Page précédente

Page suivante

INDEX                       Tout sur nous ?

Ecrivez-nous : unmomentdecalme@aol.com

* dire "Merci" à sainte Rita

* autre Ex Voto de remerciement

La Page Tendresse ... c'est comme la Tendresse  elle-même : ça vous donne un peu de chaleur et de soleil dans le coeur ,  juste ce qu'il faut quand il fait froid dans les coeurs ou dehors .
Pour l'enrichir : un petit mail de 2 ou 3 lignes .

 

  ... ça va bouillir !
La soupe  fait tellement partie de notre civilisation qu'elle se retrouve "à toutes les sauces" ( si l'on peut dire ) dans notre langage .
Elle a ses catégories .
Ses instruments ?
*** on la fait , selon la tradition , dans un pot
( en terre ou en fer selon la richesse du paysan au Moyen-Age ) .

Il est bien connu d'ailleurs que
"c'est dans les vieux pots qu'on fait la meilleure soupe " dicton réconfortant pour les ménagères privées alors de l'énivrante abondance des supermarchés . Economisons . 
On rappelait aussi ce dicton quand une femme "déjà d'un âge" comme on disait , se re-( ? )-mariait . Il fallait bien la valoriser un peu , la pauvrette , qui n'avait pas découvert non plus les multiples crèmes anti-âge- toujours meilleures que la précédente et uniquement mises au point "... parce que vous le valez bien ." Le pot devint l'ustensile de prédilection de la campagne , alors que les seigneurs "rôtissaient " .

Et c'est ainsi que dans certaines campagnes ( vers le Morvan ) on vénérait Saint Pot-ancien .
Il s'occupait , semble-t-il , de tous les maux et douleurs des "anciens" , de la tremblotte aux vieilles douleurs ... ce qui n'est déjà pas mal .
Malheureusement on n'en trouve plus trace de nos jours ... et c'est sans doute pour celà que nos anciens ne vont guère mieux que les précédents dans ces 2 types de maladies !
Bing sur le nez des docteurs ! .

Pour vider efficacement le pot
on avait naturellement une grande
"cuillère à pot" ... d'où l'expression "faire les choses
en 2 coups de cuillère-à-pot
" .
A notre avis c'est bien plus '"franc" que la louche , dont l'origine néerlandaise nous semble quelque peu ...  louche .

Son histoire ?
C'est l'histoire des pauvres paysans comparés aux riches seigneurs ( ce n'est pas nouveau , cette histoire-là ).
Lorsque la France était agricole dans son ensemble , que mangeait-on ? Des céréales ( sous toutes leurs formes ) et des légumes , que l'on faisait bouillir et rebouillir dans un coin de l'âtre . Vers l'an 1100 la "soupe" était la
tranche de pain sur laquelle on versait le liquide et les légumes ( avec un peu de viande ou de lard les jours de fête ) .
Et comme la tranche de pain était bien à plat au fond de l'écuelle , on "trempait la soupe" avant de la manger . Parfois même on la trempait avec du vin , si on n'avait vraiment rien de plus consistant , ou bien "en plus" pour donner des forces aux soldats paraît-il . Jeanne d'Arc en était friande , 5 ou 6 fois par jous paraît-il ! Eh bé ! !
Beaucoup de civilisations revendiquent cette soupe ... et même son nom !
En sanscrit celà voudrait dire
" bien nourrir " ... ce qui est vrai .
En allemand et en italien : du pain imbibé de bouillon ( d'où l'expression "se non è zuppa , è pan bagnato" : si ce n'est pas de la soupe , c'est du pain trempé".... ce qui n'a rien à voir avec notre méprisant " c'est pas d'la soupe , c'est du rata ...." qui se référerait plutôt à une vague ratatouille loupée et allongée d'eau ) .
Ses formes ?
La bonne vieille soupe du paysan n'était sans doute pas assez distinguée , on la passa , la délaya , etc.... et l'on obtint avec délices : des potages , des crèmes , des veloutés et autres consommés .
La mode aidant , comme toujours , ce que l'on avait méprisé hier devint du dernier chic , les plus grands cuisiniers attachant jalousement leur nom à leur recette favorite , ou encore dédiant une nouvelle façon de procéder au roi , aux princes , bref à tout ce qui brillait !
Bof , après tout ...
La soupe ne fut d'ailleurs pas pour rien dans l'évolution de l'industrie d'un instrument culinaire : la cuiller .
Si nos lointains ancètres ont bien eu l'idée de se servir de coquilles vides en guise de cuiller , les Romains , eux ,  arrangèrent les choses en se basant sur le petit instrument avec lequel ils mangeaient ... les escargots ( "cochlear " , devenu " cuiller " )
Pas banal ce voyage !

Et des cuillers , il y en a des tas .
Tout d'abord , celles qui s'écrivent  " cuill
ères " :
pas de panique , ce sont les mêmes .
Ensuite , celles qui se prononcent encore " qu
eu-illères " : ce sont les mêmes aussi , mais elles se font rares , tout évolue .
Qui dit encore de quelqu'un qu'il a
rendu ou avalé sa cuiller , pour dire qu'il est défuncté comme on disait dans Cyrano  ?
(" On ne peut faire, sans défuncter avant l'âge,
La moindre allusion au fatal cartilage !"  )
 ( son nez )
Toujours est-il que la cuiller-à-pot  s'individualisa en "cuiller de table ou cuiller à bouche " de taille forcément plus réduite ( et heureusement car "... une cuiller pour Papa , une cuiller pour Maman  ..." allait confiner au gavage des oies ...en 2 coups ( ou 3 ou plus , quand on n'aime pas la soupe , ça traîne )de cuiller-à-pot .

A propos de cuiller , nos amis anglais ( perfide Albion !... tout le monde n'y est pas aussi sympa que Lady Patricia et Lord Harry ! ) ont tenu à se distinguer dans son maniement : alors que chez nous on porte la pointe de la cuiller à la bouche , eux , ils utilisent le côté ... "so british "... mais plus risqué  , demandez à Tim et à Tom qui ont beaucoup. voyagé .
 

La cuiller est donc devenue " à soupe " , donnant toutefois naissance à une vaste famille ;
* à entremets
* à sauce ( un peu snob )
* à dessert  , ou encore "petite"
* à café , à moka , etc ....
elle est même devenue une référence de volume .... sur laquelle personne n'est d'accord ,
( de 11 ml chez les Romains à 20 ml en Australie )  mais en cuisine l'inspiration remplace souvent très avantageusement la balance .L'essentiel c'est que la soupe soit bonne et ait bien bouillonné pour concentrer ses parfums ( ce n'est pas du café "bouillu", çà ! ).

A propos d'ustensiles , la soupière a donné lieu aussi à une débauche artistique importante , dans toutes les matières : la porcelaine , la  céramique , et même l'argent .
 Certains sportifs , quand à eux , ne rêvent que de remporter "la soupière" pour la mettre dans une vitrine , et pas à la cuisine .


Simplicité céleste pour le Petit Jésus , encore que les Evangiles ne parlent jamais de "soupe" mais de "souper" . Souper ?

Les heures de la soupe ?
 
C'est naturellement la vie du paysan qui règle l'heure de la soupe . S'il part aux champs dès l'aube il prend des forces avec une bonne soupe brûlante ( dans certains monastères aussi , après les premiers offices dans les immenses et glaciales salles gothiques ) ; mais le plus souvent on part travailler le ventre vide et l'un des deux seuls repas de la journée ( le "dîner" ) est pris vers 10-11 heures . Le second ( le "souper ") étant   pris entre 16 et 19 heures .
"
Lever à 6 , dîner à 9 ,
 
Souper à 6 , coucher à 9 ,
 Font vivre des ans jusqu'à 99 "
Ce n'est qu'après le XVIIIème siècle que le mot "déjeûner" apparut à midi et le "dîner" le soir ( le "souper" étant souvent reculé à la sortie du théâtre ou du concert ). l'un de nous se souvient du quiproquo renouvelé causé par l'usage ancien du mot "dîner" de sa grand'mère bressane qui attendait de pied ferme ses invités parisiens à midi sonnantes !  Tout évolue . Il faut suivre .

Il y aurait encore beaucoup à dire à propos de la soupe , mais nous ne voulons pas que vous vous disiez " j'en ai soupé ! "  c'est parfaitement français ( c'est dans le dictionnaire ) mais rangé dans les expressions familières . C'est tout-de-même moins lourd que son dérivé " j'en ai ras-le-bol " . c'est moderne , mais pas mieux .
 Nous ne dirons donc rien du potage , du pot-au-feu , de la potée , du brouet , etc ....
Par contre , le bouillon a nos faveurs ... en vertu de ses propriétés thérapeutiques : Ambroise Paré prescrivait comme "bouillon de santé" un bouillon de jarret de veau et de poulet . Les américains le  savourent encore sous le nom de "chicken soup" . Les recettes en sont innombrables selon que l'on veut "soigner"  la grippe , la dépression ou le chagrin d'amour . Magnifique . Et sain .

 

Ragaillardis par un bon bol de soupe , nous ne pouvons que terminer ( c'est le cas de le dire ) avec le très célèbre
"Bouillon de onze heures " .
S'ils n'avaient pas eu l'audacieuse négligence de le boire , vous pourriez demander à ses victimes leur sentiment là-dessus , car elles sont nombreuses .
Ce bouillon qui n'a l'air , vu comme çà , que d'un "petit dix-heures"comme nous en préparait notre grand'mère quand on avait la rougeole , c'était >>>>>>>>>>>>

... la Mort !
En fait , c'est à 11 heures du soir que le breuvage était administré , de gré ( le plus souvent ) ou de force , pour agir précisément à minuit ... l'heure du crime bien connue ! Agr !!!............

A propos du bouillon de onze heures :
Allez , allez , ne vous en faites pas : l'empoisonnement est  passé de mode , de nos jours . Vous avez peu de risque à boire votre soupe ou votre bouillon dans des conditions raisonnables .
Méfiez-vous seulement si vous êtes célibataire , riche , de santé précaire , d'âge très avancé , insupportable et parano ( ça fait beaucoup , mais il y a des gens comme çà ) .
Si vos héritiers , rassemblés en meeting dans votre cuisine , refusent de vous acheter de la soupe en sachets ou en briques et s'obstinent à vouloir vous préparer un bon bouillon tous ensemble  : là , on vous le dit ... méfiance !
Demandez la recette ....
et surtout préférez les petits-beurre  .!
Pourquoi "boire la tasse" et  risquer de vous en remettre un  peu  difficilement ?

Quant au titre de cette page ( "ça va bouillir " ) il nous a donné un coup de vieux : plus personne ou presque , dans notre entourage , ne se souvient de cette épopée radiophonique vers 1950 , sur RTL , avec Zappy Max , pour une publicité complètement loufoque de la lessive Sunil .
Vous voyez , la mémoire est bonne . Nous nous souvenions même de l'accent circonflexe sur le i des 2 premières personne du pluriel au passé simple du verbe bouillir : nous
bouillîmes , vous bouillîtes !   Eussiez-vous bouilli si nous vous en avions parlé ? Mystère ....

©