Page précédente

Page suivante

INDEX                       Tout sur nous ?

Ecrivez-nous : unmomentdecalme@aol.com

* dire "Merci" à sainte Rita

* autre Ex Voto de remerciement

La Page Tendresse offre à tous de petits messages de réconfort , d'espoir et de calme .
Parfois , c'est bien utile , dans la vie .
Pour l'enrichir : un petit mail de 2 ou 3 lignes , pas plus .
  Poireaux  et  oignons
Serait-ce parce que nous avons parlé de nombreux saints ( mais ils sont la base de notre patrimoine socio-culturel ) ?
Ou bien parce que nous avons tout fait pour être polis envers eux
( nos pages d'Ex Voto ) ?
Ou bien parce que nous avons plusieurs amis qui sont déjà partis nous préparer une petite place Là-Haut  ?
>>>> Toujours est-il que nous avons nos petites et grandes entrées au Paradis  ( la preuve ? Regardez   "le jour où St Pierre a perdu ses clefs " et " Folie douce " par exemple , sans oublier la chère Mémé Marguerite ) .
Aujourd'hui nous allons vous parler légumes ; c'est très à la mode .
La première histoire est celle de la mère de Saint Pierre .

Saint Pierre , vous connaissez
( ici , il a retrouvé ses clefs , ouf ). Il est la "pierre angulaire" , le pilier , le fort , l'humain faillible comme tous les humains , héroïque comme son Dieu ) .
L'affaire qui nous concerne se situe dans son âge mûr , après la Résurrection , mais avant sa propre mort .
Elle concerne sa mère , en fait .
Peu connue , la dame .
Et pour cause , vous allez voir .

Tout le monde a une mère ( enfin , presque , Adam et Eve n'en ayant pas eu , naturellement ) .
Tout le monde aime sa mère ; le contraire est très exceptionnel , motivé le plus souvent par des faits bien douloureux .
Saint Pierre étant saint ... aima une mère épouvantable .
 

La dame en question était vraiment une catastrophe ambulante dont l'attitude devait horrifier son saint de fils : d'une avarice sordide , elle était aussi méchante , impitoyable , menteuse , calomniatrice ...
et on en passe .
A part son fils , personne ne l'aimait , naturellement , ce qui ne devait pas non plus arranger les choses , il faut bien dire .
Quel malheur .
La seule fois où elle "donna" quelque chose , c'est un jour où elle lavait quelques poireaux sauvages ramassés dans les champs , dans le petit ruisseau à-côté de sa masure délabrée . Une feuille lui échappa et flotta sur l'eau . Une vieille mendiante se précipita en la suppliant de la laisser récupérer cette feuille ... ce qu'elle accepta , supputant probablement que la pauvre vieille allait se noyer .
Heureusement , il n'en fut rien .   - Bon , tant pis " se dit-elle .

                     
A part çà : rien .
Aucun geste généreux , aucun effort pour qui que ce soit , aucun bon sentiment ... le désert .
Inutile de dire que son billet pour l'Enfer était prêt depuis longtemps quand elle mourut .
 

Saint Pierre pleura .
Peut-être pas vraiment de tendresse ( encore qu'il se souvenait du seul hochet qu'elle lui avait donné :
un trousseau de petites clefs ! )

Non , il pleura d'horreur en la sachant sur la voie de la  damnation éternelle .Il voulait la sauver , et ça le torturait de ne savoir comment .

Descendre lui-même arracher sa mère aux Enfers ? Il n'en avait pas le pouvoir  .
Restait s'en remettre à l'infinie Bonté de Dieu . Oui , mais à quel titre ? Elle n'avait vraiment rien qui pourrait jouer en sa faveur .
La cause était désespérée ( et sainte Rita pas encore née ! ) .
Il décida d'aller voir Jésus , qui l'avait élu comme chef des Apôtres et de son église .

 



Ce n'était pas si facile que çà .
Ne l'avait-il pas renié avant que le coq ne chante 3 fois ?

Jésus , l'Amour incarné ,  ouvrit son coeur immense à la détresse de Pierre ...mais .... il y avait un "mais"  : même après une étude bienveillante et attentive de son dossier , rien ne permettait de "repêcher" cette mauvaise femme. Jésus se déclara incompétent : il fallait aller voir le Père Eternel en personne .

- J'irai avec toi , mais , tu sais , ce ne
sera pas facile . Elle n'a rien pour elle ,
la pauvre ."
- Et si on parlait de la feuille de poireau donnée à la vieille mendiante ? " suggèra Pierre .
- Donnée , donnée ... c'est vite dit ! Elle n'a pas voulu prendre de risque dans le ruisseau oui , c'est tout , à mon avis ."
- Ô Seigneur , essayons quand même !"
Et les voilà tous les deux aux pieds de Dieu le Père .
Impressionnant , et parfaitement au courant du dossier .
- Ce que vous me demandez tous les deux ...c'est une INJUSTICE !
- tonna-t-il - vous vous rendez compte ?? Je ne peux pas faire
çà ."
Pierre pleura , pleura , pleura ...
- Et cette petite feuille de poireau , elle ne va pas compter ? "
Après un long silence , le Père Eternel soupira : - Bon , d'accord , je te donne la même feuille , essaie de la sortir avec çà ! " .
Pierre courut à l'extrêmité de la Terre , là où s'ouvrait le gouffre des Enfers et appela sa mère .
- Voilà , tu va t'accrocher à cette feuille , c'est notre seule chance de te tirer de là ! "
Toute contente , la mauvaise .
Pierre sua sang et eau , pleurant et priant en même temps , et voilà que , petit à petit , elle se soulevait.
D'autres damnés , voyant celà , s'accrochèrent à ses pieds pour se sauver avec elle , mais celle-ci se débattit à coups de pied et à grands cris !

- Vous , vous n'y avez pas droit ! La mère de Pierre , l'ami de Jésus , c'est moi et moi seule ! je vais aller me goberger au Paradis , mais pas vous ! "  Gentil , non ?
 

Ce nouveau déluge de haine pesa si lourd que la feuille de poireau à laquelle elle était suspendue cassa tout net .
Elle retomba , pour toujours , dans le feu des méchants .
Pierre pleura de pitié pour elle mais il avait tout tenté , c'était fini .

Une toute petite feuille aurait pu la sauver . Pas la méchanceté .
Il n'y a pas de "petit moyen" pour l'Amour de Dieu , c'est sûr , mais nous sommes libres de nos choix .

Et les oignons ?
Eh bien , on dit aussi que c'est un oignon , que la redoutable mère de saint Pierre aurait donné à la vieille mendiante , avec le même résultat . Ce n'est pas "parole d'évangile" . Nous , nous préférons la version "poireau" .
Les oignons ? On en parle aussi page suivante .

©