Page précédente

Page suivante

INDEX                       Tout sur nous ?

Ecrivez-nous : unmomentdecalme@aol.com

* dire "Merci" à sainte Rita

* autre Ex Voto de remerciement

"La vie est un Carnaval " ...qui a dit çà ? Ne serait-ce pas Georges Guétary ?mais si !  Alors , sur la Page Tendresse on trouve l'espoir , le courage et la force des autres , pour pouvoir danser sa propre vie un peu mieux .
Pour l'enrichir : un mail de 2 ou 3 lignes .

 

ARLEQuin

Il est l'enfant de Bergamo , que nous venons de visiter page précédente .Symbole de la Commedia dell'Arte et du Carnaval , il n'a pas très bonne réputation , il faut bien l'avouer .
Cependant il est très célèbre , inusable et ... incontournable
( surtout en cette période de carnaval ) :
Marie Laforêt l'a chanté très bien , ce coquin d'Arlequin .
C'est aussi une comptine toute mignonne .
Et Dalida , donc ! Inoubliable .
Les poètes ne sont pas en reste : voici ce qu'en dit Verlaine  : >>>>>

Pantomime

Pierrot, qui n'a rien d'un Clitandre,
Vide un flacon sans plus attendre,
Et, pratique, entame un pâté.

Cassandre, au fond de l'avenue,
Verse une larme méconnue
Sur son neveu déshérité.

Ce faquin d'Arlequin combine
L'enlèvement de Colombine
Et pirouette quatre fois.

Colombine rêve, surprise
De sentir un coeur dans la brise
Et d'entendre en son coeur
des voix
.

En effet , il fallait être poète pour  saisir au vol l'une des multiples facettes de ce coquin .
Voici comment l'a vu Florian :


 
… Un jour de mardi gras
j'étais à la fenêtre
D'un oiseleur de mes amis,
Quand sur le quai je vis paraître
Un petit arlequin leste,
bien fait, bien mis,
Qui, la batte à la main,
d'une grâce légère,
Courait après un masque
en habit de bergère

 

Il est un peu , semble-t-il , le personnage de Saltarello ( le petit bondissant ) , dans "la Mascotte" d'Edmond Audran  ; souvenez-vous :
 

" Danseur plein de brio
De grâce et de souplesse,
Vous voyez devant vous le grand Saltarello,
Le fils de la folie et de Pulcinello.

Ah ! c'est moi, c'est moi Saltarello

Le grand danseur de l'Italie
Lorsque je parais subito

Autour de moi chacun s'écrie :

Qu'il est joli, qu'il est coquet

Et qu'avec grâce il se balance

Ah quel parcours !
ah ! quel jarret !

Voilà le vrai dieu de la danse !
( Arlequin danse très bien aussi , saute et virevolte sans cesse ).

Je sais danser un menuet

Avec un air plein de noblesse

Mais c'est surtout dans le ballet

Que je montre ma souplesse

 

Comme le vent, comme l'éclair

Il faut me voir quand je m'élance

Restant cinq minutes en l'air

Et puis retombant en cadence

 

Aussi chacun me dit : bravo !

Bravo ! bravo ! bravo ! bravo ! "

Au Moyen-Âge Saltarello était un jongleur-danseur bénéficiant d'une musique typique pour mettre en lumière tous ses talents ; écoutez  comme ça sautille !!... c'est parfait pour Arlequin :

http://www.youtube.com/
watch?v=bfTBVdIKenM

Verlaine , lui , a vu Arlequin et ses amis au Clair de Lune :
... douceur et légèreté , gaité , séduction et cruelle volte-face , nostalgie ou solitude , succès ou bouffonnerie , qui sait ?....

Votre âme est un paysage choisi
Que vont charmant masques et bergamasques
Jouant du luth et dansant et quasi
Tristes sous leurs déguisements fantasques.

Tout en chantant sur le mode mineur
L'amour vainqueur et la vie opportune,
Ils n'ont pas l'air de croire à leur bonheur
Et leur chanson se mêle au clair de lune,

Au calme clair de lune triste et beau,
Qui fait rêver les oiseaux dans les arbres
Et sangloter d'extase les jets d'eau,
Les grands jets d'eau sveltes parmi les marbres .

Là , il va sûrement jouer un tour à sa façon et se moque déjà de sa future victime ... ce qui l'oblige parfois à détaler d'une pirouette pour éviter une volée de bâton bien méritée . Ah , le gredin !

Heureux ? Malheureux ?
Admirable coquin ou équilibriste de la vie ? Arlequin aurait été amoureux dit-on .
Mais de qui réellement ?
Avec sincérité ?
Nous connaissons tous , dans la vie courante , de ces fuyeurs maladifs , prêts à toutes les pirouettes , aux éclats de rire déconcertants et qui se cachent pour pleurer . Comment s'étonner qu'ils ne croient en fait en rien ni personne ? Quelle farce , la vie !

les millions d'Arlequin

Je viens de voirArlequin comme un fou
Il m'a conté ceci pour vous
Un soir, tout vibrant d'espoir,
Avec des millions j'allais pouvoir
Tenir celle qui toujours
M'avait refusé son amour,
Et je lui disais...rêve insensé :
Prends mon coeur, tout mon or pour un baiser.
Toi l'insaisissable je t'ai là...
Viens ! Ne refuse pas,
Te blottir dans mes bras...
Mais ce n'était qu'un songe
D'amour
Ah ! Le divin mensonge.
 D'un jour trop court...
Dans un élan fou je croyais la saisir
Frémissant de désir...
O vision troublante,
Ses yeux...
O rêve qui me hante,
Adieu !  Adieu !
Il ne reste rien du bonheur infini
Puisque tout est fini !...
Comme Arlequin faut-il croire un jour
Aux beaux mensonges d'amour...

"Pourquoi , pourquoi faut-il hélas , Que sur la terre ,
Le Bonheur et les fleurs
Soient toujours éphémères ?"
 

Bouhouhou..... nous n'allons tout-de-même pas tomber dans la mélancolie ?

Nous allons plutôt vous raconter l'incroyable histoire d'Arlequin à travers les âges .

Au XXème siècle , il paraît qu'
Arlequin a même cru acheter l'amour de sa belle ... avec ses millions !
C'est une chanson d'André Dassary ( ou de notre Tino national ? ) qui a fait s'embuer bien de jolis yeux du temps de notre jeunesse .
Ecoutez :

" les millions d'Arlequin "

voici ce qu'elle raconte : >>>>>>>

Voici déjà sa maison , tout près de Bergamo . Enfin , la maison qui serait la sienne depuis un ou deux siècles .....
 
mais quand on sait qu'il serait né 14 siècles avant JC ........

 

©