était aussi le fruit "des puissants" : on en a retrouvé dans des tombes de Pharaons ; quelques siècles plus tard Louis XIV en a fait planter des centaines dans son Potager , à Versailles , c'est vous dire !

A Pompei , elle s'étale sur les murs en coupes somptueuses

 
on ne voit plus çà   :.(

On ne voit  plus non plus les statuettes taillées dans le bois de figuier dédiées à Demeter ou à Pan , tous deux image de fécondité : dans l'Antiquité on n'avait pas encore jeté un oeil suspicieux sur la sexualité du figuier : c'était bon , fécond , abondant , gratuit dans les champs et les jardins ... et celà suffisait au bonheur de tous .
Trop de questions ne font pas toujours le bonheur  , surtout quand elles sont  tordues !

En cuisine aussi , la figue est appréciée ( mais pas le bois de figuier : trop tendre - on vous l'avait dit ! - il doit avoir sèché longtemps  avant d'être vraiment utile au cuisinier  ).
La figue se consomme en dessert ou en entrée ( avec du jambon de Parme ), fraîche ou sèchée . Elle entre dans la composition de nombreux gâteaux et confiseries ( au Moyen-Âge beaucoup d'abbayes en faisaient des gâteaux avec miel , épices , et autres fruits secs  , que les pélerins pouvaient emporter pour leur long chemin ) .
La figue fait merveille aussi dans la farce de certains gibiers
( mmm.... les cailles farcies aux figues ! ) . On peut aussi la rôtir avec des épices ou du vin liquoreux , ou en faire de la confiture ( avec abricots , écorce d'orange et miel ) . Savoureux ,
Elle a des propriétés laxatives mais ses multiples petits grains peuvent se coaliser ( c'est la défense des opprimés ) et former de tels magmas dans l'intestin que l'on aboutit  à une occlusion si sa consommation a été excessive ( à dose raisonnable , ça va ! ).

Horrible détail : en italien le foie
( fegato ) tirerait son nom de fico
( la figue ) ... parce qu'on avait déjà trouvé ( au IV° siècle )comment obtenir du bon foie gras : on engraissait les volailles avec des figues !
 



La voici , toute fraîche !

ou bien sèchée des jours et des jours au soleil

 

après avoir été blanchie dans certains cas , pour être plus jolie
( il y a même des sortes d'AOC selon le terroir dont elle provient )



même la façon de l'ouvrir et de la présenter est codifiée : c'est tout un art .
Et pourtant , c'est avec la figue sèche que l'on atteint le fond de l'injustice agricole .
En Italie .

 

Pauvre figue sèche
( fico secco en italien ).
C'est le fruit le plus méprisé de tout le vocabulaire italien .
Pourtant , fraîche elle avait même connu la gloire au Sénat Romain : Caton en aurait montré une , toute fraîche cueillie à Carthage 3 jours plus tôt , pour convaincre ses collègues que Carthage était vraiment tout près de Rome et donc dangereuse ... et qu'il fallait donc la détruire illico pour être tranquilles .

Et voilà les Guerres Puniques !


Mais ce n'est tout-de-même pas la faute de la figue .
Soyons raisonnables .

Toujours est-il qu'en italien on dit :" je m'en fiche
comme d'une figue sèche ! "
Quel mépris !
Il y a de quoi vous mettre à plat , Déjà que la figue sèche
n'est pas épaisse ....
Vous voyez que nous ne nous battons pas pour rien dans cette pénible circonstance .
On dit aussi , de quelque chose de compliqué , qu'on n'y " comprend pas plus qu'une figue sèche ! "
Ce n'est  pas réconfortant non plus , avouez .
C'est fou , çà .

Tout celà n'est pas raisonnable : dans un siècle ou deux on trouvera sans doute tout naturel de respecter "la déclaration des droits des fruits et légumes " !
 



Mine de rien , nous sommes des précurseurs .

Décidément , nous pensons que notre logique approximative est une grande découverte : ses applications sont innombrables et géographiquement généralisées . En voici encore un exemple :
cette pauvre figue si méprisée a tout de même eu assez de valeur
( marchande ! ) pour donner naissance à un mot caractérisant
- tenez-vous bien !
- les dénonciateurs des voleurs de figues dans les bois sacrés de la Grèce antique ! ( on fouillait les suspects pour retrouver les fruits sous leur tunique ... parce qu'à l'époque il n'y avait pas de sac-à-dos , de sac en plastique de super-marché , ni d'attaché-case !  Mais les suspects n'étaient pas toujours coupables , ils avaient été calomniés parfois  ) .
Ces dénonciateurs étaient les
sycophantes ( de "suko" , figue en grec ) . Ce n'est pas beau  , çà .
Au Moyen-Âge le terme a été repris dans un sens différent , celui de coquin , de voleur , de fourbe , et non plus de dénonciateur ou de calomniateur .
Les temps changent , les idées aussi , les mots encore plus ...

 

©