Page précédente

Page suivante

INDEX                       Tout sur nous ?

Ecrivez-nous : unmomentdecalme@aol.com

* dire "Merci" à sainte Rita

* autre Ex Voto de remerciement

Nous , nous avons écrit 504 pages , mais VOUS , vous avez rempli 65 Pages Tendresse pour redonner force et espoir à qui viendra en chercher sur notre site .

                               Merci

Juste un mail de 2 ou 3 lignes pour continuer .

Quand le C(h)oeur chante ....
Le 17 mars 2011 était le 150ème anniversaire de l'Unité Italienne . On ne croirait pas qu'un tel pays soit "né" il y a si peu de temps . Nous vous l'avons raconté à propos du reportage de Lulu sur Solferino  ( page 490 , 491 ,492 ) .
Le Risorgimento ( la résurgence ) s'est battu pour mettre fin à la mosaïque de petits états , appartenant pour certains aux occupants autrichiens , français ou aux territoires du pape : il voulait une nation . Il l'a créée .
Giuseppe VERDI , né en 1813 , participa très activement à cette bataille pour la naissance de l'Italie , en rejoignant le petit nombre de politiciens , penseurs , partisans , etc ... bien décidés à prendre l'avenir de leur pays en main , mais aussi par son oeuvre musicale . Sa musique plut tellement qu'elle diffusa une langue unique dans toute la péninsule italienne , facteur très important de l'unification de tant de petits états "étrangers" les uns aux autres .
Une langue , un pays !
Mais , il y avait bien plus dans ses oeuvres : le modèle de la révolte contre l'oppression , dans "Simon Boccanegra" mais surtout dans Nabucco , magnifique opéra inspiré de la Bible et relatant la mise en esclavage du peuple Hébreux par Nabucchodonosor , roi de Babylone .

Avec ses hordes de guerriers impitoyables Nabucco ( puisque c'est ainsi qu'on l'appelle maintenant ) détruisit Jérusalem au VIème siècle avant JC et réduisit ses habitants en esclavage .
 

Au 3ème acte de l'opéra on voit les Hébreux captifs se rassembler et évoquer leur pays natal .
Aidés de leur chef religieux ils invoquent Dieu pour se libérer du joug du tyran qui les retient prisonniers .
Aussitôt , l'image parla à ceux qui allaient devenir des "Italiens" : les opprimés , c'étaient eux !
Désormais , le peuple entier soutenait le mouvement de libération auquel appartenait déjà Verdi .
Tout le monde se mit à chanter le fameux "Coro degli schiavi" , le "Choeur des esclaves " , qui devint le symbole de leur aspiration à la liberté et à l'unité .
On trouva vite "un signe" dans le nom-même de Giuseppe VERDI et les banderoles se multiplièrent , anodines en apparence , mais très éloquentes "pour qui savait "
Mais que disaient les banderoles? Tout simplement " Viva VERDI ! ".
Honorer un aussi  merveilleux musicien ne pouvait être répréhensible , n'est-ce-pas ?
Hum !.... voyez plutôt >>>>>>>>>

Viva .....................Vive


V.....................Vittorio
E.................Emanuele
R ...................Re (Roi)
D.............................d'
I..........................Italia

autement dit :

Vive Victor-Emmanuel Roi d'Italie !!

et l'on s'enhardit à agiter çà sous le nez des occupants , pour aboutir finalement à l'Unité de l'Italie , reconnue le 17 mars 1861 .

Il était donc tout naturel , le 17 mars 2011, de célébrer avec faste le cent-cinquatième anniversaire de la nation italienne .
Où ? ... à Rome , naturellement
( et dans toutes les communes du pays )
Et comment ... au pays du bel-canto ? Mais , à l'Opéra de Rome , devant le Président de la République , le 1er ministre ( très bronzé , merci !) d'éminents ecclésiastiques ( pas rancuniers )Et avec quelle oeuvre ?
Nabucco, bien sûr !

Peut-être avez-vous eu l'occasion d'en suivre la retransmission en direct sur Fr3 ? Nous n'avons pas hésité à nous coucher bien après minuit pour celà , et nous ne l'avons pas regretté . Il s'en est passé , des choses , ce soir-là . Heureusement , nous avons pris des photos !

Magnifique interprétation sous la direction de Riccardo Muti , chef d'orchestre adulé , à juste titre .
On est au 3ème acte et s'élève le splendide Choeur des Esclaves .
R.Muti a choisi un tempo particu-lièrement lent à ce morceau de bravoure qui prend alors , grâce à l'exceptionnelle qualité du choeur de l'Opéra de Rome , une intensité dramatique saisissante .
Magnifique , il n'y a pas d'autre mot . la salle est debout et hurle son émotion . R.Muti salue .


image finale du
Choeur des Esclaves .
Vous pouvez aller l'écouter :
 
http://www.youtube.com/
 watch?v=QqecepvxVrc
ça vaut la peine .

Les acclamations se mêlent d'une demande de "bis" de plus en plus pressante . Celà ne se fait guère , à l'Opéra , où même les solistes les plus applaudis restent immobiles , sans le moindre mouvement , durant les appplaudissements les plus fournis .
Mais Riccardo Muti fait taire le vacarme d'un signe de la main , se tourne vers la salle , et en particulier vers la "loge royale" et dit , tranquillement , que ce "bis" il va l'exécuter , essentiellement pour que cet hymne , qui a été l'hymne de l'Unité de l'Italie en 1861 , ne soit pas , en 2011 , l'hymne funèbre de la culture italienne , en raison des réductions budgétaires énormes qui viennent d'être promulguées !
( Vous vous souvenez de qui sourit de toutes ses blanches quenottes dans la "loge royale " ? ) . "Comme nous sommes entre nous , nous allons le chanter tous ensemble , cet hymne " propose-t-il à la salle exultante  " mais dans le rythme , hein !" ajoute-t-il en souriant .
Et alors , orchestre , choeur et salle debout , font vibrer ce passage historique , tandis que des petits prospectus portant
" viva VERDI" ( et les paroles ) tombent des balcons du haut .
A la fin , le choeur est debout lui aussi ( ce qui n'est pas prévu dans la mise en scène ) et l'émotion est à son comble . Extraordinaire .


( mais on ne voit pas la tête que fait le sémillant monsieur bien bronzé de la "loge royale "  ).

On vous laisse imaginer ce que ça a été ! Mieux , on vous le fait voir et entendre  sur ce nouveau lien : allez le voir et comparez avec le premier :
 
http://www.youtube.com/
 watch?v=7vQ_uQsITko

 
Ici le chef d'orchestre dirige  la salle qui chante de tout son coeur .

A la fin , il y a beaucoup , beaucoup , d'émotion , et bien des yeux pleins de larmes ( qu'on essuie furtivement pour continuer à chanter ce 3ème acte , après une nouvelle ovation ) :



Un coeur uni a chanté
avec le choeur de l'Opéra .

Qu'ont-ils chanté ?
Nous vous donnerons la version italienne et sa traduction bien sûr , mais aussi l'adaptation française qui en a été faite par Pierre Delanoë et Claude Lemesle et chantée notamment par Nana Mouskouri ..... mais tout celà , ce sera sur une autre page ,
faute de place .
D'ici là vous aurez eu tout le temps de réécouter et d'apprendre cette mélodie poignante et vous pourrez alors , vous aussi ,
la chanter de tout votre coeur  avec le choeur ,
pour tous les opprimés
du monde .

Fêtez avec nous la 500ème page de notre site !

Page suivante aussi , on parle de Liberté .

        ©