retour à l'INDEX
 

 

retour à Présentation
29 juin :
 Saint
 Pierre
©

Pas si facile que ça , de s'y retrouver , avec Saint Pierre !

Son nom ?  Simon bar Iona..."Simon fils de Jean" ....
                      et voilà que Jésus l'appelle Képha..."rocher"(  "tu es Pierre et sur
                      cette pierre je bâtirai mon Eglise" )
                      et c'est du grec Pétros "pierre" que vient Petrus...Pierre !  
Sa fonction ?  d'abord pêcheur à Capharnaüm ,
                      il est l'un des premiers Apôtres et le premier dans la hiérarchie ...
                      (à ce titre il reçoit "les clefs du Paradis") ;
                      c'est lui le premier Pape !...il évangélise et soutient les premiers chrétiens ; chassé et persécuté, il partira pour Rome qui deviendra  ainsi le siège de la Papauté !
                      ...ce qui lui vaudra d'être crucifié la tête en bas , en l'an 64 sous  Néron ! (Saint-Pierre de Rome serait bâtie sur son tombeau ).
Les images fortes que l'on retient de lui ?
                     * ..."vicaire du Christ" ( " Jésus lui dit : - Pais mes agneaux") ,
                     *..."avant que le coq ne chante trois fois..." et son désespoir ,
                     *...l'Ange qui vient faire tomber les chaînes de ses mains et de ses
                        pieds dans sa prison ,
                     * ...les Clefs du Paradis ....
                      
                                            

NB du  15 mars 2003: pas mal pour des Pépés (et des Mémés ! )  : il ne faut pas croire que nous ne racontions que des bêtises , les clés de Saint Pierre ont bel et bien été volées (statue de la crypte des Papes ) . Expérience ou clairvoyance ?...enfin , c'est l'âge .

L'histoire du jour :  (très irrévérencieuse !...mais il faut rire un peu ).

Le jour où Saint Pierre a perdu ses clefs .

Ah , que la vie était douce au Paradis !..surtout pour 3 petits vieux ,(Léon , Matthieu et Augustin ) arrivés sans leurs épouses respectives et qui goûtaient sans elles une tranquillité...  paradisiaque.
Il ne se passait pas grand chose , en fait...mais , le bonheur , c'est çà.
Et puis , il y avait tout de même les annonces d'arrivée plus ou moins proche d'amis et connaissances que l'on était content de retrouver.
Un jour , pourtant , il se passa quelque chose .

Saint Pierre avait perdu ses clefs . Mais vraiment perdu , alors...
Penaud , il chercha et rechercha : rien . Même Saint Antoine ,consulté en désespoir de cause , restait perplexe :
- Vois-tu , ami Pierre...je n'y comprends rien : elles ne sont pas "perdues", je le sens , mais je ne les trouve pas ."
Misère ! On pouvait bien , sous un prétexte ou un autre , reporter les prochaines entrées d'un jour ou deux ...mais plus ferait jaser...
C'est alors que Saint Antoine reçut une curieuse visite .
Nos trois compères lui demandèrent un entretien "secret"...en refusant obstinément d'en dire la raison .
Heureusement , la porte de la cellule dans laquelle vivait Saint Antoine était fermée car l'entretien fut quelque peu mouvementé.
Deux ou trois fois on entendit même la voix outrée de Saint Antoine , aussitôt couverte par un murmure persévérant .
Finalement , la porte se rouvrit et les trois petits vieux s'en allèrent en disant : - Nous sommes d'accord , si vous n'êtes pas convaincu tout de suite , tant pis pour nous...mais , nous sommes bien tranquilles ! Alors , à demain ,au bureau des nouveaux arrivants ".
Saint Antoine répondit d'un petit signe de la main...mais il faisait vraiment une drôle de tête .
Il réfléchit ; Au soir , il alla voir Saint Pierre .
- Pierre , voici tes clés , mais ne me pose pas de question . Je te raconterai tout demain , promis.
C'était bien étrange , tout çà .
Le lendemain matin , les portes du Paradis furent ouvertes et le flôt des arrivants déferla . Et il y en avait , il y en avait (pensez , 3 jours de retard ) !... Une petite vieille impatiente , même , rouspétait , poussant tout le monde .
- C'est elle, murmura Léon à Saint Antoine posté discrètement dans un coin . J'y vais ."
A peine s'approcha-t-il d'elle , qu'elle commença à vitupérer , le traitant de noms d'oiseaux et exigeant d'emblée des explications sur une peccadille dont elle n'avait eu connaissance qu'après le trépas de son époux !
Sidéré , Saint Antoine demanda à un Ange-organisateur : - Et celle-là , vous êtes bien sûr qu'elle est pour ici ?...pas pour l'Enfer? ".
L'Ange vérifia : - Non , non , c'est bon : courageuse ,honnête , pieuse , le coeur sur la main...elle n'a qu'un défaut : mauvais caractère , mais ce n'est pas bien grave...".
Les deux autres compères recommencèrent à tarabuster Saint Antoine : - Vous voyez , on ne vous avait pas menti !..;et les nôtres, elles sont pareilles et elles arrivent dans quelques mois , on l'a vu sur le tableau d'affichage . Allez !...Saint Antoine ?!!"
Manifestement ébranlé , celui-ci s'approcha de Saint Pierre et lui parla à mi-voix un long moment .Ils pouffèrent de rire et Saint Pierre lui fit un signe d'acquiescement..;et même un clin d'oeil (ce qui est extrêmement rare chez lui).
Saint Antoine les appela tous les 3 : - C'est d'accord , suivez-moi ."
Il se répandit comme une traînée de poudre qu'en reconnaissance à Saint Antoine qui , en retrouvant les clés de Saint Pierre avait permis à sa saint femme d'épouse d'entrer au Paradis , Léon se vouait désormais au service permanent du grand Saint...et que ses 2 amis en faisaient autant pour leurs épouses respectives .
Beau geste , ma foi!...et bel hommage à une épouse si ardemment espérée...qui en resta aussi flattée que muette .
Tout le monde y trouvait son compte , finalement.
Pour ne pas déranger Saint Antoine qui les avait ainsi exemptés des criailleries matrimoniales sempiternelles , coulant en fait des jours très heureux dans son tranquille jardinet qui ne demandait guère de soins , les trois compères se consacrèrent officiellement à la réfection de sa petite chapelle privée...avec une sage lenteur . Il ne fallait pas aller trop vite , n'est-ce pas ...c'est relativement long , l'Eternité .
NB : aux dernières nouvelles , ils ne se lassent toujours pas de se re-raconter comment Augustin avait ramassé les clés perdues par saint Pierre , comment Léon avait soupiré en imaginant que les portes du Paradis restent fermées à jamais devant son dragon d'épouse , et comment Matthieu , organisateur-né et qui venait lui aussi de lire l'arrivée programmée de sa propre épouse sur le tableau d'affichage , avait dit : - Les gars , il faut faire quelque chose!".


Ecrivez , participez :  unmomentdecalme@aol.com