Page précédente

Page suivante

INDEX                       Tout sur nous ?

Ecrivez-nous : unmomentdecalme@aol.com

* dire "Merci" à sainte Rita

* autre Ex Voto de remerciement

Sur la Page Tendresse vos messages d'amitié et d'espoir se présentent en vrac comme en rang d'Ognon ( feignons d'être lettrés ! ) . Pour l'enrichir : un petit mail de 2 ou 3 lignus .

Oignons

Page précédente il était question de poireaux ou d'oignons , dans le sauvetage impossible de la redoutable mère de saint Pierre .

Les oignons , à eux seuls , valent bien une de nos pages   .
Nous , nous aimons particulièrement  "La soupe à l'oignon" de Raoul Ponchon et nous vous en avons même offert un soir de Noël
( page
282 ) .... nous avons vanté allègrement  les oignons des Johnnies
 de Roscoff aussi .

Pour nous mettre en verve ,
peut-être un doigt de "Pelure d'Oignon" ce petit vin rosé fruité et chatoyant ferait-il l'affaire ?
( juste 1 doigt ! )
 

Nous allons essayer de vous
faire çà ... " aux petits oignons " !... l'expression -
du XIXème siècle -existe dans le dictionnaire !....
 

... et elle évoque ( en bien ou en mal ! ) le soin tout particulier mis
à accomplir une tâche ou à s'occuper de quelqu'un . Par contre , on ne dit pas si ce sont des oignons-grelots ou de petits oignons blancs tout nouveaux que l'on fait caraméliser . Mmm !...

Ils font pleurer ,  "ils sentent" ( et font sentir ! ) ... mais rien ne les égale ! ... et avec l'ail ??
" Ail le soir et oignon le matin
   C'est la ruine du médecin !"
Au Moyen Âge , où ils constituaient , avec le pain , l'essentiel de la nourriture des pauvres paysans , on n'était pas très  "regardant" sur les odeurs . Depuis on a trouvé un tas de "petits trucs" pour ne pas pleurer en les épluchant ... mais on attend encore qui découvrira "l'oignon à faire rire ou à rendre intelligent " .
Nature , nature !...

Mais revenons à notre "pelure d'oignon" ; quelle richesse !
Elle évoque tout autant une jolie couleur mordorée qu'un tissu ou un papier extrêmement fins .
Il faut reconnaître que cette pelure est particulièrement fine et solide . Très douée pour la prévision météorologique elle multiplie même le nombre de ses couches en prévision des hivers rigoureux , chacun a pu le constater .

Ecolos avant la lettre , ils ont tout compris , ces oignons , dans l'utilisation de leur pelure :,quand l'hiver est très froid . Alors  pourquoi ne pas en prendre de la graine ?
il suffit alors de faire comme elle pour ne pas avoir froid : entasser les couches de pulls et sous-pulls , et voilà tout

Ne vous moquez pas : il vaut mieux avoir l'air un peu ... enveloppé , que de prendre un "bon" rhume , non ?
Notre "bon Docteur" dit même qu'en homéopathie il existe le signe "du malade pelure d' oignon" qui enlève une ribambelle de pulls , gilets et autres chemises de flanelle quand on veut l'ausculter. Il correspond à un médicament bien spécifique qui lui fait le plus grand bien paraît-il ( inutile de nous demander lequel : il faut voir votre  homéopathe ! )

Si  vous l'avez quand même attrapé , ce bon rhume , vos yeux vont pleurer comme si vous coupiez des oignons ( au point que la dilution d'oignon est utilisée en cas de rhume , toujours en homéopathie ! ) .

NB : n'oubliez pas la bouillotte !!

Au fait , comment se présentent ces oignons ?
On a le choix car leurs variétés sont très nombreuses , du plus  piquant au plus suave en passant par le ... très rustique  .
Ils se présentent donc aussi bien en vrac qu'en filets , qu'en belles nattes ou en véritables gerbes .... au fil du temps , car 3000 ans avant notre ère l'oignon était déjà connu des Pharaons qui lui attribuaient des vertus nutritives
 ( et en nourrissaient leurs esclaves ) ...et même magiques !


on en a retrouvé dans des tombes royales !
Dommage que leur "mode d'emploi" magique se soit égaré ... celà devait être intéressant .

Mais , dans La cuisine , d'Albert Samain ,
ils sont en guirlandes , c'est plus joli :

Dans la cuisine où flotte une senteur de thym,
Au retour du marché, comme un soir de butin,
S’entassent pêle-mêle avec les lourdes viandes
Les poireaux, les radis, les oignons en guirlandes,
Les grands choux violets, le rouge potiron,
La tomate vernie et le pâle citron. .... /....
... quant à ceux de Sidney Bechet  sont : ( clic ! )
allez réécouter cette petite merveille de gaieté !

Vous allez dire que " ce ne sont pas nos oignons" - expression su XXème siècle - mais nous voudrions quand même règler son compte à une rumeur qui persiste depuis très longtemps .
Faut-il se mettre en
rang d'o
ignons ou en
rang d'
Ognon ?
 



Tout le monde  - de la famille des petits canards voguant sur le Lac Majeur ,  jusqu'aux peintres d'une célèbre marque de peinture qui s'étalaient sur les immeubles de notre enfance  -  sait bien ce que c'est .... encore que ....

  ... encore que , au XVIIème siècle cette expression signifiait surtout s'infiltrer dans une file menant à une société à laquelle on n'appartenait pas ( un peu comme les resquilleurs qui essaient de se glisser dans les réceptions auxquelles ils ne sont pas invités; s'il n'y a pas trop de contrôles , ils y arrivent parfois ).

Mais c'est surtout à un maître des cérémonies de l'époque que l'on doit la diffusion de l'expression .
Il s'agissait d'Artus de la Fontaîne Solaro , baron d'Ognon , seigneur de Vaumoise .
Zèlé et autoritaire , le baron faisait mettre les courtisans en rang , selon leur place protocolaire et avait coutume de s'exclamer :
" Serrez vos rangs , Messieurs" pour accèlérer les choses .
Pas contents , les courtisans se moquèrent de ces "rangs d'Ognon" ... peu lettré , le peuple en fit les "rangs d'oignons" car il ne connaissait pas le-dit baron !

Vous n'allez peut-être pas nous croire , mais vous avez probablement tous chanté le
" Chant de l'oignon "
composé paraît-il au soir de Marengo (  et Marengo  , nous , nous connaissons ! )

Ce chant a fait , sinon le bonheur, tout au moins le pas cadencé des troupes de Napoléon  ( et nous , Napoléon , nous connaissons aussi ; surtout son canard ) .

Alors , écoutez :
 
http://www.youtube.com/watch?
v=5nzRd1Il59w
Alors ? hein ?  " Au pas camarade , au pas camarade ...." vous avez bien chanté çà un jour , non ?
Celà prouve en tout cas que les armées étaient bien chichement nourries parfois !

En voici les paroles :

J'aime l'oignon frît à l'huile,
J'aime l'oignon quand il est bon,
J'aime l'oignon frît à l'huile,
J'aime l'oignon, j'aime l'oignon.

Un seul oignon frît à l'huile,
Un seul oignon nous change en lion,
( bis )

Mais pas d'oignons aux Autrichiens,
Non pas d'oignons à tous ces chiens,
Mais pas d'oignons aux Autrichiens,
Non pas d'oignons, non pas d'oignons.

Aimons l'oignon frît à l'huile,
Aimons l'oignon car il est bon,
Aimons l'oignon frît à l'huile,
Aimons l'oignon, aimons l'oignon

... et son  célèbre refrain :

Au pas camarade, au pas camarade,
Au pas, au pas, au pas.
Au pas camarade, au pas camarade,
Au pas, au pas, au pas.

Du coup , nous n'osons plus vous parler de "Ciboulette" ( de Reynaldo Hahn ) que nous avions pensé vous faire écouter
(
http://www.youtube.com/watch?v=
3whaEaUaXbc
 ) parce que , si l'origine de l'oignon est l'unionem ( la grosse perle ) en latin , c'est la ciboulette en italien !
Consolez-vous en vous faisant de délicieux oeufs à la ciboulette dont nous vous avons déjà donné
la recette .... ou bien faire la succulente confiture d'oignons qui transformera vos plats !

Et pour finir , voici deux citations :

" Quand on épluche des oignons , il faut en même temps penser à quelqu'un qu'on aime bien et qui est mort , sans quoi , ce sont des larmes perdues "  F.Cavanna

"Nos « mauvais élèves » (élèves réputés sans devenir) ne viennent jamais seuls à l'école. C'est un oignon qui entre dans la classe : quelques couches de chagrin, de peur, d'inquiétude, de rancœur, de colère, d'envies inassouvies, de renoncement furieux, de présent menaçant, de futur condamné. Regardez, les voilà qui arrivent, leur corps en devenir et leur famille dans leur sac à dos. Le cours ne peut vraiment commencer qu'une fois le fardeau posé à terre et l'oignon épluché.
Daniel Pennac

                                                Page suivante , un tout autre parfum : celui des roses , à Venise .

©