Page précédente

Page suivante

INDEX                       Tout sur nous ?

Ecrivez-nous : unmomentdecalme@aol.com

* dire "Merci" à sainte Rita

* autre Ex Voto de remerciement

Vous avez envoyé un petit message sur la Page Tendresse ? Aucun de ceux qu'il aura aidé ne vous répondra . La réponse ,  est elle dans votre coeur , devenu tout joyeux .

Pour l'enrichir encore : un petit mail de 2 ou 3 lignes , c'est tout .

Obligés ? Vraiment ?

Vous savez comment ça se passe : c'est souvent à l'occasion d'un décès qu'une famille se déchire .
Le partage des biens du " de cujus" (
c'est parfaitement ... latin et français , c'est le défunt dont la succession n'est pas encore règlée ; après , selon les cas , il devient " notre cher disparu" ou
" ce vieux grigou de...
" ) est souvent la source principale de la bagarre , pour bien peu de choses en général .
C'est ce qui vient d'arriver à l'une de nos jeunes amies ( une gamine de 50 ans ) à laquelle sa soeur vient d'envoyer une lettre incendiaire autant qu'inattendue , qu'elle a bien dû faire mijoter pendant une quarantaine d'années . Tout y passe : elle , son mari , ses enfants .... il n'y a que le chien qui en réchappe mais c'est un brave vieux labrador à la vue basse que tout-le-monde aime .


Et voilà notre jeunette aux cent coups : - je vais lui répondre ceci , et puis celà ... je vais lui écrire , ou mieux encore , lui téléphoner , échafaude-t-elle."

Le cher époux  lui-même ( qui
à notre avis n'est pas blanc-bleu dans l'affaire , étant donné le fort caractère  qu'il montre parfois ) aurait aussi rédigé une réponse "
... juste en ce qui me concerne , en ce qui concerne mes enfants et à propos des critiques qu'elle ose faire sur toi en tant que ma femme ; je me tiens à ma place , tu vois  ".dit-il sobrement en bon époux. Comme vous voyez , les choses sont en bon chemin ... pour déclencher le 3ème conflit  planétaire .

Nous n'avons pas mis très longtemps à constater , une fois de plus , la cohésion indéfectible de notre petite équipe . Quelques coups d'oeil entendus ont suffi .
Pour une fois , ce n'est pas Lulu qui s'y est collée ( elle n'a pas l'air assez sérieux et pouffe de rire trop souvent ) . L'un d'entre nous a pris son air le plus étonné et a demandé avec grande douceur :
" Mais , POUQUOI veux-tu lui répondre ??? "
Tête de notre jeune amie .
Hochements navrés et néanmoins interrogateurs de notre part ( oh les fourbes ! ).
- Mais , il faut bien que je lui réponde ." souffle notre candide interlocutrice , sidérée .
Nouveaux hochements navrés de notre équipe ( même ceux qui ont de l'arthrose cervicale ) .
Elle commence à vaciller sur ses bases . Mais si les Anciens , réputés sages et bien élevés , ne sont plus conscients des devoirs incontournables de tout citoyen ... où va-t-on ? Qui pourra la conseiller et la soutenir ? Mince !
- Quand même , les cuillers en vermeil je m'en fiche , mais je ne peux pas lui laisser dire de telles choses !" affirme-t-elle après avoir repris un peu de forces .
Et là , devinez qui prend la balle au bond ?..... Lulu bien sûr  >>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>


- TROP TARD , c'est déjà fait" pouffe notre Lulu . Et elle n'a pas tort , il est vrai que la soeur en question a bien fait et dûment envoyé la-dite lettre .
Hochements subitement très très approbateurs de notre part  ( çà , c'est de la gym ! ).  Lulu reste modeste ( canaille , va !).

Oui , mais , tout-de-même , il y a des limites !
Que sa soeur ose lui écrire des choses pareilles , celà mérite une réponse énergique de sa part !
C'est de la légitime défense , non?  Notre égo est friand de légitime défense , c'est son gâteau préféré qu'il a même tendance à consommer en plusieurs fois ( le temps qu'il refroidisse bien ) sous les encourragements pernicieux de la vengeance .
Ouh , lala !
Vite , vite , appelons notre cerveau à la rescousse , sinon ...



Eh bien non .
Désolés .

Il n'y a légitime défense QUE lorsque la vie est menacée .

Même si l'amour-propre , l'orgueil, l'égo , l'affection familiale , etc.... en ont pris pour leur grade :


il n'y a là
aucune obligation
( de réponse , en l'occurrence )
si ce n'est celle que nous voulons bien nous imposer .

De toute manière , le verbe "OBLIGER " lui-même n'est pas sympathique : il est formé à partir de "ligare" ( lier ) et "ob" ( à cause de , ou en échange de ) .
Au moyen-âge il était utilisé quand il s'agissait de se donner en  caution , et puis l'évolution s'est faite vers l'engagement moral , et puis vers l'engagement tout court ... pour en arriver à l'un des sports favoris de la race humaine : la domination de ses semblables .Seule l'obligation faite par la Loi est censée être juste et nécessaire .



Et c'est ainsi que l'on se retrouve ligoté par un tas de choses ....
ce qui vous a tout-de-même une petite incitation à se libérer , rien que dans son étymologie .
Vous voyez , il y a de l'espoir .

LIGOTER :  même racine qu'obliger : "ligare" ( lier ) ... mais emploi nettement plus frivole ( à l'origine ) si l'on peut dire .
La ligote était le lien avec lequel on attachait la vigne , mais aussi la courroie intérieure du bouclier
 
et même >>>>>>>>>>>>>>>>>>>>


.... la jarretière !
C'est bien plus mignon .
Mais ce n'est pas pour çà qu'il faut se laisser ligoter !

... ni par le temps , ni par les gens , ni par les soi-disant "obligations" .Il n'y a qu'une seule chose ( en dehors de la loi ) qui puisse nous ligoter : c'est la parole que nous disons .
" Tu es maître de la parole que tu n'as pas encore dite , la parole que tu as dite est ton maître ."
Richesse infinie .

            Allez donc , silencieusement mais allègrement , voir la page suivante . Elle en dit long sur le silence .


Ah , cette "obligation" !

Parlons-en !

Elle vous écrase comme une punaise .
Elle est pesante , nuisible , anesthésiante , aveuglante .
Le pire c'est que bien souvent , la perverse , elle développe chez sa victime , le "syndrôme de Stockholm" ( devenir amoureux de son tortionnaire ) qui est d'autant plus dangereux qu'il n'est pas une maladie mentale à proprement parler.
La pauvre victime est parfaitement "saine d'esprit" par ailleurs mais tient mordicus à son obligation qu'elle considère comme morale , voire admirable . C'est le cas de notre malheureuse amie. " j'ai été bien élevée , je n'y peux rien " dit-elle . Autrement dit , on m'a inculqué ( sans doute avec la meilleure intention ) un certain nombre d'idées que je ne soumets jamais à l'examen de ma raison personnelle .
Mais , c'est DANGEREUX , çà .
Une fois de plus : " le patron de votre pensée , c'est VOUS ."

Comme disait notre bon Docteur d'un de ses collègues  ,chasseur :  
-- C'est un garçon brillant mais dangereux : dès qu'il voit quelque chose bouger , il tire !... l'ennui , c'est que , comme çà , il tire directement avec sa moelle épinière , ça n'a même pas le temps de monter jusqu'au cerveau ."
Attention à nos jugements : parfois ils n'ont même pas le temps non plus de monter jusqu'au cerveau
.

 

©