Page précédente

Page suivante

INDEX                       Tout sur nous ?

Ecrivez-nous : unmomentdecalme@aol.com

* dire "Merci" à sainte Rita

* autre Ex Voto de remerciement

Regardez la Vie droit dans les yeux , respirez un grand coup ...et allez reprendre un peu d'espoir sur la Page Tendresse : elle en a plein à donner .
Et vous ? Pour en donner aux autres : un peit mail de 2 ou 3 lignes ( pas plus ) . Merci .

 

Ce seront bientôt les vacances . Bravant les caprices du temps nous allons déserter momentanément l'ordinateur , et il faut donc se hâter ( lentement ) de terminer un lot de 4 nouvelles pages qui vous feront attendre notre retour sans larmes ( encore que ... avec la page des oignons que nous venons de terminer ... ) .
Oui , mais voilà , nos petits neurones , prenant de l'âge eux aussi , semblent être déjà en vacances : pas d'idée .
Au cours d'une de nos petites réunions, que nous n'aurons pas le toupet de qualifier de "réunions de travail",  on s'interroge :
- Pour terminer il nous faudrait un petit truc un peu rigolo . Tu n'as pas une idée ? " .
La réponse générale est malheureusement négative , chacun étant déjà plongé dans itinéraires et listes des choses à ne pas oublier de mettre dans la valise .
Lulu chantonne ,  "inconsistante comme toujours" , s'indigne notre bon Docteur que cette panne collective agace .
 - Mais cherche un peu , au lieu de chantonner ! Cherche !! "
 - Quelque chose de rigolo ?... Rigolo ?... Rigogolo ? !!!! VOILÂ !...
ça y est : le rigogolo !".
Le bon Docteur est aussi inquiet que furieux : cette fois Lulu yoyote
( c'est dans le dictionnaire ! ) . Elle invente , elle affabule ... ou bien aurait-elle l'audace de se payer sa tête ?   Que nenni .

Outre les escargots , la chère Lulu connaît aussi le  rigogolo ...

... et elle a plein de choses à dire sur le-dit rigogolo , vous la connaissez .

- Et puis , ça tombe bien , on l'appelle aussi " l'oiseau de la Pentecôte "  sourit Lulu quasi angélique ... en italie ( ça aussi ,
ça énerve ce bon Docteur ) .

L'oiseau de la Pentecôte ?

Le veau de la Pentecôte ? 
on connaît . 
La Colombe du Saint-Esprit ?
on connaît aussi ( mais , si elle descend bien à tire-d'aile sur Jésus au moment de son baptême ,  c'est sous forme de langues de feu  qu'elle descend à la Pentecôte !? ) ...
alors ?.......
L'oiseau-de-la-Pentecôte ????

-- Eh oui , il rentre seulement à la Pentecôte d'un hiver au Maroc ou en Tunisie ( c'est très à la mode chez les retraités paraît-il ) . Et ce drôle d'oiseau voyage seul , et de nuit , contrairement aux autres ." ajoute sereinement Lulu .

-- Aaaaaaaagrh !
Parce que c'est un oiseau ? "
s'étouffe le Docteur  au bord de l'apoplexie !


-- Mais je viens de te le dire ..."  
dit Lulu faisant mine de  s'inquièter de la santé mentale
de ce pauvre Docteur .
Et tout çelà , avec un sourire on ne peut plus suave , naturellement .


1 à 0 pour Lulu

Pauvre cher Docteur .
Depuis la disparition de notre ami le Docteur Z  
il se sent parfois un peu seul . ils étaient les deux "savants" de l'équipe .... les autres leur laissant volontiers la science sous toutes ses formes .
-- Il faut lui booster les neurones , sinon il va vieillir " dit Lulu . Non !!

Sentant tout-de-même venir l'orage et ne voulant pas connaître une fin aussi triste
que prématurée , Lulu redevient sérieuse et raconte .
Le "rigogolo" , c'est le
loriot , plus souvent appelé
compère-loriot
.
Et pourquoi , s'il-vous-plaît ?
Parce que c'est un petit oiseau tout jaune , avec quelques plumes noires pour bien mettre le jaune en valeur ( on est "design" aussi , chez les passereaux ).
En latin c'est l'oriolus oriolus : le doré doré ( l'oiseau bouton d'or ?)
 
On sait que les savants ne sont pas toujours d'accord entre eux :
Vous allez voir le parcours de  ce petit nom d'oiseau !... c'est rigolo , c'est le cas de le dire .
NB : c'est au XIIIème siècle que l'on a associé "riolle" ( rire) et "galer" devenu"goler " (s'amuser)  pour ...rigoler !... rigolo çà aussi .

         

Certains , parce qu'il est un peu "rondouillard" , appelèrent ce joli petit oiseau "la petite boule jaune " : aureo galgulus ...qui deviendra aurigalbullus , puis pour les amis proches sans doute   ,.... le rigogolo !
Et voilà .
 Laissons-là les romains ( d'ailleurs ,  il était bien connu à Pompéï aussi
  

le voici sur une fresque ).


Chez nous on a gardé la couleur de l'or : oriol , en lui faisant subir une cuisine ...à la mode de chaque province ou à peu près .
Les uns le prirent pour un merle jaune : merle-oriol ....
 
... mais on prononça vite  ...
mère-loriol .... ce qui ne plût guère aux machos de l'époque qui imposèrent tout naturellement le père -loriot ( car c'est le mâle qui a cette belle couleur , la femelle est grise ) ! Ah mais !
Ensuite , comme les puristes veillaient on transforma le père en compère (celui qui est père en même temps que le père ... donc le parrain ! ) très courant au
Moyen-Âge  .
Voilà qui sonnait bien à l'oreille !  On garda donc le
"compère-loriot " !
 

Voilà comment on écrit l'Histoire !


Maintenant , vous pouvez vous faire une opinion sur la thèse de ceux qui disaient qu'il chantait son nom : "compère-loriot , compère-loriot" ( de grands imaginatifs ou peut-être un lointain cousinage avec Jeanne d'Arc ?? ) .... en allant l'écouter dans le "Catalogue d' Oiseaux " d'Olivier Messiaen !

Discret et méfiant , le compère-loriot "mange les cerises et laisse les noyaux" dit -on dans les campagnes . Gourmand ( voilà pourquoi il est rondelet ), il se goberge aussi d'insectes , limaces , sauterelles et autres gourmandises des prés .
Sympathique , il paraît qu'il siffle tout son répertoire pour que sa femelle ne s'enuie pas pendant qu'elle couve leurs oeufs .
"C'est bien , çà .
C'est d'un époux attentionné ,"
s'attendrit Lulu .

--- Mais ?...hasarda un des participants , évoquant de cuisants souvenirs d'enfance , je croyais qu'un compère-loriot c'était un orgelet ? Non ?
On redescendit brutalement du chant matrimonial et dévoué de l'oiseau  couleur d'or à l'orgelet de nos pauvres paupières souffrantes ....CAR , effectivement , le compère-loriot c'est aussi le nom que l'on donne à l'orgelet .
Pourquoi ?
Alors , ça aussi c'est ... rigolo : le nom de l'oiseau dérive de "
aureolus" ( doré ) .
Le nom du petit furoncle à la base d'un cil  dérive , lui , de " hordeolus" = grain d'orge en latin !!
Les Romains n'étaient pas plus masochistes que nous , a priori . Surtout ceux qui ne savaient pas écrire . Alors , le menu peuple romain , comme le menu peuple des pays conquis et , paraît-il , dès lors bénéficiaires de LA civilisation , ne se cassa pas la tête pour si peu .
Aureolus ou Hordeolus ? L'oreille n'est pas pointilleuse à ce point : et hop !... l'oiseau vous saute
à la paupière : compère-loriot dans les deux cas .
Pour garder la précision et ne pas risquer les moqueries de la postérité ( nous ) on garde aussi au petit furoncle de la paupière le nom d'orgelet , rappelant sa forme en grain d'orge .



 

Et le " compère en lunettes " ?
c'est Rimbaud qui en parle :

Rages de Césars   

L'homme pâle, le long des pelouses fleuries,
Chemine, en habit noir, et le cigare aux dents :
L'Homme pâle repense aux fleurs des Tuileries
Et parfois son oeil terne a des regards ardents...

Car l'Empereur est soûl de ses vingt ans d'orgie !
Il s'était dit : " Je vais souffler la liberté
Bien délicatement, ainsi qu'une bougie ! "
La liberté revit ! Il se sent éreinté !

Il est pris. - Oh ! quel nom sur ses lèvres muettes
Tressaille ? Quel regret implacable le mord ?
On ne le saura pas. L'Empereur a l'oeil mort.

Il repense peut-être au
Compère en lunettes...
Et regarde filer de son cigare en feu,
Comme aux soirs de Saint-Cloud, un fin nuage bleu.

Il s'agit d'un homme ( à lunettes ) au destin terrible , incroyable , implacable :   Emile OLLIVIER .
Il fut souvent là au bon moment , mais jamais au bon endroit ou tourné dans le bon sens du vent .
Il fut fidèle et cohérent , mais se retrouva décrié , honni et condamné de toutes parts : du " clan " de Napoléon III dont il fut le 1er Ministre, à celui des Républicains . Successivement , il essaya de défendre avec eux la Liberté , mais aussi les droits des  travailleurs ....
et la Paix .
Et pourtant , c'est lui qui énonça , en 1870 ,  la déclaration de guerre à la Prusse ( manipulé par les uns autant que par les autres ) .
Convaincu par certains de la nécessité autant que de la facilité de cette guerre , il en défendit alors l'idée avec des mots plus que malheureux :
« A aucune époque, le maintien de la paix n'a été plus assuré qu'aujourd'hui ! De quelque côté que l'on tourne les yeux, on ne découvre aucune question qui puisse révéler le danger » , pour conclure qu'on acceptait donc cette guerre "d'un coeur léger "!
( d'autres disaient pendant ce temps qu'il ne manquait pas un bouton de guêtre ! )

On sait ce qu'il arriva . Toute sa vie , ce pauvre homme tenta de s'expliquer . Sans succès . il écrivit 17 volumes à cet effet et finit par être admis à l'Académie Française ... mais on lui refusa le discours d'admission . Et tout à l'avenant ...

Un jour il faudra que nous nous penchions sur ce drôle d'attelage que font les mots " drôle" et "rigolo" .....
 

©