Page précédente

Page suivante

INDEX                       Tout sur nous ?

Ecrivez-nous : unmomentdecalme@aol.com

* dire "Merci" à sainte Rita

* autre Ex Voto de remerciement

Pas besoin d'aller loin pour trouver espoir , courage et force : c'est sur la Page Tendresse .
Pour l'enrichir : un mail de 2 ou 3 lignes  ( pas plus ) .

 

Bergamo
Ecoutez Diane Tell  : elle a raison !
BERGAME ( Bergamo ! ) n'est pas très loin de Milan ( entre le Lac de Garde et le Lac de Côme , Lulu avait continué tout droit en sortant de Solférino en direction du Lac Majeur ) .
 C'est une ville " à deux étages" , la Bergamo d'en-bas ( encombrée , sans grâce particulière aux yeux de Lulu ) et la Bergamo d'en-haut , merveille des merveilles selon notre voyageuse
( nous la mettons en boite mais sommes bien contents de profiter de ses photos ! ).

SI J'ETAIS UN HOMME ...
... Je t'offrirais de beaux bijoux,
Des fleurs pour ton appartement,
Des parfums à vous rendre fou
Et, juste à côté de Milan,
Dans une ville qu'on appelle Bergame,
Je te ferais construire une villa,
Mais je suis femme et, quand on est femme,
On n'achète pas ces choses-là.

( cé ben beau çà ... )

"Si j'étais un homme "
écrit et chanté par Diane Tell

Alors , montons à Bergamo-alto .. Le nom de "Bergamo" serait d'origine étrusque , ou celte , voire grecque , voire indo-européenne et remonterait à XIII siècles avant Jésus-Christ .
De toute manière , il veut dire la même chose dans toutes ces langues : ceux qui habitent tout en-haut , sur la montagne .
Il ne faut donc pas s'étonner d'avoir à monter sur des kilomètres avant de passer la porte monumentale qui y mène .

Fort heureusement , la ville a organisé un parking ( ombragé et  gardé par un sympathique gardien qui ne demande qu'à tailler une petite bavette ) . De là , on monte encore , à pied , par des petites rues pittoresques

Voici la ruelle de l'aigle noir .


une voûte passant sous une vieille maison

une ancienne maison à 5 étages
( sans ascenseur à l'époque ! ) reconvertie en restaurant .


une belle fontaine sur une place


sur le mur d'une modeste maison, une petite statue de "la Madonna" en terre cuite , très fine ( chez nous elle serait déjà volée ou cassée ! .... pas à Bergamo ).

Et on arrive sur la place principale , en haut de quelques marches .
Elle est bordée d'anciens palais , mais bien fournie en terrasses de restaurants pour les touristes  .


au milieu de la place : une magnifique fontaîne entourée de lions-gardiens ; le sol de la place est pavé ....avec des interstices qui sont de vrais pièges pour les pattes des petits chiens . Bouh !!

 

Tout au fond de la place , à droite , l'escalier d'un ancien palais est décoré d'oriflammes et de fleurs :


sous la voûte , on devine un passage menant au saint des saints : Ste Marie Majeure et la chapelle des Colleoni .

En passant devant l'escalier , on frémit un peu devant les emblèmes des "protecteurs" du lieu :


...on a les quenottes dissuasives
..." qu'on se le dise ! "



 

C'est splendide !


 

Une autre voûte conduit à l'archevêché , pleine de fresques encore très belles : :
 


 
La superbe grille qui ceint la Chapelle des Colleoni n'est pas vraiment modeste : le fondateur de la famille y est représenté , avec sa fille Médée (très doux , çà) et son cri de guerre  :  " Colleoni , Colleoni ! " .... qui sert encore de porte-bonheur à ceux qui "savent" sa signification

Les Italiens présents ne manquent pas de passer la main sur cet emblème ( on voit qu'à force le métal est usé ) ... et sont ravis d'initier les touristes capables de les écouter :



" Ma si , signora , Colleoni ...
il en avait tré ! ... ça porta fortouna !"

C'est donc cette particularité anatomique ( confirmée historiquement paraît-il et existant parfois - mais plus souvent résultant d'une imprécision diagnostique , dit notre Bon Docteur ) qui servait de cri de guerre ( et de nom de famille ! ) à cet ancêtre conquérant , l'orgueil masculin lui attribuant alors une invincibilité sur-humaine .
Rien de tel que de bons hurle-ments pour impressionner
( et faire détaler ) l'adversaire , tout bon gorille vous le dira .
Mais Bergamo n'est pas que la ville des Colleoni , elle a aussi donné naissance à un autre personnage fameux : Arlequin .
Pour le rencontrer , c'est page suivante .

 

©