Page précédente

Page suivante

INDEX                       Tout sur nous ?

Ecrivez-nous : unmomentdecalme@aol.com

* dire "Merci" à sainte Rita

* autre Ex Voto de remerciement

La Page Tendresse  est faite de votre force , de votre espoir, de vos efforts et de vos victoires , pour les aurtes .

Pour y contribuer : un petit mail de 2 ou 3 lignes ( pas plus ) .

La soupe
de Tonton Félix

L'un de nous a eu pour grand'oncle ( calculez un peu , ça ne date pas d'hier ) un géant pacifique et drôle , prénommé Félix , monté de son Aveyron natal à Paris pour "faire goûter de la bonne cuisine à tous ces gensss de la capitale . "
Ce gentil Félix y arriva fort bien et finit par avoir son propre petit  restaurant qui faisait les délices de ses clients .
C'était donc un homme heureux , n'ayant que deux passions dans la vie : la cuisine ... et la belle Rosette ( ah , la petite coquine , nous vous en reparlerons un jour !  ) , jolie petite parisienne qui lui tourna la tête et le coeur en un clin d'oeil avec ses jolis yeux bleus et son petit accroche-coeur : elle devint tout naturellement "Madame Félix" .
A ce titre , elle eut accès , en cachette , aux sacro-saints
"cahiers -secrets " de Félix .

En  effet , toute sa vie , Félix a recopié , de sa belle écriture calligraphiée , les recettes des grands cuisiniers , ces "grands anciens" qui l'ont précédé .
Il y a là de vrais trésors .
il ne fera sans doute pas plus d'une recette sur dix , mais celà
ne fait rien , "elles sont là" et il en est heureux . Et fier .
Les fameux cahiers se sont transmis de génération en génération naturellement .
Il y a parmi ces grands noms , quelques recettes de Brillat-Savarin ( Jean-Anthelme pour les amis ) ingénieur , savant , médecin , politicien et ... cuisinier d'exception ( né à Belley , dans l'Ain , non loin de notre chère Bresse ).
Un chapître concerne les " Magistères restaurans "
( " aliments  reconstituants " ) dans la rédaction desquels l'auteur mêle toute la gamme de ses connaissances . En voici un  >>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>
"Prenez 6 gros oignons , 3 racines de carottes , une poignée de persil . ..faire chauffer et roussir au moyen de bon beurre frais . Quand ce mélange est bien à point jetez-y 6 onces de sucre candi , 20 grains d'ambre pilé , avec une croûte de pain grillé et 3 bouteilles d'eau que vous ferez bouillir pendant 3/4 d'heure en y ajoutant de nouvelle eau pour compenser la perte qui se fait par l'ébullition , de manière qu'il y ait toujours 3 bouteilles de liquide .
Pendant que ces choses se passent , tuez , plumez et videz un vieux coq , que vous pilerez chair et os , dans un mortier , avec le pilon de fer ; hachez également 2 livres de chair de boeuf bien choisie .
Mêler les 2 farces et y ajouter suffisante quantité de sel et poivre .
On les met dans une casserole sur un feu bien vif , de manière à les pénétrer de calorique , et on y jette de temps en temps un peu de beurre frais , afin de pouvoir bien sauter ce mélange sans qu'il s'attache .

- Vieux coq , vieux coq ??? Jamais en retard , en tout cas !
Racistes ! Assassins !"
NB : voir la sombre destinée du
Coq-à-Pacaud .
( NB : "On peut remplacer le vieux coq par 4 vieilles perdrix , et le boeuf par un morceau de gigot de mouton : la préparation n'en sera ni moins efficace , ni moins agréable ").

  Et la page de cette extraordinaire recette se termine par cette affirmation tranquille : 
" Bien entendu que ceux qui s'en serviront glorifieront le professeur ."
Avouez quand même que ce genre de recettes avaient de l'allure et tout pour encourager les cuisiniers ( ... et les médecins assez futés pour en conseiller
la recette ).

"Quand on voit qu'il a roussi , c'est-à-dire que l'osmazôme  ( "C'est l'osmazôme qui fait le mérite des bons potages; c'est lui qui, en se caramélisant, forme le roux des viandes; c'est par lui que se forme le rissolé des rôtis; enfin, c'est de lui que sort le fumet de la venaison et du gibier." ) est rissolé , on passe le bouillon qui est dans la 1ère casserole ; on en mouille peu à peu la seconde , et , quand tout y est entré on fait bouilllir à grandes vagues pendant 3/4 d'heure , en ayant soin d'ajouter de l'eau chaude pour conserver la même quantité de liquide

Au bout de ce temps , l'opération est finie et on a une potion dont l'effet est certain toutes les fois que le malade , quoique épuisé par quelqu'une des causes que nous avons indiquées , a cependant conservé un estomac faisant ses fonctions .

Pour en faire usage on en donne , le 1er jour 1 tasse toutes les 3 heures jusqu'à l'heure du sommeil de la nuit ; les jours suivants 1 forte tasse seulement le matin , pareille quantité le soir , jusqu'à épuisement des 3 bouteilles .

On tient le malade à un régime diététique léger mais cependant nourrissant ....Il n'arrive presque jamais qu'on soit obligé de recommencer une nouvelle confection ."
( Ouf ! ... ce n'était pas rien à faire ). 

 NB : notre Bon Docteur déconseille fortement ce reconstituant !

Autrefois , toute mère avisée expliquait à sa fille quelle importance

tenait la bonne cuisine dans un ménage , mais que pour bien cuisiner il fallait se donner du mal : pas de fée pour vous aider
Aussi n'est-il pas très étonnant de trouver dans ses "carnets secrets" , de la main de Tonton

Félix , la recette de " la soupe à la vertu de la ménagère " .
C'est absolument authentique mais nous n'avons pas la preuve que sa jolie Rosette s'y soit entièrement consacrée ....( chut !)

En fait , on retrouve cette soupe , toujours accompagnée de cette bonne odeur de "vertu" , dans la cuisine de nombreux peuples tout autour de la Terre .
Dans de nombreux pays on a adapté la recette aux traditions et aux possibilités  locales , par le choix et le nombre des ingrédients utilisés .
Le principe est le suivant : rassembler 7 sortes de céréales restées au fond des sacs , 7 sortes de légumes de la saison oubliés dans le jardin , 7 sortes de légumes secs , 7 sortes de petits restes de viande , 7 sortes de ... tout ce que vous voudrez ( des pâtes en Italie , naturellement ) , 7 sortes d'épices , etc ....
Ensuite il suffisait de laisser mijoter ... 7 heures ( en remuant souvent parce que ça a tendance à attacher tout ce petit monde en ébullition ).
"Sept heures en cuisine rendent toute femme vertueuse "
( elle n'a pas le temps d'aller baguenauder Dieu sait où ) .Vu ?

Autres soupes parlant d'autrefois :

* la soupe aux lentilles du 1er de l'an : c'est le porte-bonheur immanquable de l'Italie ( si on fait  mijoter avec lard ou saucisses .... ça devient le 1er péché de l'année )

* la soupe de fêves de Saint Antoine : avec quelqus endives et des croûtons , elle rappelle la modeste soupe qu'offrit un couple de pauvres paysans dont Saint-Antoine avait sauvé la fille .

Quant à Saint Martin , il était tellement populaire  au Moyen-Âge que les recettes de soupes qui portent son nom sont innombrables :  traditionnellement faite avec pois cassés , lentilles , haricots secs , orge et fines herbes , elle peut aussi utiliser le potiron , les carottes , les navets , etc.... à l'image de la générosité du saint .


Pourquoi ne pas vous donner plus de recettes de soupe ?

Pour 4 bonnes raisons :
**  on n'oblige plus les petits enfants  à en manger ... et ils grandissent quand même , et beaucoup ; ça nous a fait un coup .
**  autant de recettes que de cuisiniers , amateurs ou non : inventez !!
** sinon , vous en trouverez des centaines sur Internet .
** nous en avons déjà beaucoup parlé sur ce site : les soupes

¤ à l'oignon
¤ pour la Befana
¤ celle d'Yvon , en Bresse
¤ celle du chien d'Fonsine
¤ quand "yarienkiva"
¤ celle de l'homme qui aimait

¤ celle qui se trouvait là
¤ le Risi-Bisi du Doge
¤ celle du Troubadour
¤ celle de l'Etoile
¤ celle du chien aux longues oreilles
¤ celle de Verlaine
¤ la vôtre PTendresse44

Si vous n'avez pas d'idée , allez voir les hilarantes "soupes-opéras" .
 Et si vous avez trop mauvais moral .... c'est le Superman Des Charlots qu'il vous faut ( mais si ! ):  Mange ta soupe Herman !

©