Page précédente

Page suivante

INDEX                       Tout sur nous ?

Ecrivez-nous : unmomentdecalme@aol.com

* dire "Merci" à sainte Rita

* autre Ex Voto de remerciement

La Page Tendresse aussi est une épopée , celle de votre sagesse , de votre courage , de votre espoir .

L'enrichir est très simple : un mail de 2 ou 3 lignes , pas plus .

 

  Violettes de Parme


Pas une .
Pas la queue d'une violette .
Pourtant Lulu est allée à
Parme .

 Il faut dire que le Printemps était fini et qu'il y faisait une chaleur torride , baptisée  "afa" ( sans doute pour rappeler les soupirs qu'entraîne la moindre activité , chez nos voisins transalpins par de telles températures . Ailleurs aussi mais on n'y connait pas le mot ! ).
Afa !...qu'il faisait chaud !
Nous pardonnerons donc à Lulu de n'en avoir rapporté que des photos de la ville elle-même .

Parme est une fort belle ville , riche et élégante , gourmande aussi , avec son Parmigiano ( le parmesan ) et son jambon cru .
On n'est pas loin de chez don Camillo , pieux gourmet  devant l'Eternel .

 

Beaux magasins ( splendides bijoux de corail , turquoises , lapis lazuli ... ) boutiques de créateurs ,
de décorateurs ....

 

      ... et d'inouïes splendeurs           architecturales , intactes :

comme ce baptistère octogonal , tout en colonnettes et petits clochetons , à côté du Duomo ( la cathédrale ) et du campanile ( tout emmailloté pour entretien : partout on se donne beaucoup de mal pour préserver et entretenir l'extraordinaire patrimoine artistique du pays ) .
A noter que les 8 côtés extérieurs de ce baptistère deviennent ... 16 parois , à l'intérieur . Du grand art .

Pourtant , à Parme un célèbre parfumeur a fait sa réputation sur le parfum délicat de la violette .

Mais il est bien difficile de se retrouver dans les histoires qui circulent à propos de la violette de Parme . Ce serait en souvenir de la très aimée Duchesse de Parme ...qui n'était autre que notre Impératrice  Marie-Louise , devenue duchesse de Parme après la chûte de l'Empire
en 1814 .
Généreuse et sage elle fut vraiment très aimée .

Elle aimait particulièrement les violettes et on l'en combla .

 

Jolie histoire MAIS ....JOSEPHINE aussi aimait les violettes et en avait fait son emblême et son message amoureux !
Lors de sa rencontre avec Napoléon elle portait un petit bouquet de violettes à son corsage et le lui aurait donné .  Napoléon , toute sa vie , lui en offrit un bouquet à chaque anniversaire ( et en cueillit quelques brins sur sa tombe avant de partir à Ste Hélène .
Il les garda dans un médaillon
à son cou jusqu'à sa mort ).
 


 

Le jour de son mariage ,
- et Dieu sait que ces deux-là s'aimaient ! -
 Joséphine portait des violettes .

Donc les deux épouses d'un même homme , toutes deux impératrices , se retrouvent  dans l'amour de la même petite fleur , timide et suave .... étrange symbolique .
Napoléon lui aussi aimait depuis toujours la violette qui lui rappelait les sous-bois de sa Corse natale .

Ah... ça fait du bien de savoir que les "Grands" aussi ont leur petit jardin secret . Vous êtes aussi "riches" qu'eux si vous en avez un .

Fleur de l'amour impérial la violette prit aussi une importance historique que l'on n'attendait pas .

Vous avez ce que c'est : dans la vie , la Roue tourne ( " il ne peut pas pleuvoir toujours au même endroit " résumait sobrement la grand'mère de l'un d'entre nous ) . Pour Napoléon aussi , la Roue a tourné ( voir ce qu'en disait Henri Monnier : " Ce qui a perdu Napoléon , c'est l'ambition . S'il était resté simple officier d'artillerie , il serait encore sur le trône .")
Bref , après les sommets , la chûte. Et l'exil ( le 1er , tout au moins ).
Mais , croyez-vous qu'il se soit senti abattu , résigné ? ( il avait dû lire de bons auteurs comme nous , qui disent " n'abandonnez jamais , serrez les dents et avancez !").
Pas résigné du tout .

Arrivé à l'Île d'Elbe , Napoléon se mit à échafauder des plans pour en revenir et reprendre son trône .  "Je pourrais bien revenir un jour de Printemps , avec les violettes " promit-il un jour .

Ce "scoop" eut vite fait le tour des armées et du pays tout  entier où il avait encore des millions de fidèles partisans .
On lui trouva un surnom affectueux , le soir autour des feux de camp :"le Père la Violette" , voire "le caporal Violette" dans les salons où l'on conspirait (parce qu'on y croyait et qu'on l'espérait , ce retour ).

La violette devint aussitôt enblême et signe de reconnaissance , fleurissant un peu partout :
 

 - Aimez-vous les violettes ?" se demandait-on avec le frisson des grands conspirateurs .

"Les 100 jours" lui donnèrent - temporairement raison .... mais les opposants avaient eu peur , et s'employèrent à faire la chasse à tout ce qui avait participé à cette conspiration .
Et même ... à une petite carte représentant un bouquet de  violettes !

 

Etait-ce de la paranoïa aigue ? Beu.... pas tant que çà , regardez bien ce que l'on y voit :


 

Eh oui ! C'est un maestro du trompe-l'oeil qui a dessiné ce bouquet .
On y voit très distinctement les profils de Napoléon , de Marie-Louise et du petit Roi de Rome .
Cette phobie gouvernementale envers l'humble petite fleur dura jusqu'en 1874 : les Bonapartistes n'étaient plus guère à craindre pourtant ... Napoléon étant mort depuis le 5 mai 1821 !

Marie-Louise , devenue duchesse de Parme , continua jusqu'à sa mort en 1847 de signer certaines de ses lettres d'une  petite violette

L'histoire de ces violettes a inspiré de près ou de très loin , des films , des livres , une opérette :

ah , l'inimitable ... Luis Mariano !!!!

 

Voici des liens attendrissants :http://www.youtube.com/
watch?v=DSo1G2HQIcA

http://www.youtube.com/
watch?v=YCG5U5EnhUI&NR=1
 

http://www.youtube.com/watch?
v=PRjVFe3B01Y&feature=related


et  un llivre sorti en mai dernier

auteur :
Alain Fillion

 

Il  existe 2 liens fabuleux vous permettant de visiter , à 360° le Duomo et le Baptistère de Parme . Les voici :

http://parma.arounder.com/en/city-tour/cathedral.html

http://parma.arounder.com/en/city-tour/baptistry.html

©