Page précédente

Page suivante

INDEX                       Tout sur nous ?

Ecrivez-nous : unmomentdecalme@aol.com

* dire "Merci" à sainte Rita

* autre Ex Voto de remerciement

Donnez ! Donnez vous aussi , sur la Page Tendresse ! Donnez de l'espoir ,
du calme , de l'expérience .... d'autres en ont besoin et viendront les chercher .

Pour donner espoir et courage : un mail de 2 ou 3 lignes ( pas plus ).

Nous sommes à Modène . Ou tout au moins , Lulu est allée à Modène au cours de son voyage en Italie de l'été 2010 .
Modena ( on va tout-de-suite prononcer correctement à l'italienne , c'est tellement plus joli et ça fait si bien voyager dans sa tête !...alors , c'est dèna en insistant bien sur la 1ère syllabe ) est une très jolie petite ville d'Emilie Romagne , sur la ligne Piacenza ( pas loin de Chiaravalle della Colomba et de Lodi ) , Parma et Bologna .



Modena : marbre , grilles finement ouvragées , élégance et richesse

Superbe Duomo !
( mais on ne voit pas son  campanile , "la ghirlandaia" , tout emmailloté lui aussi comme celui de Parme , pour restauration ) ...


... avec , pour rappeler qu'elle dominait une bonne partie du Nord de l'Italie , les Lions de la Sérénissime ( Venise ) pour en garder l"entrée .

Sur la place principale , à l'angle d'une rue : la Buonissima !
 

Vous la connaissez , curieuse comme une chatte , Lulu s'est fait expliquer qui était cette dame , toute blanche là en-haut .
- je suis tombée sur un vieux Monsieur charmant " dit-elle avec un grand sourire .
En fait , elle les choisit avec soin , ses interlocuteurs : ils doivent être d'un certain âge ( retraités , comme çà ils ont le temps de papoter ) , " et l'air convenable " !  (on dirait un peu une petite annonce matrimoniale mais c'est la technique-Lulu et apparemment  elle lui réussit : c'est fou le nombre d'anecdotes qu'elle a obtenues ainsi ).
- C'est la dame la plus connue de Modena !" - sourit l'honorable interlocuteur ( ancien commerçant en épicerie de luxe - pardi ! on est dans la patrie du vrai Vinaigre Balsamique ! ) . " mais on ne sait plus très bien qui elle est car elle est sur cette place depuis l'an 1250 .
Peut-être s'agit-il d'une très riche dame qui a distribué sa fortune aux pauvres pendant une période de disette ou de peste ? Vous voyez qu'elle met la main droite au petit sac qui pend de sa ceinture et où se trouvaient ses pièces d'or alors que sa main gauche va vers son coeur en signe de charité ."

Impressionnée , Lulu opine respectueusement , ce que voyant , son interlocuteur ajoute comme en confidence : " on dit même que ce serait la comtesse Mathilde de Canossa ( 1046-1115 ) , grande figure s'il en fut de la noblesse,  bien-aimée de l'Eglise pour l'appui décisif  qu'elle apporta au pape lors de la querelle entre Guelfes et Gibelins ."
 

Avec de tels "états de services" Mathilde ne pouvait être que statufiée ( depuis plus d'un millénaire maintenant ) et il est bien possible aussi que ce qu'elle tient dans sa main gauche ... soit l'emblême de la vertu , de la puissance et de la générosité : une grenade , un melograno , comme dans certains tableaux de l'époque .
En effet , le geste de la main gauche est un peu raide , comme si elle brandissait quelque chose .
De toute manière , c'est beau , cette "bonne dame " qui donne tant .
D'où le nom qui lui a été donné , " la plus que bonne " ...la Buonissima !

Plutôt qu'un nom , c'est un grand coeur que l'on a honoré. Emouvant .


C'est comme çà qu'on écrit l'histoire !
Mais depuis , Lulu a beaucoup lu et il semblerait que la véritable origine d la Buonissima soit  bien différente !

La Buonissima

Cette "bonne dame" n'a pas toujours été , sous son petit auvent en forme de coquille , en hauteur au coin de la Via Castellaro et de la Piazza Grande.

Non . Elle était simplement debout  sur  la Grande Place du Duomo et certains se demandent même s'il ne s'agissait pas ...d'une petite marchande , offrant d'une main fruits ou fleurs et rangeant , de l'autre main , l'argent de la vente précédente dans son escarcelle .

Une petite marchande des 4 saisons , quoi ?
Il ne fait tout-de-même pas exagérer .....

... ou alors , fraiche et rose , avait-elle été élue "Reine du marché " qui se tenait justement sur cette place ?

QUE NENNI !

" Ne anche per sogno !"  ( même pas en rêve comme on dit là-bas ).

La belle se tenait devant le "Bureau des Poids , Mesures et Facturations" terrible et consciencieux garant des bonnes pratiques commerciales .
Qui penserait qu'au Moyen-Âge les choses se faisaient à l'à-peu-près se tromperait lourdement .
Comme dans nos campagnes : "un sou , c'est un sou".
Une mesure de froment , c'est une mesure de froment .


Velours brocards ou grosse laine , la mesure est la même et le métrage précis ( le marchand étant toujours libre de ce que l'on appelle maintenant "un geste commercial" ! ).

Et donc il fallait des mesures de référence bien définies . Elles étaient conservées dans le-dit Bureau et celui-ci devait vérifier et certifier les instruments de  mesure utilisés par les commerçants .
La "Buonissima" trônait sur une petite  estrade soutenue par 4 colonnes sur lesquelles étaient reportées très exactement les mesures de longueur , de capacité , etc ... et pour faire bon poids ... ce qu"elle tenait à la main  >>>>>>>

C'ETAIT UNE BALANCE !!

Elle ne s'appelait pas non plus la "Buonissima" , la plus-que-bonne, mais bien la "Buona stima " :
la bonne estimation ( la juste mesure autrement dit ).
Avec le temps , les choses se sont peu à peu transformées :
* ** d'abord il fallait de la place , alors on l'a juchée en hauteur SANS ses colonnes-étalons ( il en reste quelques-uns sur un mur latéral du Duomo ) et donc on a perdu de vue sa fonction ; un coup de vent ou un voleur l'ayant dépouillée de sa balance .
*** et puis "buona stima" s'est vite transformée en "Buonissima" de prononciation plus aisée .... ouvrant la porte à toutes les légendes , au fil du temps .
On dit peut-être encore " connu comme la Buonissima" ... mais à notre avis , ce n'est pas une référence !
Et puis ça n'a plus retenu du tout les fraudes et vols en tout genre .... mais çà , c'est une autre histoire : page suivante .

 

©